Salon de Genève 2001

PININFARINA Osée

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

Pininfarina, le célèbre designer et carrossier turinois s'est enfin tourné vers Citroën. Sportive de prestige à moteur central, le concept-car Pininfarina Osée a été élaboré en respectant la philosophie et l'image du constructeur français.

Partenaire depuis un demi-siècle de Ferrari mais aussi de Peugeot (tout commença avec la 403 en 1951), le célèbre designer et carrossier turinois s'est enfin tourné vers Citroën. Sportive de prestige à moteur central, le concept car Osée a été élaboré en respectant (dixit Sergio Pininfarina) la philosophie et l'image du constructeur français.

PININFARINA Osée PININFARINA Osée

S'agit-il d'une demande de PSA, qui coiffe comme on le sait Peugeot et Citroën ou d'une initiative purement italienne? Au Salon de Genève, où Osée figurait parmi les premières mondiales, les responsables de Pininfarina sont restés très vagues. Avant d'aborder le projet, les designers ont confirmé s'être penchés sur la valeur historique et culturelle de la marque et sur le dessin et les proportions des modèles de référence comme la DS ou la SM. Ils estiment que l'on retrouve sur Osée ces traits de caractère. Ainsi le grand capot et l'habitacle repoussé vers l'arrière, les surfaces lisses, simples et tendues, la section pointue à l'avant et des lignes chutant brutalement vers l'arrière.

Vue du dessus, Osée est tout simplement sublime. L'immense pare-brise symbolisant le chevron de Citroën s'ouvre d'arrière en avant pour offrir un accès à bord intégral. Chevron que l'on retrouve aussi dans la poupe très aérodynamique.

Outre le style extérieur taillé pour la performance, l'habitacle tranche avec toutes les références actuelles. L'implantation des sièges en V retourné est censée là encore rappeler le logo Citroën. Cette disposition permet ainsi au pilote installé au centre de la voiture de conserver ses aises lorsque les deux autres sièges sont occupés.

La planche de bord, très futuriste, s'accroche sur un élément tubulaire qui traverse la voiture et sous-tend une surface textile très high tech. Des cadrans superposés trônent au milieu du champ de vision du conducteur, juste au-dessus de la colonne de direction.

Le châssis spécifique a été construit pour supporter les éléments fondamentaux de Citroën, dont la suspension hydractive de troisième génération (qui vient d'apparaître en série sur la berline C5). Tout en ménageant le confort, celle-ci permet à la voiture d'absorber toutes les irrégularités de la route malgré une garde au sol réduite à 10 cm. Quant au moteur, il s'agit du V6 trois litres longitudinal associé à une boîte de vitesses à commandes électriques.

Ce concept car réaliste s'adapterait bien à la future gamme très innovante d'un constructeur jusqu'ici plutôt frileux (la récente C5 en est, on l'espère, la dernière preuve). Les projets C3, C2 et surtout la C6 Lignage, grande limousine de luxe attendue en 2003 ou 2004, pourraient se voir complétés par un modèle racé reprenant la silhouette d'Osée. Croisons les doigts.

PININFARINA Osée PININFARINA Osée

Avis des propriétaires

Commentaires