Festival Automobile Historique 2005

Pour sa deuxième édition, le Festival Automobile Historique a joué de malchance avec la météo. Le public a pu néanmoins y admirer des modèles de grand intérêt par leur rareté ou leur importance historique.

sommaire :

SUNBEAM Venezia

Gilles Bonnafous le 13/10/2005

Partagez

réagir

SUNBEAM
G. Bonnafous
SUNBEAM
G. Bonnafous
Le club Sunbeam présentait dans le cadre du Festival Automobile Historique une rare et singulière italo-anglaise, la Sunbeam Venezia. Mis au point par Touring et produit de 1963 à 1965 dans sa nouvelle usine de Nova Milanese, ce coupé 2 + 2 est construit selon la technique Superleggera chère à la maison des Bianchi Anderloni.

Le contrat signé en 1961 entre Touring et Rootes prévoyait la construction de l’Alpine, de la Hillman Super Minx et de la Sunbeam Venezia. Cette période correspond aux années noires de Touring, qui aboutiront à la cessation d’activité en 1967. L’amputation du programme d’assemblage de la Super Minx et l’échec commercial de la Venezia contribueront à aggraver la situation économique de la carrosserie milanaise.
SUNBEAM
G. Bonnafous

Si la Venezia est badgée Sunbeam, elle est construite en réalité sur une plate-forme de Humber Sceptre. Mais la marque Humber souffrait d’un déficit d’image, alors que Sunbeam jouissait d’une excellente cote. Aucune pièce n’est spécifique au modèle. A titre d’exemples, le pare-brise provient de la Sceptre, la calandre de la Sunbeam Rapier et les feux arrière de l’Alpine série IV. Quant aux pare-chocs, ils sont empruntés à la Lancia Flavia.
SUNBEAM
G. Bonnafous
SUNBEAM
G. Bonnafous
Fiable, le moteur est le 1,6 litre à trois paliers monté sur les Alpine séries II, III et IV. Il en diffère légèrement par l’arbre à cames et le choix des gicleurs, ce qui le rend un peu plus pointu mais à peine plus puissant : 88 ch contre 82 ch à l’Alpine. La voiture reçoit également un overdrive Laycock en série et un radiateur d’huile.

Au total, 145 Sunbeam Venezia ont été construites, vendues surtout en Italie. Sept ont reçu le volant à droite pour la Grande-Bretagne. En France, trois ou quatre ont été importées à l’unité par Simca. Aujourd’hui, moins d’une vingtaine dans le monde sont capables de prendre la route. On en trouve quelques-unes en Belgique et aux Etats-Unis.
SUNBEAM
G. Bonnafous

D’origine française, la Venezia présente à Saint-Cloud n’a été immatriculée qu’en 1966, ce qui donne à penser qu’elle est restée longtemps chez le concessionnaire avant de trouver preneur. Il faut dire que son prix de vente était exorbitant, équivalent à celui de la Jaguar Mk 2 et à peine inférieur aux Lancia Touring.
SUNBEAM
G. Bonnafous
SUNBEAM
G. Bonnafous
La voiture est la seule en France à être roulante et entièrement d’origine, y compris le moteur qui n’a pas été changé — une autre existe mais très modifiée. Seules les roues fil ne sont pas conformes (la Venezia était équipée de roues en tôle). Frank Dellazuana, son heureux propriétaire, la connaît depuis toujours. Elle appartenait au même collectionneur depuis 1982, auquel il l’a acquise au printemps 2005. Elle avait été restaurée en carrosserie et en sellerie.

Frank Dellazuana adore les Sunbeam depuis 35 ans. Il possède d’autres modèles de la marque, mais celle-ci est la plus originale, avec en plus le charme de la carrosserie Touring. De plus, étant d’origine italienne et de la région de Venise, il en rêvait depuis longtemps. Quand il descendra dans sa famille, il prendra une photo de la voiture devant le panneau Venezia…
SUNBEAM
G. Bonnafous
SUNBEAM
G. Bonnafous
article précédent JAGUAR XK 120 Ghia Supersonic

Page précédente
JAGUAR XK 120 Ghia Supersonic

article suivant TOYOTA 2000 GT

Page suivante
TOYOTA 2000 GT

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de Pigou1953
Pigou1953 a dit le 23-07-2015 à 14:22
Je suis propriétaire d'une Sunbeam Venezia et pr^t à tout échange sur ce beau sujet. [email protected] B-1360 PERWEZ BELGIQUE.