Acheter une SAAB 900 TURBO (1978 - 1993)

Stéphane Schlesinger le 05/10/2020

Saab est un cas à part dans l'histoire automobile. Son histoire se confond pratiquement avec d'un seul de ses modèles : la 900, évolution de la 99.

Partagez

réagir

Valeur à suivre

SAAB 900 TURBO (1978 - 1993)

Auparavant, la marque suédoise n'a vécu qu'avec des dérivés de la 92, présentée en 1947, et par la suite n'a pu concevoir entièrement aucune voiture, la 9000 ayant été développée en partenariat avec le groupe Fiat. Passée sous le contrôle de GM en 1989, Saab n'a eu d'autre choix que de prendre des bases Opel pour ses créations successives, avant de disparaître en 2014. N'oublions pas quelques malheureux rebadgings, qui n'ont pas contribué à grandir la marque de Trollhättan.

Mais revenons à 1967, année de naissance de la 99. Ce modèle est alors très avancé technologiquement, avec sa coque étudiée pour une protection maximale de passagers contre les chocs, sa suspension avant à doubles triangles, et sa carrosserie remarquable par son aérodynamique (Cx de 0,37), sans oublier son design très particulier, dû à Sixten Sason. Sous le capot trônent un bloc 1,7 l et une boîte conçus par Triumph, mais suite à des problèmes de fiabilité, Saab rapatriera la fabrication du 4-cylindres en 1972 et le corrigera profondément. Cela aboutira au moteur B, d'une cylindrée de 2,0 l. Surtout, en 1977, ce groupe sera le premier, dans la production de grande série européenne, à recevoir un turbo. Saab, un petit constructeur de talent ! En 1978, une évolution de la 99 est commercialisée : la 900.

Plus luxueuse, elle bénéficie d'une ligne actualisée par Björn Envall et d'un tout nouveau tableau de bord ultramoderne, conçu avec un grand sens de l'ergonomie et s'inspirant du monde aéronautique, Saab étant avant tout un constructeur d'avions. Autant dire qu'avec son moteur turbo, elle détone dans la production automobile mondiale et se fait rapidement sa petite place au soleil, malgré un prix élevé. Ses 145 ch lui garantissent d'excellentes performances, tandis que ses qualités routières se révèlent compétitives. Et l'auto est très bien construite. Très prisée outre-Atlantique, cette alternative valable aux Audi, BMW, Mercedes et Volvo connaîtra une très longue carrière, ponctuée par de nombreuses évolutions. En 1980, outre des modifications cosmétiques, la 900 Turbo bénéficie d'une boîte 5, d'une carrosserie à 3 volumes, en sus de la bicorps proposée en 3 et 5 portes, ainsi que d'un moteur largement revu, dit H.

En 1982, la suralimentation bénéficie d'un système de gestion électronique inédit, l'APC qui détecte très finement les cliquetis : tout petit constructeur, Saab n'en développe pas moins des solutions qui feront dates, comme en 1984 l'association turbo et 16 soupapes dans la 900 Turbo 16, agrémentée d'un échangeur air-air et forte de 175 ch. Celle-ci accroche les 210 km/h, aidé en cela par kit aérodynamique dit Aero. En 1986, la 900 Turbo 8 soupapes bénéficie de l'échangeur, permettant une hausse de puissance à 155 ch. Surtout, pour satisfaire le marché US, la 900 s'offre enfin une version décapotable, alors qu'en 1987, la face avant des 900 s'incline dans le sens du vent au lieu d'être verticale. En 1988, la Turbo 155 ch est retirée du marché, tandis que la Turbo 16 reçoit en série l'ABS. Puis, en 1990, la cavalerie grimpe à 185 ch, ce qui est signalé sous le capot par un boîtier APC rouge et non plus noir.

Par la suite, la 900 ne variera que dans le détail, jusqu'à sa mise à la retraite en 1993. Près d'un million d'exemplaires ont été produits, toutes versions confondues. Le record pour Saab ! Aujourd'hui, cette icône premium des eighties devient très recherchée, pour son style inimitable, son caractère, sa robustesse et ses performances. Comme de surcroît, les exemplaires en parfait état sont très rares, il est plus que temps de les préserver.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat SAAB

SAAB 92 à 96
SAAB 92 à 96
Tous les guides d'achat SAAB

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires