Essai AUDI Q3

Jean-François Destin le 18/07/2011

Fort du succès du Q7 et du Q5, Audi investit la catégorie des "crossovers" compacts avec un Q3 au design différencié. Nous l'avons essayé dans sa version 4X4 "Ambition Luxe" équipée d'un diesel de 177 chevaux.

Voir la vidéo en HD

Présentation

On peut descendre en gamme et ne pas rogner sur la qualité et la technologie. Audi en fait l'éclatante démonstration grâce à une habile partie de mécano. Le Q3 emprunte en effet la plate-forme de la future A3, la transmission de l'A4 et son agencement intérieur s'inspire des berlines A6 voire A8. Long de 4.38m soit près de 25 cm de moins que le Q5, il joue sur la largeur (1.83m) et sur la hauteur (1.59m) pour offrir un habitacle pas aussi spacieux mais vraiment très convenable pour 4 personnes. Critiqué pour son clonage Q7/Q5, Audi a cette fois exigé de ses stylistes une vraie personnalité qui s'exprime au travers de feux inédits. Ronde et trapue, la silhouette sportive du Q3 supplante celle, plus tendue, du BMW X1, son grand rival.

D'une finition remarquable dans cette exécution "Ambition Luxe", l'habitacle marie avec élégance mais simplicité le cuir, l'Alcantara le chrome et l'aluminium poli. On retrouve aussi l'écran de navigation escamotable, le volant en magnésium léger inauguré sur l'A8 et un rétro éclairage intérieur créant une ambiance nocturne chic et cosy. Trois moteurs à essence sont au programme, le 2l TFSI injection directe en versions 170 et 211 chevaux et un 5 cylindres 2.5l 300 chevaux attendu l'an prochain. Les Français opteront majoritairement pour les diesel 2l TDI 140 et 177 chevaux, cette dernière puissance étant en série associée à la transmission Quattro et à l'excellente boite double embrayage S-Tronic à 7 rapports. Les prix de l'Audi Q3 oscillent entre 32.500 € et 44.150 €.

AUDI Q3 AUDI Q3

Design extérieur et intérieur

Si l'Audi Q3 appartient bien à la famille des SUV, il hérite de spécificités marquantes. Citons entre autres les optiques en U à l'horizontale, les élégants feux arrière à LED intégrés entièrement au hayon et une ligne dite "Tornado" tendue sous les vitres. Le dôme du pavillon évoquant un coupé et le pli reliant les passages de roues au bas des portières participent aussi à sa personnalité. Son allure sportive tient enfin à des porte-à-faux réduits au maximum et un delta de ses dimensions favorisant la largeur. L'Audi Q3 est équipé en série de jantes de 17 pouces. Des jantes optionnelles de 18 pouces sont proposées mais elles altèrent sérieusement le confort de suspension.

Très proche en qualité, finition et rigueur d'assemblage de celui du Q5, l'habitacle ne cède pas une once de luxe à ses ainés. D'une grande simplicité mais fonctionnelle et raffinée, la planche de bord légèrement orientée traduit l'univers "Premium" d'Audi. On retrouve l'écran de navigation escamotable et toutes les commandes appréciées sur les berlines de catégories supérieures. Notre Audi Q3 "Ambition luxe" bénéficiait à l'avant d'une sellerie cuir/Alcantara de la meilleure facture, les sièges par ailleurs confortables et ergonomiques assurant un bon maintien latéral aux allures sportives. Mais au delà de cette présentation irréprochable, l'intérieur du Q3 étonnera la clientèle par son espace disponible. Certes, on ne trouve pas ses aises comme dans un Q5 et la banquette exclue l'embarquement d'une 5ème passager mais à l'arrière, la place pour les jambes et la garde au toit sont étonnantes. Même bonne surprise avec un coffre (plus grand que celui du BMW X1) allant de 460 à 1365 dm3 grâce à l'abandon total d'une roue de secours.

Châssis et moteur

Audi l'affiche clairement, le Q3, destiné à une clientèle plutôt citadine, n'a pas été conçu pour aller ferrailler avec les 4X4 tout terrain purs et durs. Avec une garde au sol de 17 cm, son champ d'action "off road" est limité. D'ailleurs, il sera proposé en fin d'année une version d'accès de gamme 2.0 TDI 140 chevaux à traction avant. Audi a compris que bon nombre d'acheteurs de SUV compacts ne quittent jamais le bitume et même la ville mais apprécient la sécurité et la visibilité d'une position de conduite plus haute. Bâti en utilisant des éléments de plate-forme de la future A3 et recevant, comme le Tiguan, ses moteurs en position transversale, l'Audi Q3 hérite des trains roulants de ses grands frères à savoir un essieu arrière multibras, une direction à assistance électromécanique et la transmission intégrale Quattro.

Les équipements technologiques optionnels sont nombreux dont le "Drive Select" (240 €) permettant d'agir sur la direction, le moteur et la transmission au travers des modes "efficience", "confort", "auto" et "dynamic". En mode "efficience", tout est paramétré pour réduire la consommation y compris au niveau du régulateur de vitesse et de la climatisation. Sachant que tous les moteurs sont assortis du système "stop/start" et de la récupération d'énergie au freinage et à la décélération. Le client aura le choix en essence entre deux variantes du 2.0 TFSI de 170 et 211 chevaux et deux 2.0 TDI de 140 et 177 chevaux. Mis à part le 140 ch TDI (Traction avant), tous ces moteurs sont associés au système intégral Quattro et les plus puissants à la boite S Tronic 7 rapports à double embrayage. Cette dernière innove avec une fonction "roue libre" destinée, là encore, à économiser quelques gouttes d'essence.

AUDI Q3 AUDI Q3

Sur la route

Ayant récemment repris à l'essai le Q5, je n'ai pas été dépaysé en m'installant derrière le volant de cette Audi Q3 dont la présentation intérieure affiche les mêmes valeurs de luxe et de raffinement. Pourtant plus compact, ce petit dernier des SUV offre de l'espace surtout en largeur. Nanti d'une boite S-Tronic indissociable du TDI 177 chevaux, le Q3 se pilote sans heurts et en douceur, le moteur se montant souple et d'une grand élasticité. Il est aussi étonnamment discret à la fois au ralenti et en croisière. Tout juste perçoit-on son bruit caractéristique en finale d'accélération au-delà de 5000 tours. Par rapport au Q5, le Q3 se montre plus maniable, plus dynamique mais en regard de sa taille, son rayon de braquage aurait pu être meilleur. Aussi bien adapté aux parcours urbains qu'aux longues étapes, il montrera ses limites si, comme nous l'avons fait dans les environs de Zurich, vous décidez de le bousculer.

Certes, il garde son cap et s'accroche à sa trajectoire grâce aux transferts de la transmission Quattro. Mais en raison de la fermeté de sa suspension, il devient vite contraignant à maîtriser tandis que les passagers se trouveront un peu malmenés. Du fait de son plus faible empattement, l'Audi Q3 n'offre pas le même confort global que le Q5. Il faut aussi souligner que la monte en option de gros pneus de 235/50 R 18 sur notre modèle d'essai n'arrangeait rien. L'autre déception concerne la consommation moyenne jamais en dessous des 11,9l alors que notre itinéraire ville, route n'était pas très sélectif et que le stop/start a souvent fonctionné dans le centre de Zurich. On est très loin des 5,9l de la consommation mixte. Les pneus et surtout le poids du véhicule (1585 kg) en sont la cause. Et ce malgré un capot et un hayon en aluminium. Il faudra aller bien plus loin et justifier le nouveau slogan "Ultra" désignant les recherches sur la légèreté inauguré aux 24 Heures du Mans cette année.

À retenir

Assemblé dans l'usine Seat de Martorell en Espagne, le Q3 est destiné à booster les ventes d'Audi en Europe et aussi en Chine où il devrait être fabriqué à court terme. Après un nouveau record établi en 2010 avec 1.092.400 unités, les ventes d'Audi devraient atteindre voire dépasser les 1.200.000 en 2011, une croissance due en grande partie à l'arrivée du Q3. En France, Audi, N°1 du segment "Premium" en 2010 devant BMW et Mercedes semble écraser la concurrence en ce début d'année 2011. De janvier à mai, les ventes Audi ont atteint 24.985 unités (+ 18,7% par rapport à 2010) alors que BMW recule de 2,1% (18.962 unités) et Mercedes de 8,1% (17.202 unités). Marque préférée des Français depuis 4 ans, Audi devrait conforter son attractivité avec la diffusion d'un Q3 destiné à une très large clientèle, la nouvelle victoire aux 24 heures du Mans contribuant à une image de marque déjà bien installée.
points fortsDesign, qualité de fabrication, choix de moteurs, boite S-Tronic, rapport dimensions/ habitabilité, équipements technologiques, comportement routier.
points faiblesPrix élevés (mais justifiés), suspension ferme, conduite sportive limitée, consommation décevante (TDI 177 ch), pas de roue de secours, options chères.
14.2

20
Les chiffres
Prix 2011 : 45 000 €
Puissance : 177 ch
0 à 100km/h : 8.2s
Conso mixte : 5.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 15/20
Sécurité active et passive : 15/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 11/20

Autres articles pouvant vous intéresser

AUDI Q3 (II) 45 TFSI
AUDI Q3 (II) 45 TFSI

Si pour sa deuxième génération, le Q3 demeure un SUV compact, il tend vers...

AUDI S6 (C8) 3.0 TDI
AUDI S6 (C8) 3.0 TDI

L'Audi A6 C8, présentée à Genève en 2018, se décline désormais en version S....

AUDI TTS Coupé
AUDI TTS Coupé

L'Audi TT fête son anniversaire avec un (très) léger restylage et des...

Tous les essais AUDI
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce
ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce

Après presque trois ans d'une carrière en demi-teinte, le SUV Alfa Romeo...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Jeanrav
Jeanrav a dit le 16-05-2012 à 11:40
Mon Q3 TDI 140cv 5,3l/100 sur nationale et 6,3l en mixte ville - autoroute, vraiment économique!
avatar de sti2009
sti2009 a dit le 23-08-2011 à 10:36
Bonjour la conso...!!!