Essai CHEVROLET Corvette C6 LS3

Vincent Desmonts le 22/07/2008

Depuis plus de cinquante ans, la Corvette est l'archétype de la sportive américaine. On en est aujourd'hui à la sixième génération, et la belle se bonifie avec les ans.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Depuis plus de cinquante ans, la Corvette est l'archétype de la sportive américaine. On en est aujourd'hui à la sixième génération, et la belle se bonifie avec les ans. Pour 2008, elle reçoit un nouveau V8 de 6,2 litres et 437 ch en remplacement de l'ancien bloc de 6 litres et 404 ch. Les performances progressent marginalement, mais il n'y a pas lieu de se plaindre : capable d'accélérer de 0 à 100 km/h en 4,4 secondes et de dépasser les 300 km/h, la Corvette présente un rapport performances/prix rigoureusement imbattable. Car la sportive américaine s'affiche au prix discount de 65 850 euros quand ses rivales européennes capables de la suivre sont facturées quasiment le double !

Un prix presque cadeau qui ne va pas sans quelques menus sacrifices. Pas sur l'essentiel : la coque en acier hydroformé revêtue d'une carrosserie en fibre de verre autorise une rigidité élevée pour un poids contenu. Mais quelques menus détails tels que la finition intérieure moyenne (bien qu'en progrès sur cette nouvelle version) ou l'ergonomie déroutante rapprochent la Corvette d'un bien de grande consommation. Autant de détails qui sont vite oubliés lorsque l'on écrase la pédale de droite : entre le couple de 585 Nm et les chevaux en pagaille, la poussée semble interminable et inépuisable ! La nouvelle boîte 6 rapports est plus douce et mieux guidée, l'embrayage assez doux, rendant la Corvette très docile. Mais la bête n'est pas vraiment taillée pour nos petites départementales. Elle est large, et ses suspensions peinent à digérer les routes bosselées. Non, son truc à elle, ce sont les grands axes ou les circuits : elle peut y déchaîner sa puissance à loisir !

Voir plus de photos

Sur la route

Au moment de prendre les commandes d'une Corvette, on ne peut réprimer une petite appréhension... surtout quand le temps est à la pluie comme c'est le cas lorsqu'on me tend les clés ! La bête affiche en effet pas moins de 437 ch et surtout 585 Nm de couple qui ne demandent qu'à déferler sur les roues arrière généreusement chaussées. Pourtant, la Corvette se révèle étonnamment civilisée. Déjà, le son du V8 est feutré, presque trop : amateurs de big blocks US « glougloutant » au ralenti, vous serez sans doute déçus ! Les commandes (direction, embrayage, commande de boîte) sont douces, la position de conduite est plutôt bonne, l'affichage tête haute de l'instrumentation, une vraie trouvaille.

Même la consommation se révèle très contenue pour une sportive de cette trempe. Et si jamais le conducteur distrait appuie un peu trop fort sur la pédale de droite, le correcteur de trajectoire le remettra dans le droit chemin. En plus, les demi-toits amovibles transforment en quelques minutes le coupé en targa ! Mais la C6 n'est pas là que pour amuser les foules. Lorsque l'envie vous prend, la Corvette peut rivaliser avec le Faucon Millénium de Han Solo dans Star Wars : malgré la boîte ultra longue, la poussée démoniaque et interminable du V8 étire les paysages et raccourcit les distances !

Déjà le virage arrive et il faut se jeter sur les freins, heureusement puissants et endurants. La Corvette s'inscrit en courbe sans délai, malgré le « gros cube » qui pèse sur son train avant. En sortie de virage, mieux vaut cependant doser avec bon sens la réaccélération sous peine de sentir le train arrière se dérober. La C6 sait se montrer intimidante quand elle le veut ! Notamment lorsque la route se fait bosselée et que les antédiluviens ressorts à lames montrent leurs limites. La Corvette devient alors un véritable avion... dans tous les sens du terme !

À retenir

La Corvette s'améliore au fil du temps, au point de devenir une alternative plus que valable aux sportives européennes. Elle a gagné en efficacité, en performance pure, en facilité même. Mais, ce faisant, elle a aussi perdu un peu de l'exotisme qui fait le charme de la sportive US un peu « virile » ! Reste qu'à ce tarif, personne ne fait mieux.
points fortsPerformances exaltantes, tarif imbattable, docilité mécanique, finition en progrès, comportement routier efficace, consommations contenues, toit démontable agréable par beau temps, coffre correct.
points faiblesAmortissement sur chaussée déformée, « bande son » du moteur trop effacée dans l'habitacle, finition encore moyenne, ergonomie perfectible.
16.1

20
Les chiffres
Prix 2008 : 65 850 €
Puissance : 437 ch
0 à 100km/h : 4.4s
Conso mixte : 13.3l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 16/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 17/20

Autres articles pouvant vous intéresser

CHEVROLET Corvette C7 Stingray
CHEVROLET Corvette C7 Stingray

La nouvelle Chevrolet Corvette ose un style en rupture et enrichit son bagage...

CHEVROLET Corvette Z06
CHEVROLET Corvette Z06

Entre la C6 de base et la ZR1, la Corvette Z06 apparaît comme le modèle le...

CHEVROLET Corvette Grand Sport
CHEVROLET Corvette Grand Sport

La Corvette revient avec cette nouvelle version Grand Sport aux voies...

Tous les essais CHEVROLET
JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce
ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce

Après presque trois ans d'une carrière en demi-teinte, le SUV Alfa Romeo...

BMW 840d xDrive Gran Coupé
BMW 840d xDrive Gran Coupé

La BMW Série 8 complète sa gamme avec cette élégante carrosserie à quatre...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de milibir
milibir a dit le 21-04-2016 à 18:44
Je suis sur le point d'acheter une c6 de 2008 , avec une boîte séquentielle, qu'en pensez-vous ? Ayant toujours eu des boîtes manuelles !
avatar de propulsion
propulsion a dit le 10-08-2008 à 21:54
Si les Américains savaient faire de bonnes autos, Audi, lancia, peugeot, citroen.. enfin nous n'aurions même pas de Sébastien Loeb champion du Monde. Bon il y a toujours des clients pour des camions de loisirs 4X4, camionnettes de famille et de grosse berlines, ou coupés du genre. Je n'en suis pas, n'en serai jamais.
avatar de Racoon
Racoon a dit le 28-07-2008 à 14:33
En fait, faut pas le dire, mais y'a un trucage !! :D
avatar de dlambo
dlambo a dit le 26-07-2008 à 11:13
Très beau sujet avec une voiture mythique ! Et bravo à Vincent Desmonts pour la démonstration de pilotage !