Acheter une RENAULT Clio 2 RS 2.0i 182 ch

Stéphane Schlesinger le 23/04/2021

Petite sportive la plus puissante de son temps, la Clio II RS est actuellement au creux de la vague. Il est temps d'en redécouvrir les grandes qualités, surtout en phase II.

Partagez

réagir

Bombe d'avenir

RENAULT Clio 2 RS 2.0i 182 ch

Grand succès de Renault, la Clio, apparue en 1990, a enrichi le panthéon des sportives avec la mythique Williams (150 ch). Renouvelée en 1998, la petite au losange cache sous sa ligne rondouillarde un châssis extrêmement bien conçu et donne, dès 1999, une descendante à la Williams : la RS. Sous son capot, elle en récupère le 2,0 l F, le modifie largement, et le pousse à quelque 172 ch, faisant d'elle la plus puissante des citadines sportives à son lancement. Mis au point par Renault Sport (d'où ses initiales), ses trains roulants, élargis et alliés à une suspension abaissée, se révèlent efficaces mais un poil décevants. Pourquoi ? Parce qu'elle se montre délicate à la limite, la motricité fait défaut et les effets de couple sont nombreux : la Williams se révélait plus rigoureuse.

Néanmoins, par ses performances, la RS s'installe au sommet de sa catégorie : 216 km/h en pointe pour un 0 à 100 km/h exécuté en 7,3 s. De surcroît, à 135 000 F (27 000 € actuels), elle est bien placée et offre un équipement complet : clim, sellerie cuir et Alcantara, radio-CD… En 2001, elle bénéficie du restylage concernant toutes les Clio, qui lui apporte une face avant plus agressive, inspirée de celle de la 206, ainsi qu'un tableau de bord redessiné et bien mieux fini. Surtout, ses jantes passent de 15 à 16 pouces et ses trains roulants profitent d'améliorations bienvenues qui la rendent plus prévisible. Et si elle perd le capot en alu de sa devancière, elle gagne des projecteurs au xénon. Cela dit, malgré une nouvelle admission, le moteur ne peut compenser l'embonpoint de 60 kg et les performances chutent très légèrement.


Très homogène, cette RS phase II ne domine pourtant plus la concurrence, emmenée par la Peugeot 206 RC. Mais ça change en 2004, quand elle reçoit une nouvelle salve de modifications. La cavalerie grimpe à 182 ch grâce notamment à un échappement retravaillé, tandis que les liaisons au sol sont encore peaufinées. Plus rapide (220 km/h) et efficace, la RS phase III redevient la référence de sa classe, surtout dotée du nouveau châssis Sport proposé en option. Seulement, la déclinaison la plus intéressante de cette Clio ne concernera pas les Français.

Dévoilée en 2005, il s'agit d'une série limitée dénommée Trophy qui se réserve aux Britanniques ainsi qu'aux Suisses. Elle réduit son équipement pour perdre du poids, se dote de jantes allégées spécifiques et surtout d'amortisseurs de course Sachs à chambre séparée. Des éléments très onéreux qui en décuplent l'efficacité sur mauvaises routes. 500 exemplaires traverseront la Manche, et 50 iront chez les Helvètes.

Précautions d'achat

Bien née, la Clio II ne souffre pas de grosses tares. Traquez d'abord les traces d'accident, ensuite les pépins électroniques, les bobines ayant par exemple causé quelques soucis. Vérifiez bien la boîte, car elle est sensible à l'usage qui en a été fait. L'historique d'entretien doit en outre inclure le changement de la courroie de distribution.

La cote

On trouve des Clio II RS en bon état dès 5 000 €, en phase I ou II, mais à plus de 150 000 km. Un exemplaire impeccable doté de son suivi atteint 7 000 €. Ajoutez 1 500 € pour une 182 ch. Quant à la Trophy, n'espérez rien de correct à moins de 10 000 € et en conduite à droite, les exemplaires suisses étant introuvables. Des valeurs en hausse.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat RENAULT

RENAULT Clio V6 (2000 - 2005)
RENAULT Clio V6 (2000 - 2005)
RENAULT Clio 3 RS 2.0 203 ch
RENAULT Clio 3 RS 2.0 203 ch
RENAULT Clio RS V6 3.0 255 ch
RENAULT Clio RS V6 3.0 255 ch
Tous les guides d'achat RENAULT

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires