Salon du Cabriolet & du Coupé 2001

ASTON MARTIN Ulster MK 2

Gilles Bonnafous le 23/03/2001

Invité d'honneur du salon du cabriolet et de coupé, le Club Aston Martin France présentait une Aston Martin Ulster MK2 lors d'une intéressante rétrospective de la marque.

Invité d'honneur du salon du cabriolet et de coupé, le Club Aston Martin France présentait une très intéressante rétrospective de la marque. Cet ample panorama permettait au visiteur de voir ou de revoir les principaux modèles produits par Newport Pagnell : une rare DB 2 de 1950 (la 17ème construite) vue au Tour Auto il y a deux ans, deux DB 4, un coupé et un cabriolet (produit à 70 exemplaires de 1961 à 1963), une DB 5, une DB 6 et une DB S V8 de 1971. Dotée d'une livrée Bahama Yellow, cette dernière est identique à la voiture de Brett Sinclair dans la série télévisée Amicalement Vôtre. En réalité, elle apparaît même " plus vraie que la vraie " voiture du feuilleton, celui-ci utilisant une DB S 6 cylindres maquillée en V8 pour d'évidentes raisons de promotion commerciale liées au lancement du modèle.

ASTON MARTIN Ulster MK 2 ASTON MARTIN Ulster MK 2

Les modèles postérieurs à l'ère David Brown étaient représentés par une AM V8 Vantage de 1983 (exemplaire préparé par Aston Engineering avec un moteur porté à 6,2 litres donnant 485 ch et un couple éléphantesque de 64 mkg), une V8 Volante de 1980 (convertie en Vantage avec deux carburateurs Weber de 48 mm) et une Vantage V 600 de 1999.

Malheureusement, voulant trop bien faire les choses, le club avait réuni plus de modèles que ne pouvait en contenir l'espace réservé à cette rétrospective. Résultat, des voitures entassées les unes contre les autres, avec l'impossibilité d'en faire le tour et encore moins de les photographier. Qui plus est, ces belles Aston étaient " présentées " à l'intérieur d'un enclos ceint de hautes barrières, aussi peu accueillantes qu'inesthétiques.

Clou de l'exposition, la Mark II Ulster était également la plus ancienne Aston Martin présentée. Construite en 1934, cette voiture constitue un exemplaire unique. En effet, bien que sa carrière sportive se soit uniquement déroulée entre les mains de pilotes privés, elle est la seule Mark II Ulster compétition-client à avoir bénéficié du châssis allégé d'usine (Drilled Frame), type LM 11 ou LM 12 (allégement par perforations).

Rappelons que le type Ulster qualifie une forme de carrosserie montée sur les Aston Martin de course de l'époque. Elle se reconnaît notamment au renflement situé dans le bas de la poupe et qui permet de loger la roue de secours à plat. L'appellation tire son origine d'une épreuve, où la marque s'était illustrée. La carrosserie de la voiture exposée est conforme aux voitures d'usine de 1934, à l'exception des phares, de la calandre chromée et des bras de direction polis — précisons par ailleurs que la Mk II pouvait recevoir une carrosserie Ulster, même s'il ne s'agissait pas d'une voiture de course.

La plaque constructeur de cette Mk II affiche : C 4 403 S. Explications : C indique que la voiture a été achevée au mois d'avril, 4 renvoie à l'année de construction (1934), 403 signifie qu'elle est la quatrième voiture fabriquée dans la série, et S (Short ou Sport) fait référence à son châssis court. Constituant l'une des 21 Ulster construites en 1934 et 1935, la voiture possède un historique limpide. Après avoir été arrêtée dans un état proche de l'origine, elle a connu plusieurs propriétaires outre-Manche, avant d'être acquise, il y a une dizaine d'années, par un collectionneur français.

Le capot abrite une évolution du moteur conçu en 1927 par Bertelli et Renwick, un quatre cylindres en ligne double arbre de 1500 cm3, qui développe ici 85 ch à 5250 tr/mn (taux de compression de 9 à 1). Cette mécanique est dotée de pistons bombés, d'un vilebrequin spécial Laystall et d'un arbre à cames également particulier. Côté alimentation, on note deux pompes à essence et deux carburateurs SU. La voiture est également équipée d'un carter sec, le réservoir d'huile étant installé à l'avant du moteur pour abaisser le centre de gravité. Ainsi gréée, la Mark II Ulster atteint les 160 km/h malgré un poids (excessif) de 990 kilos.

En 1935, une voiture identique à celle présente au salon du cabriolet a couru les 24 Heures du Mans. C'était l'année de la victoire Lagonda, future marque sœur d'Aston Martin.

Avis des propriétaires

Commentaires