Essai BMW X6 M (F86)

Nicolas Valeano le 20/07/2015

Pour sa deuxième génération, le BMW X6 a droit aussi à son traitement à la sauce « M ». Il atteint des sommets de puissance et déploie une impressionnante armada technologique pour que ses prestations suivent le rythme de ses 575 chevaux.

Voir la vidéo en HD

Le bodybuilder

Avec le BMW X6 M, en théorie, on rassemble en une seule voiture à la fois un SUV format XL, un coupé 4 portes et une sportive ultra-performante. Un drôle de concept tout-en-un, assez unique, à part une notable exception venue du côté de Stuttgart : le Mercedes GLE Coupé 63 S 4Matic reprend nombre de caractéristiques du « Sport Activity Coupé », comme l'appelle BMW. Et si les lignes du X6 sont déjà spectaculaires en version normale, une fois les attributs de carrosserie signés Motorsport en place, on touche franchement à la provocation. C'est justement le style que semblent rechercher les clients d'un modèle si extrême. Notre version d'essai s'habille d'un bleu électrique spécifique très flashy et elle se pare d'immenses roues de 21 pouces. Voies élargies, abaissement de 10 millimètres, boucliers retravaillés avec d'immenses prises d'air (fonctionnelles), quadruple échappement surdimensionné, rétroviseurs au carénage simulant une double embase : le style exubérant est parfaitement assumé. Et la voiture en impose, avec ses presque 5 mètres de long et 2 mètres de large !

L'habitabilité est correcte si l'on fait abstraction des dimensions de ce haut de gamme, même aux places arrière qui ne sont pas sacrifiées au niveau de la garde au toit, contrairement à la génération précédente. Le coffre de 550 litres permettra d'emmener facilement les bagages de 4 personnes. Mais l'inclinaison du hayon électrique ne permet logiquement pas de charger une armoire normande à bord… Pour les adeptes du chinage en brocante, il vaudra mieux opter pour le BMW X5 M, qui offre une habitabilité et une capacité de chargement supérieures. Perché dans l'habitacle, on apprécie le confort des magnifiques baquets siglés « M » et on détaille avec plaisir les touches de carbone et le cuir haut de gamme Merino BMW Individual omniprésent, y compris sur la planche de bord. Là, l'écran panoramique de 10,2 pouces (non tactile) affiche, sur commande, puissance et couple, une fois le V8 biturbo en action. L'affichage tête haute permet de garder un œil sur la vitesse... et ce n'est pas un luxe !

Voir plus de photos

En avant toute !

Sous le capot, le V8 4.4 M TwinPower de Munich atteint des sommets de sophistication. Un sacré moteur qui développe 575 chevaux à 6 000 tr/min et un couple monstre de 750 Nm, soit 10 % de plus que la génération précédente. Il est placé sous haute surveillance : pas moins de quatre circuits de refroidissement, 10 radiateurs et 5 pompes se chargent de maintenir une température de fonctionnement idéale ! Une véritable usine à chevaux qui assure des performances de vraie sportive à ce gros SUV de 2,3 tonnes. Le 0 à 100 km/h suffit à donner le ton : 4,2 secondes seulement ! La fonction Launch Control permettra de l'atteindre facilement, profitant d'une transmission intégrale xDrive spécifique. La bande son est assurée par un échappement à clapets variables à commande électronique. Question vitesse de pointe, on reste dans des chiffres impressionnants, car en configuration Pack Experience M, le X6 M est capable d'atteindre 280 km/h…

Cela peut paraître anecdotique, mais la consommation et le CO2 sont en baisse de 20%, ce qui n'est pas forcément un argument de vente à ce niveau de motorisation, mais représente cependant un bel exploit technique de la part des motoristes bavarois qui ont réussi à obtenir une moyenne normalisée de 11,1 l/100 km seulement. Le V8 BMW est bien secondé par une nouvelle transmission automatique à 8 rapports (6 dans la génération précédente) avec palettes au volant. Elle est conçue pour ne pas avoir un effet « rampant » : la voiture n'avance pas au ralenti lorsqu'on lâche la pédale de frein à l'arrêt, comme c'est généralement le cas avec les boîtes automatiques. A l'usage, elle se montre très rapide et efficace, bien en harmonie avec le moteur.

La performance facile

Au volant, ce qui surprend le plus, c'est la facilité avec laquelle les 575 ch semblent se jouer des 2,3 tonnes de la voiture. Un poids qu'on a simplement tendance à oublier grâce à l'excellent amortissement et à la direction directe qui donne l'impression de piloter une auto vive et facile, bien plus petite et légère qu'elle n'est en réalité. Les pneus Michelin en 21 pouces (option) offrent un grip très impressionnant, difficile à prendre en défaut sur le sec et pourtant, on atteint très, très vite des vitesses inavouables avec cette voiture. C'est une suspension pneumatique avec amortissement variable piloté et antiroulis actif qui se charge de contenir les mouvements de caisse avec maestria, aidée du système Dynamic Performance Control jouant sur la répartition du couple entre les roues arrière pour plus d'agilité. Un arsenal électronique et mécanique tout aussi surdimensionné que la voiture. On regrette juste un manque de feeling des commandes, tant à la pédale de frein, un peu spongieuse, qu'au niveau de la direction, peu informative.

Configurable à volonté

De très nombreux réglages de conduite sont configurables à bord de la X6 M et, histoire de simplifier les choses, deux définitions peuvent être mémorisées et rappelées facilement au moyen de deux touches « M Drive » directement accessibles sur le volant. On peut choisir par exemple une définition plus tranquille et une combinaison plus radicale. Sont pris en compte la cartographie moteur, la suspension, la direction, le DSC (avec M Dynamic Mode, plus permissif), le mode (D ou S) et la gestion des lois de passage de la boîte de vitesse (Drivelogic), la sonorité à l'échappement et même l'affichage tête haute, pouvant se transformer en « shift lights ». Bref, se quoi personnaliser la voiture à sa guise ! Et pour ceux que cela amuse, l'application Laptimer permet d'analyser en détails sur son smartphone de nombreux critères de pilotage, après avoir tourné sur circuit.

À retenir

Des performances de tout premier ordre avec un gros SUV, il fallait le faire ! Mais BMW et sa division Motorsport en sont les experts. Au-delà de l'exploit de donner tant d'efficacité à un engin si massif, il faudra un coup de cœur au moins à la taille du compte en banque nécessaire pour s'offrir la BMW X6 M et les sensations de puissance qui vont avec.
points fortsPerformances exceptionnelles, facilité et efficacité du comportement, qualité de présentation.
points faiblesPoids conséquent, feeling des commandes, tarif stratosphérique.
14.8

20
Les chiffres
Prix 2015 : 133 800 €
Puissance : 575 ch
0 à 100km/h : 4.2s
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 19/20
Confort et vie à bord : 17/20
Budget : 11/20
Tag :

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW X6 (F16) M50d
BMW X6 (F16) M50d

Fort de son impressionnant succès, le BMW X6 revient dans une deuxième...

BMW X6 ActiveHybrid
BMW X6 ActiveHybrid

Avec le X6 ActiveHybrid, BMW marie son V8 4.4l à deux moteurs électriques...

BMW X6 xDrive 35d
BMW X6 xDrive 35d

Avec son X6 en vente début juin, BMW a poussé le concept de "crossover" très...

Tous les essais BMW
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce
ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce

Après presque trois ans d'une carrière en demi-teinte, le SUV Alfa Romeo...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de bicquet
bicquet a dit le 21-10-2015 à 11:14
2.3 tonnes c'est plus lourd qu'un 3.5 tonnes à vide ?? MAIS pour le prix et la puissance on peut avoir 6 utilitaires , soit 18 places assises !!