Essai BMW X6 ActiveHybrid

Motorgreen Jean-François Destin le 28/07/2010

Avec le X6 Hybride, BMW marie son V8 4.4l à deux moteurs électriques pour une puissance globale de 485 chevaux. La consommation baisse sur le papier mais le poids grimpe à 2.5 tonnes !

Partagez

réagir
Voir la vidéo en HD

Présentation

Avec le X6, BMW a réussi à créer en 2008 un nouveau segment d'automobiles baptisé "Sport Activity Vehicle". Sorte de mariage entre un coupé et un SUV de luxe, cet imposant 4X4 de 2.3 tonnes conçu pour plaire aux américains a été équipé de puissants moteurs 6 et 8 cylindres plutôt énergivores. D'où l'idée, dès le départ, d'annoncer une version X6 hybride. Baptisée "ActiveHybrid", elle arrive aujourd'hui et associe le V8 4.4l de 407 chevaux à 2 moteurs électriques de 91 et 86 chevaux pour une puissance globale de 485 chevaux et un couple de 780 Nm. On s'attend à des performances meilleures que celles de la version équipée du seul V8. Ce n'est pas le cas en raison d'une surcharge de 260 kg ! En revanche, le but est atteint en consommation conventionnée et émissions (9,9l contre 12,5l et 231 grammes de CO² contre 292). Un résultat à pondérer car à l'issue de notre essai réalisé à des allures presque touristiques, l'ordinateur de bord indiquait 15,2l !

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Le modèle X6 Hybride diffère à peine du modèle thermique. Seul un œil avisé remarquera un capot moteur surélevé en son centre. Ce que BMW appelle le dôme de puissance. L'hybridation réclame en effet un peu plus de place. On note aussi le montage de jantes spécifiques en 20 pouces et une couleur de carrosserie "Bluewater" métallisée. Les monogrammes "ActiveHybrid" ornent les portières avant et le hayon. Pour le reste, on retrouve cette silhouette originale de coupé surélevé. Impressionnante et un tantinet ostentatoire, cette ligne génère deux inconvénients, une très mauvaise visibilité ¾ arrière et un seuil de chargement du coffre perché très haut.

Châssis et moteur

BMW a réussi le tour de force d'offrir à son gros X6 hybride une tenue de route stupéfiante. L'excellente transmission intégrale xDrive associée à un différentiel arrière actif permet un pilotage presque sportif en toute sécurité. S'apprécie aussi en série une suspension pneumatique avec correcteur d'assiette. L'inédit de la version du BMW X6 Hybride tient au mariage du V8 HPI (Injection Haute Précision) double turbo de 407 chevaux à deux moteurs électriques accolés au système de transmission bi-mode. Ils délivrent 91 et 86 chevaux soit 260 et 280 Nm de couple pour une puissance globale de 485 chevaux et 780 Nm de couple.

A lire aussi : les concurrentes

Sur la route

Contact mis, il ne se passe rien. Avec son système, le BMW X6 Hybride démarre en tout électrique dans le plus grand silence et sans polluer. On peut, en restant en dessous de 65 km/h, laisser dormir le V8 thermique mais au bout de trois kilomètres (c'est très peu), il se réveille pour recharger la batterie agonisante. Vous l'avez compris, l'hybridation n'a rien à voir avec un concept 100% électrique comme celui de la Tesla (voir notre récent dossier et notre vidéo). Ici, les deux moteurs électriques épaulent plus ou moins le V8 en fonction de la conduite et du tracé routier, ce qui aboutit à sauver quelques litres d'essence.

À retenir

On l'a souligné en préambule, BMW fait la course en tête en terme de consommation. Le résultat d'une stratégie "EfficientDynamics" qui, par addition de nombreux paramètres, a concerné progressivement tous les modèles. Très tôt et bien avant qu'on se préoccupe de la protection de l'environnement, BMW a compris l'intérêt de travailler sur la sobriété des moteurs sans altérer leurs performances. Aujourd'hui comme hier, on achète une BMW pour son design, sa qualité de fabrication mais aussi ses performances et le plaisir de conduire qu'elle procure. Qu'il s'agisse, d'une Série 1 d'entrée de gamme ou d'un X6 Hybride, BMW ajoute aux motivations d'achat désormais de faibles émissions de C02. En la matière, les progrès du X6 ActiveHybrid (9,9l et 231 grammes contre 12,5l et 292 grammes pour le X6 50i) sont bien au rendez-vous-même si sur le terrain, l'ordinateur de bord indique 15 litres et plus. Une autre combinaison hybride avec le 6 cylindres biturbo de 306 chevaux aurait été plus pertinente. Mais BMW très présent sur tous les continents et en particulier aux USA ne pouvait se permettre de jouer petit bras face à Audi et Mercedes. La puissance affichée frappe les esprits tout comme les performances. La clientèle visée y est sensible et peu importe le prix. La raison pour laquelle le X6 ActiveHybrid est proposé en finition "Exclusive" toutes options à 113.600 €.
points fortsRendement moteur, technologie embarquée, silence de fonctionnement, transmission intégrale et boite auto, qualité de fabrication et finition, richesse de l'équipement .
points faiblesPerformances en baisse (par rapport au X6 50i), réduction réelle de la consommation décevante, surpoids important, suspension trépidante sur mauvais revêtement, maniabilité relative due à l'encombrement et au poids, visibilité vers l'arrière, rapport habitabilité/dimensions, seuil de chargement, prix.
13.1

20
Les chiffres
Prix 2010 : 113 600 €
Puissance : 485 ch
0 à 100km/h : 5.6s
Conso mixte : 9.9l/100
Emission de CO2 : 231 g/km
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 9/20

Partagez

réagir

Derniers essais BMW

BMW X6 M (F86)
BMW X6 M (F86)
BMW X6 (F16) M50d
BMW X6 (F16) M50d
BMW X6 xDrive 35d
BMW X6 xDrive 35d
Tous les essais BMW

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires