Acheter une BMW M5 E39 5.0i 400 Ch

Stéphane Schlesinger le 12/03/2021

Berline confortable et luxueuse, la BMW M5 E39 recèle un moteur d'anthologie lui conférant des chronos exceptionnels. Attention, les plus belles deviennent intouchables !

Partagez

réagir

Furie ouatée

BMW M5 E39 5.0i 400 Ch

Débutée en 1985 avec l'E28, la saga M5 a marqué l'histoire automobile : ces berlines associent avec une maestria inégalée sport, sensations et polyvalence. Elle connaît une évolution marquante quand elle entre dans la génération E39. Celle-ci surprend le public par sa qualité de fabrication incroyable et son haut niveau technologique. Cela se paye par un poids élevé, obligeant BMW à rompre avec la tradition du 6-en-ligne. La marque bavaroise installe un V8 dans la M5 E39, présentée en 1998, un 4,9 l atmosphérique codé S62 dérivant du 4,4 l M62 de la 540i. Grâce à ses 4 arbres à cames en têtes dotés d'un double Vanos et à ses 8 boîtiers papillons (un par cylindre), ce bloc préparé chez Motorsport développe quelque 400 ch. Attelé à une boîte 6 manuelle, il procure à cette superberline des reprises extraordinaires et des accélérations comparables à celles d'une Porsche 996, le 1 000 DA étant abattu en 24 s. Pas mal pour une familiale ! L'électronique se modernise, un ESP étant installé ainsi qu'une touche S permettant déjà d'affermir la direction et de rendre l'accélérateur plus réactif. Pour proposer un comportement routier à l'aune de ces performances exceptionnelles, elle peaufine ses suspensions aux éléments en aluminium, se dote d'un pont autobloquant et adopte des jantes de 18 pouces spécifiques. Mais curieusement, elle conserve des étriers de frein flottants, qui, s'ils assurent de belles décélérations, manquent d'endurance. Cela n'empêche pas l'auto de se montrer formidable par son agrément de conduite, magnifié par une sonorité sublime. Conformément à la tradition établie avec l'E28, la M5 E39 offre aussi un excellent confort et soigne son équipement : sièges chauffants en cuir à réglages électriques, clim auto, projecteurs au xénon... En option, on trouve même le GPS. Malgré les 520 000 F (105 500 € actuels), on en a pour son argent ! Fin 2000, la M5 bénéficie d'une légère mise à jour (veilleuses “angel eye”, compteurs à fond gris), puis disparaît en 2003. 20 482 unités seront produites, le record alors pour une M5.

Précautions d'achat

Le V8 de la M5 acceptant 7 000 tr/mn, il nécessite un entretien méticuleux pour rester fiable, dont des vidanges rapprochées avec de l'huile de première qualité (10W60). Le double Vanos a ses faiblesses, tout comme les débitmètres, passé 150 000 km. Les 1 700 kg de l'engin fatiguent aussi les suspensions, alors que des pépins électroniques se manifestent à bord. Rien de bien grave, mais préférez absolument les exemplaires strictement d'origine dotés de leur suivi.

La cote

Fut un temps où on trouvait ces M5 aux alentours de 10 000 €. Ce n'est plus du tout possible, vu l'engouement récent pour les sportives des années 1990 et 2000. Désormais, pour une belle M5 de moins de 200 000 km, il faut compter 22 000 €, et si on souhaite un exemplaire impeccable d'environ 100 000 km, il faut aller jusqu'à 30 000 €. La valeur des autos les plus immaculées continue de grimper.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat BMW

BMW M5 F10
BMW M5 F10
BMW M5 E60 V10 507 CH
BMW M5 E60 V10 507 CH
BMW M5 E28 3.5i 286 Ch
BMW M5 E28 3.5i 286 Ch
Tous les guides d'achat BMW

Avis des propriétaires

Commentaires