Salon de Tokyo 2003

NISSAN Serenity

Jean-François Destin le 12/11/2003

A la recherche de la berline idéale : tel a été l'objectif de Nissan avec le concept-car Nissan Serenity présenté au Salon de Tokyo 2003.

Voir plus de photos

A la recherche de la berline idéale : tel a été l'objectif de Nissan avec le concept-car Serenity présenté au Salon de Tokyo. Tout à la fois berline sportive, familiale et monospace, la Serenity qui porte bien son nom se veut la voiture multi-usage de demain avec ses six places, son habitacle modulable et ses dimensions intérieures généreuses.

Pour marquer le retour d'une véritable identité nationale, Nissan explique que le design de Serenity est basé sur le thème de l' «ADN japonais». On s'en rend compte immédiatement en découvrant la face avant qui reprend fidèlement le masque menaçant du théâtre Kabuki. Même recherche culturelle au niveau des vitres latérales qui, à y regarder de près, forment un éventail.

Spacieux et lumineux, l'habitacle adopte une décoration beige et gris censée offrir un espace relaxant et apaisé aux six occupants. Les sièges ont fait l'objet d'une patiente recherche ergonomique pour proposer un confort exceptionnel basé sur le concept de la posture « neutre ». Chez Nissan, on précise que ces assises ont été dessinées pour dissiper toute contrainte comme lorsqu'on se trouve dans l'eau ou en apesanteur ! A vérifier si Serenity se traduit un jour par un modèle de série.

Au pays de l'électronique de pointe, on a cherché à proposer à chaque occupant les distractions d'une première classe en avion. Avec le Nissan Individual AV System, chaque siège des deux premières rangées possède son propre écran vidéo et ses haut-parleurs plats à très faible dispersion du son pour ne pas gêner les voisins. En deuxième rangée (coulissante d'avant en arrière), le son de l'Audio Bodysonic simule l'environnement acoustique d'un «home theater».

Sur la Serenity, Nissan a repris le concept de l'Idrive de BMW pour rassembler le réglage de quantité de fonctions sous la même commande. Baptisée Magical 4, cette interface comporte quatre boutons sur le volant mais il est possible aussi d'intervenir directement sur l'écran tactile.

Avec l'Horizontal Meter Unit, Nissan innove vraiment grâce à un affichage horizontal géant situé à la base du pare-brise sur 7 centimètres de haut et 1.20m de large ! Cet affichage possède une structure à deux niveaux : l'un sous la forme d'un écran à cristaux liquides, l'autre d'un écran rétro-éclairé électroluminescent. Il permet au conducteur de surveiller la bonne marche du véhicule et au passager avant de consulter en toute tranquillité des infos touristiques et grâce au City Browser (testé au Japon) d'obtenir des données urbaines. Enfin avec Serenity, le pilote ne redoute plus les angles morts grâce aux caméras grand angle disposées tout autour de la voiture.

A noter encore que les sièges de la troisième rangée peuvent se démonter pour augmenter la capacité du coffre. Moins habituel, les portes dites «basculantes» et l'absence de pilier central facilitent l'accès à bord malgré la faible hauteur du véhicule.

Côté mécanique, Nissan livre peu d'indications. On sait seulement que Serenity serait animé à un 6 cylindres 3,5l accouplé à une transmission à variation continue.

voir la fiche technique

Avis des propriétaires

Commentaires