4x4 compacts : lequel choisir ?

JEEP Compass 2.0 CRD Wild Dream

Vincent Desmonts le 11/12/2006

Partagez

réagir

Mieux vaut tard que jamais

Le rayon des Jeep, depuis les années 40, c'était les vrais 4X4, qu'ils soient purs et durs façon Wrangler, ou plus bourgeois comme le Grand Cherokee. Dans tous les cas, ils devaient passer l'épreuve redoutable du Rubicon Trail, un chemin traversant la Sierra Nevada, au tracé particulièrement exigeant. Toute attachée à ces beaux principes, la marque laissa passer la mode des 4X4 de loisirs, pensant qu'elle serait passagère et localisée. Erreur de diagnostic : les ventes de Toyota RAV4, Nissan X-Trail et autres Hyundai Santa Fe n'ont cessé d'exploser, tandis que Jeep restait sur le quai.

La marque a donc pris le taureau par les cornes et mis de côté ses principes. Le Jeep Compass n'est non seulement pas un 4X4 à châssis séparé, mais il est même étroitement dérivé de la Dodge Caliber... une berline !
Jeep Compass
Jeep Compass Jeep
JEEP
Jeep
Le Jeep Compass embarque évidemment une transmission intégrale, baptisée "Freedom Drive". Un système au goût du jour, doté d'un coupleur hydraulique piloté électroniquement et verrouillable par un bouton sur la console centrale. En conditions d'adhérence normales, le Compass évolue comme une traction, ce qui permet d'afficher une consommation normalisée très basse sur cette version diesel (6,5 l/100 km en moyenne). En cas de patinage des roues avant, le coupleur renvoie du couple sur le train arrière tandis que l'antipatinage intervient pour juguler la perte d'adhérence à l'avant. En activant le verrouillage manuel, le différentiel central renvoie 60 % du couple sur le train arrière.

Avec ce système efficace, son châssis bien équilibré et ses suspensions judicieusement calibrées, le Jeep Compass marie efficacité routière et confort avec un talent rare sur ce segment. Même avec les roues de 18 pouces équipant notre modèle d'essai, la filtration des inégalités de la route est à citer en exemple, tandis que la direction précise et le train avant incisif procurent une grande sérénité de conduite.
JEEP
Jeep
JEEP
Jeep

D'origine Volkswagen, le moteur 2.0 CRD a été ici l'objet de soins tout particuliers concernant son insonorisation et le contrôle de ses vibrations.

En outre, le Jeep Compass affichant un poids relativement maîtrisé (1615 kg), il affiche des performances plus qu'honorables et une bonne souplesse. La boîte six rapports, bien guidée et bien étagée, permet en outre de l'exploiter au mieux.
JEEP
Jeep
JEEP
Jeep
Hélas, il semblerait que les économies de poids aient été réalisées... dans l'habitacle ! La planche de bord est en effet taillée dans des plastiques de mauvaise qualité, à l'aspect peu reluisant et aux ébarbages imparfaits.

Conçu prioritairement pour le marché américain, où la qualité perçue importe nettement moins qu'en Europe, le Jeep Compass a préféré mettre l'accent sur d'autres atouts. A commencer par son tarif : affiché à partir de 25.200 euros, le Compass terrasse la concurrence, même coréenne ! De quoi faire pardonner la finition très médiocre, le coffre un peu exigu ou la modularité sans éclat, d'autant que l'habitabilité n'appelle que des éloges. Pour un coup d'essai, c'est (presque) un coup de maître !
JEEP
Jeep
JEEP
Jeep
article précédent HYUNDAI Tucson 2.0 CRDi Pack Confort

Page précédente
HYUNDAI Tucson 2.0 CRDi Pack Confort

article suivant NISSAN X-Trail 2.2 dCi Confort

Page suivante
NISSAN X-Trail 2.2 dCi Confort

Partagez

réagir

Commentaires