Acheter une FERRARI 348 SPIDER (1989 - 1994)

Stéphane Schlesinger le 22/09/2020

Une berlinette Ferrari, c'est le rêve de beaucoup de passionnés. Seulement, le ticket d'entrée est très cher, ou du moins perçu comme tel, ce qui n'est pas forcément justifié. Il en existe une qui demeure relativement accessible : la 348.

Partagez

réagir

Valeur à suivre

FERRARI 348 SPIDER (1989 - 1994)

Ce n'est pas la plus désirée, mais elle possède tout de même de beaux atouts. Sa genèse explique les défauts qui ont affecté son début de carrière et lui valent toujours une mauvaise réputation.
Au milieu des années 1980, arrive la question du remplacement de la 328, modèle le plus vendu du Cheval cabré. On hésite beaucoup. On pense d'un côté à une auto abordable, sorte de nouvelle Dino, tout en étudiant de l'autre la 408, un étonnante berlinette à quatre roues motrices. Parallèlement, les 288 GTO et Testarossa, des supercars hors de prix, connaissent un grand succès. On abandonne donc le projet Dino, jugé pas assez rentable, tout comme la 408, trop complexe. Et on fera un mix des deux, habillé par Pininfarina dans le style de la Testarossa. La future berlinette arbore une architecture inédite sur une Ferrari de route, une structure monocoque associée à un treillis tubulaire arrière, plus rigide, en coupé, de 59 % que le châssis de la 328. Seulement, comme le temps manque, la mise au point est imparfaite quand la 348 TB (ou TS en Targa) est présentée en 1989. Comme son nom le suggère, elle dispose d'un 3,4 l à 8 cylindres, celui de la Mondial T, associé comme sur cette dernière à une boîte 5 transversale. Si les trains roulants conservent des doubles triangles, l'amortissement reste passif et la direction non assistée, pour un meilleur feeling. Ce que confirment les premiers essais, notant aussi la très belle efficacité de la voiture. Seulement, ils constatent également qu'à la limite, elle survire brutalement. Et si elle se montre bien suspendue, les commandes sont lourdes et le bruit gênant sur long trajet.

Pourtant, malgré un prix de 659 000 F (154 000 € actuels), la voiture connaît un joli succès, bien servie par un moteur exceptionnel. Seulement, la Honda NSX la surpasse par sa qualité de fabrication et son comportement routier, le tout pour bien moins cher ! Cela pousse Maranello à modifier plusieurs fois les trains roulants de la 348, de juillet à décembre 1991 (points d'ancrage, ressorts/amortisseurs), pour améliorer sa dynamique. Avec succès. Commercialement, la carrière de la 348 est sauvée, 2 895 TB et 4 230 TS étant vendues jusqu'en 1993. Cette année-là, elle bénéficie de profondes évolutions, touchant à la coque, aux suspensions, au circuit électrique et à la mécanique : le moteur passe à 320 ch et la boîte gagne une sélection améliorée. Devenue GTB, ou GTS en découvrable, la berlinette Ferrari, se décline aussi en Spider, entièrement décapotable, un type de carrosserie qui avait disparu de Maranello avec la Daytona en 1972. Sa carrière durera encore un an, avant de céder la place à la 355, qui lui doit beaucoup. Cette dernière série de 348 a été produite à 222 unités en coupé, 218 en targa, et surtout 1 148 en Spider.

La cote de la 348 a suivi une évolution atypique. Elle a commencé par flamber brièvement, l'auto étant sortie durant la bulle spéculative qui a touché les voitures de sport et de collection à la fin des années 1980, bulle qui a explosé brutalement à l'été 1990. La valeur de la 348 a donc commencé à chuter sévèrement à partir de ce moment, atteignant un plancher de 200 000 F au tournant des années 2000. Elle s'est transformée en 30 000 € dès 2002, et a stagné à cette valeur jusqu'au mitan de la décennie 2010. Elle a ensuite progressé jusqu'à 65 000 €, suivant la courbe du marché, avant de retomber pour se stabiliser à 50-55 000 € actuellement. À ce prix, on accède à une auto en parfait état, de préférence fabriquée après les mises à jour de 1991 et donc extrêmement agréable. Les GTB, GTS et Spider sont plus abouties et rares, donc logiquement plus chères : dès 70 000 €.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat FERRARI

FERRARI 365 GT4 2+2 /400/412 (1972 - 1989)
FERRARI 365 GT4 2+2 /400/412 (1972 - 1989)
FERRARI 328 GTB/GTS (1985-1989)
FERRARI 328 GTB/GTS (1985-1989)
FERRARI 360 Modena
FERRARI 360 Modena
Tous les guides d'achat FERRARI

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires