Salon de Genève 2001

RENAULT Vel Satis

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

Renault créé l'évènement au salon de Genève en dévoilant sa berline haut de gamme Renault Vel Satis. Evènement, car la voiture se différencie fortement des berlines traditionnelles.

Renault créé l'évènement au salon de Genève en dévoilant sa nouvelle berline haut de gamme Vel Satis. Evènement, car la voiture se différencie fortement des berlines traditionnelles. Originale, voire avant-gardiste, Vel Satis apparaît comme une voiture différente, pour laquelle Renault a adopté une démarche audacieuse.
Au début des années 90, après le divorce d'avec Volvo et l'échec de Safrane à l'exportation, Renault a pu se poser la question de sa présence en haut de gamme. Avec le trio Vel Satis, Espace et Avantime, la marque au losange entend assurer aujourd'hui sa légitimité dans le segment S.

RENAULT Vel Satis RENAULT Vel Satis

Comme Avantime, Vel Satis prend l'allure d'un nouveau pari lancé par Renault. Il est vrai qu'au cours des vingt dernières années, l'audace du constructeur a payé. L'Espace, puis Scénic ont rencontré un immense succès, qui a dépassé les attentes de la marque. Nouvelles références, ces voitures ont créé de nouveaux créneaux. En proposant une définition originale de la berline statutaire, Renault emprunte une voie en décalage singulier par rapport au haut de gamme conventionnel type Peugeot 607. Version anticonformiste du luxe à la française, Vel Satis ne commet pas l'erreur de marcher sur les plates-bandes des constructeurs allemands, Mercedes, BMW et Audi. Refusant la surenchère technologique propre aux mécaniques d'outre-Rhin (V12 de Mercedes et BMW, voire 16 cylindres chers au docteur Piëch), Renault invente des concepts. Se posant en architecte de l'automobile, la marque justifie son slogan de " créateur d'automobiles ".

Vel Satis se situe dans le prolongement des concept cars Initiale (1995) et Vel Satis (présenté au Mondial 1998). De forme bicorps avec une vaste lunette panoramique aux retours accentués, la voiture tranche sur l'habituel tricorps, standard soi-disant incontournable des berlines statutaires classiques. Autre différence, ses proportions sont inhabituelles avec une hauteur supérieure de 13 cm à la norme de ce segment (et à Safrane). Dessinée autour de ses quatre passagers, Vel Satis présente une silhouette très structurée, offrant des lignes nettes et des volumes pleins. La poupe retient particulièrement l'attention : ramassée et dotée d'épaules généreuses, elle fait contrepoint à une proue largement déployée. Vel Satis est-elle belle ? Autant demander si le Bauhaus ou Le Corbusier ont créé de la beauté. Loin des canons classiques (ou académiques si l'on veut mordre), son esthétique est de nature conceptuelle.

Ainsi définie, Vel Satis vise une nouvelle clientèle de gens non-conformistes désireux de s'éloigner des codes habituels du luxe pour aller vers des produits plus en harmonie avec leur personnalité. Cosmopolites, tournés vers la modernité et ouverts à d'autres cultures, ces " sélectifs modernes ", comme les appellent les sociologues, représentent la cible prioritaire de Vel Satis. Ils sont particulièrement présents en Allemagne et en France. Pour ces clients, la berline classique est une forme stéréotypée. Ils recherchent une voiture différente, dont la forme est justifiée par la fonction : confort, habitabilité et luminosité, tout en respectant les valeurs fondamentales du haut de gamme : motorisation, sécurité et qualité. Vel Satis cherche à réaliser cette synthèse.

Un habitacle relativement étriqué et un accès difficile caractérisent souvent les berlines traditionnelles. De dimensions supérieures à la moyenne du segment et dotée d'un empattement de 2,84 mètres, Vel Satis offre un espace intérieur généreux et une excellente habitabilité. De plus, la hauteur d'assise plus élevée (dix centimètres supplémentaires par rapport à Safrane) garantit une meilleure visibilité et une accessibilité plus aisée.

Richement équipée, la voiture reçoit un système vidéo complet, qui se compose d'un lecteur DVD, d'un écran 16/9ème escamotable dans l'accoudoir central, d'une régie vidéo et d'une télécommande dédiée. Il permet aux passagers des places arrière de visionner des images provenant de différentes sources : DVD, caméscope ou console de jeu. Cet ensemble est associé à la radio Grand Auditorium Cabasse. Carminat et son système de navigation GPS sont intégrés dans la planche de bord.

Sur la route, le nouveau régulateur de vitesse à contrôle de distance intègre un radar adaptant la vitesse de la voiture en fonction de celle du véhicule qui la précède. Vel Satis reprend les équipements les plus récents : contrôle dynamique de conduite (ESP), système de surveillance de la pression des pneus, assistance au freinage d'urgence, allumage automatique des projecteurs, capteur de pluie, aide au parking, trappe à essence à ouverture intégrée (suppression du bouchon), système de retenue programmée, quatre airbags latéraux et deux airbags rideaux.

Comme sur Laguna 2, la carte Renault remplace la traditionnelle clé de contact. De plus, après avoir introduit cette carte dans son lecteur, appuyé sur la touche start/stop et démarré, le conducteur n'a plus à se préoccuper du frein à main. Entièrement automatique, ce dernier se désactive lors du démarrage et se verrouille à la coupure moteur.

Le client aura le choix entre deux motorisations, essence ou diesel. Emprunté à Nissan, le moteur V6 essence de 3,5 litres développe la puissance de 235 ch. Afin d'optimiser la courbe de couple à tous les régimes, ll est doté de décaleurs continus des deux arbres à cames d'admission associé à un boîtier papillon motorisé. En parallèle, Vel Satis introduit un V6 diesel 24 soupapes de trois litres alimenté par un turbo à géométrie variable et une injection par rampe commune. Ce moteur ajoute à sa grande compacité un bloc-moteur et une culasse réalisés en aluminium (d'où gain de poids et consommation réduite). Il développe 180 ch et un couple de 350 Nm disponible dès 1800 tr/mn. Ces deux moteurs sont accouplés à la boîte de vitesses automatique pro-active à cinq rapports avec commande impulsionnelle.

Par ailleurs, Vel Satis se dote à l'arrière d'un nouveau train multibras de type trigone. Brevetée par Renault, cette technique permet un guidage plus précis et une meilleure stabilité. Grâce à trois points seulement de liaison roue-caisse et à la présence d'un berceau filtré (et de nombreux tampons filtrants), les bruits de roulements se trouvent fortement diminués. De plus, ce train trigone se montre plus compact que les traditionnels trains multibras.

Pour Vel Satis, Renault a consenti d'importants investissements : en ingénierie au Technocentre, ainsi que dans l'usine de Sandouville. Les lancements consécutifs de Laguna 2 et Vel Satis ont amené Renault à moderniser totalement les installations industrielles de Sandouville pour rendre l'usine plus flexible et centrer les process sur les opérations à valeur ajoutée pour le client. Le ticket d'entrée du modèle s'élève ainsi à 5,5 millions d'Euros.

Vel Satis vise 3% du marché européen du segment S dès 2002. Sur la période 2002-2008, l'objectif de Renault s'élève à 300 000 véhicules. Mais au-delà de son propre destin, le modèle doit contribuer à la progression de l'image de la marque en Europe, même dans les pays où les volumes attendus sont relativement faibles.

Avis des propriétaires

Commentaires