< retour

Essai PORSCHE Cayenne GTS

Jean-François Destin le 21/04/2008

L'imposant Cayenne a réussi à pérenniser une griffe sportive élitiste. La récente version GTS pousse l'exercice un peu plus loin grâce à son V8 de 405 chevaux.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Obtenir un succès mondial avec un 4X4 sans avoir recours au diesel est un exploit unique réalisé par Porsche. L'imposant Cayenne apparu durant l'hiver 2002/2003 a même réussi à pérenniser une griffe sportive élitiste devenue le principal actionnaire du géant Volkswagen. Aujourd'hui, ce lourd SUV dépassant largement les 2 tonnes est proposé en quatre versions V6 et V8 offrant des puissances de 290 à 500 chevaux, dont le GTS, objet de notre essai. Autant dire des gouffres à essence en total porte-à-faux avec la préservation de l'environnement. Le sachant, Porsche, référence technologique, travaille d'arrache pied à un Cayenne Full Hybrid consommant moins de 10 litres à l'horizon 2010 !

En attendant, le récent GTS fait le bonheur des amateurs de 4X4 de luxe. Extérieurement, il se repère par son bouclier avant et ses entrées d'air surdimensionnées, ses échappements sport et ses jupes latérales peintes aux couleurs de la carrosserie. L'intérieur se distingue essentiellement par des sièges "sport" et un magnifique habillage intégral en Alcantara. Un noble matériau à hauteur d'une finition irréprochable. Equipé du V8 injection de 405 chevaux, le Cayenne avale la route avec gourmandise mais aussi une rigueur de comportement exemplaire. Notre GTS était équipé en série de la gestion dynamique de l'amortissement à laquelle s'ajoutait la suspension pneumatique faisant varier la hauteur de caisse. Ainsi pourvu, le Cayenne vire à plat malgré son gabarit, au détriment malheureusement du confort. On regrettera aussi une consommation jamais en dessous de 19 litres et ses aptitudes limités en off-road. Le prix, plus de 78 000 euros, est à la hauteur des performances et d'un équipement royal.

Voir plus de photos

Sur la route

Lumineux, vaste, très large et offrant une position de conduite dominante, l'habitacle du Cayenne GTS tout tendu d'Alcantara gris impressionne. Assortis de nombreux inserts en alu brossé, il a manifestement été conçu dans le détail pour satisfaire les férus de conduite sportive. Dans son approche de SUV 4X4 de luxe, Porsche a un peu délaissé la partie off-road pour rendre le Cayenne le plus attractif possible en conduite sportive. Un pari en grande partie réussi même s'il faut composer avec un poids dépassant les 2.3 tonnes. Dès les premiers kilomètres, on tend l'oreille pour entendre vivre le V8 de 405 chevaux. Peine perdue. Son bruit insignifiant au ralenti ne s'améliore pas en roulant, même lorsque pour le "fun", on enfonce brutalement la pédale d'accélérateur. On est loin du fameux miaulement métallique des premières 911 !

Mais le paysage défilant de plus en plus vite, on s'étonne du comportement de ce lourd véhicule. Plutôt agile, il montre une grande docilité, freine fort et efface les virages avec une aisance inattendue. Plus aseptisée que celle d'une 911 ou d'un Boxster, la conduite du Cayenne n'est jamais neutre du fait des performances de très haute volée et d'une tenue de route jamais prise en défaut. C'est encore plus vrai en enfonçant la touche "sport" de l'amortissement piloté. Déjà pas fameux, le confort s'en ressent mais le Cayenne parait rivé à la route quelle que soit la qualité du revêtement. Nous avons également apprécié la direction très précise et l'étagement de la boite de vitesse automatique. Il est possible bien entendu de reprendre les commandes de cette boite mais les touches faciales au volant ne valent pas les pratiques palettes utilisées par tous les autres constructeurs. Notre Cayenne GTS disposant d'une modularité 60/40 de la banquette arrière, nous avons tenté l'expérience. Et donc entrepris un parcours du combattant. Très lourds à manipuler, les éléments de la banquette ne se rabattent pas facilement, les appuis-tête refusant obstinément de sortir de leurs logements. Une fonctionnalité indigne de la marque et à ce prix. Porsche pourrait s'inspirer de la commande électrique du GL Mercedes dont l'arrière se transforme par simple pression sur deux boutons !

À retenir

Instrument de réussite sociale par excellence, le Cayenne cartonne aux Etats-Unis, dans les émirats et dans les pays émergents mais aussi en Europe où son image ne faiblit pas malgré l'absence d'une offre diesel. Cependant, le Touareg, son cousin par alliance nous parait moins brutal et plus agréable à l'œil sans parler du ML Mercedes et du récent X5 BMW dont les rapports silhouette/prestations/confort paraissent meilleurs. Contrairement à la 911, icône emblématique et indéracinable de la marque, le Cayenne surf sur la vague tendance des gros SUV à la mode. La Panamera 4 portes attendue au Mondial de Paris à la rentrée reposera sans doute sur des racines Porsche plus profondes. Reste que ce puissant 4X4 du bitume constitue une véritable vitrine de savoir-faire technologique. A ce titre, elle ne déçoit pas la clientèle visée.
points fortsAgrément moteur, technologie embarquée, qualité de fabrication, comportement routier, habitabilité, équipement.
points faiblesPoids trop élevé, consommation énorme, modularité compliquée et contraignante, options chères.
13

20
Les chiffres
Prix 2007 : 78 118 €
Puissance : 405 ch
0 à 100km/h : 6.5s
Conso mixte : 13.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 13/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 11/20

Autres articles pouvant vous intéresser

PORSCHE Cayenne S Pack Sport Chrono
PORSCHE Cayenne S Pack Sport Chrono

Le Porsche Cayenne revient dans une version retravaillée de fond en comble....

PORSCHE Cayenne S E-Hybrid
PORSCHE Cayenne S E-Hybrid

Désormais restylé, le Porsche Cayenne se décline en version hybride...

PORSCHE Cayenne GTS
PORSCHE Cayenne GTS

Ce n'est pas le plus puissant modèle de la gamme, mais le Cayenne GTS se veut...

Tous les essais PORSCHE
ASTON MARTIN DB11 V8
ASTON MARTIN DB11 V8

Tout juste commercialisée, la sublime Aston Martin DB11 s'offre une nouvelle...

ALFA ROMEO Stelvio 2.9 V6 AT8 Q4 Quadrifoglio
ALFA ROMEO Stelvio 2.9 V6 AT8 Q4 Quadrifoglio

Non content d'afficher des performances de supercar, le nouvel Alfa Romeo...

BMW M5
BMW M5

Berline sportive par excellence, la BMW M5 s'est réinventée, en adoptant...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires