Acheter une JAGUAR XJR 4.0 L6 (XJ40)

Stéphane Schlesinger le 15/11/2021

Sans renoncer au luxe typique de Jaguar et grâce à un compresseur, la XJR devient l'une des grandes berlines les plus rapides de leur temps.

Partagez

réagir

Tradition, luxe et performances

JAGUAR XJR 4.0 L6 (XJ40)

Après une décennie 1970 chaotique, Jaguar a très bien négocié les années 1980 qui furent celles de sa privatisation, puis de la présentation de la berline XJ40. Lancée en 1986, celle-ci a fait quelques progrès dans sa fiabilité. Mais ce n'est qu'après le rachat par Ford, en 1989, que la grande anglaise va réellement devenir endurante, et notamment en 1994 alors qu'elle bénéficie d'une profonde mise à jour. Devenue X300 pour l'occasion, elle arbore des extrémités redessinées et un habitacle modernisé. Par ailleurs, dès 1995, la digne anglaise enfile une tenue de jogging : elle installe un compresseur sur son 6-cylindres 4,0 l, ce qui en porte la puissance à 326 ch. C'est la version XJR, dotée d'une suspension affermie, de jantes de 17 pouces, d'une calandre grillagée, d'une présentation dynamisée où le chrome se fait rare et d'un équipement complet (cuir, clim auto, antipatinage, double airbag…). À 487 400 F (103 500 € actuels selon l'Insee), elle est certes très chère, mais les performances sont là : 250 km/h au maxi et 1 000 m départ arrêté en moins de 27 s, avec la boîte 5 manuelle Getrag (une 4 vitesses automatique GM est aussi proposée). Les BMW 740i et Mercedes 420 SE sont battues ! En 1997, la grande Jaguar bénéficie d'une seconde évolution, plus profonde qu'il n'y paraît. En effet, le tableau de bord change totalement, tandis que sous le capot, des V8 remplacent les 6-cylindres. D'une cylindrée demeurée à 4,0 l, celui de la XJR passe à 363 ch et s'attelle à une boîte auto Mercedes à 5 vitesses (plus d'unité manuelle au programme), ce qui profite aux chronos : 5,7 s au 0 à 100 km/h au lieu de 7,2 s. À 529 500 F (108 300 € actuels), le prix demeure élitiste, mais l'auto se vend plutôt bien. Pour célébrer le centenaire de la naissance de William Lyons, fondateur de Jaguar, elle bénéficie même d'une série limitée 100 en 2001, puis se voit remplacée en 2002 par une nouvelle XJ tout en aluminium, mais moins jolie. La XJR a été produite à 6 547 unités en 6-cylindres et 15 203 en V8.

Précautions d'achat

Bonne nouvelle, ces Jaguar sont mécaniquement très robustes. Néanmoins, elles exigent un entretien suivi : elles ont connu des fuites de liquide de refroidissement, voire des commandes d'accélérateur encrassées. Les premiers V8 ont pâti de problèmes de chemisage (le Nikasil était défectueux), mais tout a vite été résolu. En revanche, les tendeurs de chaîne de distribution sont à inspecter. On relève parfois des avaries de différentiel et surtout les silentblocs de suspension usés.

Cote

Elle a très vite plongé vers les 60 000 F au début des années 2000, pour ensuite se fixer à 6 000 € en X300 et 8 000 € en X308 voici dix ans. Actuellement, comptez 9 000 € pour la première et 12 000 € pour la seconde. Cote en hausse.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat JAGUAR

JAGUAR XJR-S (1988 - 1993)
JAGUAR XJR-S (1988 - 1993)
JAGUAR TYPE E V12
JAGUAR TYPE E V12
JAGUAR MK II 3.8 (1959 - 1967)
JAGUAR MK II 3.8 (1959 - 1967)
Tous les guides d'achat JAGUAR

Avis des propriétaires

Commentaires