< retour

Essai OPEL Adam S

Jacques Warnery le 27/07/2015

Dans cette version S, la chic et branchée Opel Adam montre les dents ! Avec 150 ch et un style plus agressif, elle investit une catégorie de plus en plus désertée par les constructeurs : celle des puces sportives. Avec la ferme ambition de croquer de la 500 Abarth à son petit déjeuner !

Voir la vidéo en HD

L'Adam de fer

Une ligne craquante, des couleurs gaies et de multiples possibilités de personnalisation : l'Opel Adam joue parfaitement son rôle de citadine branchée et tendance, avec cette touche de glamour qui en faisait jusqu'ici un modèle essentiellement féminin. Mais dans cette version S, l'Adam muscle son jeu, histoire de changer de positionnement et d'élargir son public. Pour être honnête, Monsieur n'avait pas jusqu'ici spécialement envie d'emprunter les clés de l'Adam de Madame. Mais avec 150 ch sous son petit capot, ce modèle S est un appel du pied aux maris amateurs de sensations fortes ! Extérieurement, la petite allemande se donne les moyens de plaire à l'ensemble du couple, pour ramener la paix dans les ménages. Madame prendra toujours autant de plaisir à se concocter l'Adam de ses rêves en choisissant parmi dix nuances de carrosserie et aussi cinq teintes de toit personnalisables, moyennant 500 € supplémentaires. Elle appréciera aussi d'y ajouter un pack à 150 € pour s'offrir des coques de rétroviseurs et une calandre à sa convenance. Monsieur sera lui plus sensible aux jantes 17 pouces (ou de 18 en option), à la lèvre nichée sous le bouclier avant, au pare choc arrière plus enveloppant doté d'une sortie d'échappement proéminente et à l'imposant béquet. L'Adam enfile une tenue de sport sans verser dans la vulgarité, pour mieux plaire à tout le monde. Un trait de caractère qui se retrouve aussi sur sa plus proche rivale, l'Abarth 500.

L'opération séduction se poursuit à l'intérieur, avec une planche de bord moderne, des aérateurs ronds et une qualité de fabrication sérieuse. Pour rendre son Adam S plus pimpante encore, Madame pourra librement opter pour les décors (bandeaux de planche de bord et panneaux de porte) intérieurs gratuits. Il faudra par contre mettre la main au portefeuille pour agrémenter l'habitacle du pack intérieur cuir disponible en cinq couleurs (230 €) ou opter pour un ciel de toit spécifique. Reste alors à choisir entre les damiers (100 €) ou l'intérieur de pavillon illuminé de 64 LED, comme sur une... Rolls Royce ! Avouez qu'il y a pire comparaison... Monsieur craquera sans doute davantage sur les sièges Recaro optionnels recouverts d'une sellerie partiellement (1 300 €) ou entièrement en cuir (2 000 €). L'interface IntelliLink monté en série permet de récupérer de nombreuses applications de smartphones dont la navigation BrinGo. Comme toujours, les enfants préféreront rester à la maison, tant la place à l'arrière reste symbolique. Et l'opération supermarché de Madame se limitera à l'essentiel à cause d'un coffre de 170 litres seulement.

Voir plus de photos

Mais le principal acteur de cette Adam S reste son quatre cylindres essence 1.4 turbo de 150 ch. Si sa fiche technique laissera de marbre Madame, celle-ci appréciera la disponibilité et la souplesse de cette mécanique lors de ses évolutions en ville. Et son joli tonus lui permettra de se débarrasser de nombreux importuns lors de chaque redémarrage au feu rouge, sans risquer de caler grâce à un système stop/start réussi. Elle pestera en revanche d'être constamment secouée à la moindre inégalité du revêtement et lors de chaque ralentisseur. Elle en profitera également pour maudire Monsieur, qui a opté pour des jantes de 18 pouces (facturées la bagatelle de 900 €) dégradant autant le confort que le rayon de braquage. Pour se faire pardonner, il lui faudra opter pour l'option aide au stationnement arrière (300 €) ou avancée (500 €) qui permet de se garer sans les mains ! Lorsqu'il se retrouvera seul à bord, Monsieur appréciera la mécanique pétillante, malgré une commande de boite moyenne. Les accélérations toniques et l'allonge du petit quatre cylindres, même au dessus de 5 000 tr/min, participent à rendre la conduite enjouée, surtout que le châssis suit. Bien aidé par le grip procuré par la surmonte pneumatique en 18 pouces, l'Opel Adam S se montre efficace et profite d'une excellente motricité sans engendrer de réactions dans le volant. Il ne lui manque qu'un équilibre un peu plus agile et une direction plus informative, histoire de la rendre plus vive. L'Adam S gagnerait aussi à corriger ses suspensions sautillantes et inconfortables. Un travers qui n'empêche pas cette petite Opel de rester agréable à conduite, surtout que sa seule rivale Abarth 500 est encore moins bien amortie...

À retenir

Avec la désertion de la Twingo R.S., la catégorie des petites sportives était en perte de vitesse. Jusqu'ici bien seule, l'Abarth 500 voit se profiler une vraie rivale qui partage la même touche glamour. La petite Opel peut compter sur sa dotation généreuse et une mécanique au moins aussi expressive que celle de sa rivale. Son moindre inconfort par rapport à l'italienne la rend un peu plus facile à vivre, même s'il reste une évidente marge de progression dans ce domaine. Mignonne à regarder, personnalisable à l'envi et pétillante à conduire, l'Adam S se donne les moyens de ses ambitions. Reste un tarif supérieur de 600 € face à celui de la 500, qui profite pour sa part d'une image de marque en béton armé.
points fortsStyle pimpant, possibilités de personnalisation, conduite pétillante, mécanique tonique et agréable, équipement complet
points faiblesAmortissement trop ferme, rayon de braquage avec les jantes 18 pouces, image de marque pénalisante sur ce segment, habitabilité/coffre
14.4

20
Les chiffres
Prix 2015 : 18 900 €
Puissance : 150 ch
0 à 100km/h : 8.5s
Conso mixte : 5.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 13/20
Tag :

Autres articles pouvant vous intéresser

OPEL Insignia GSi 2.0 Turbo 260 ch AT8 AWD
OPEL Insignia GSi 2.0 Turbo 260 ch AT8 AWD

Nouveau vaisseau amiral d'Opel, l'Insignia GSi débarque avec 260 ch, quatre...

OPEL Astra 1.6 Turbo 200 ch
OPEL Astra 1.6 Turbo 200 ch

Modèle crucial pour l'avenir d'Opel, la nouvelle Astra arrive d'emblée avec...

OPEL Corsa OPC
OPEL Corsa OPC

Si son style évolue peu, la seconde génération d'Opel Corsa OPC abrite de...

Tous les essais OPEL
LOTUS Exige Sport 380
LOTUS Exige Sport 380

Souvent, quand un constructeur développe trop loin une auto déjà ancienne, il...

MERCEDES A 200 7G-DCT AMG Line
MERCEDES A 200 7G-DCT AMG Line

La précédente Classe A avait réussi sa mue en devenant une berline compacte...

PORSCHE 718 Cayman GTS
PORSCHE 718 Cayman GTS

S'il se décline désormais en GTS, le Porsche 718 Cayman conserve son...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de lepomada
lepomada a dit le 27-05-2015 à 13:57
"image de la marque pénalisant".... débilité de l'auteur largement plus pénalisante.... ^^