Salon de Genève 2001

SMART Crossblade

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

Visage au vent et look branché, les passagers de la Smart Crossblade sont des sportifs à la mode, adeptes du skateboard ou des patins à roulettes — oh pardon, des rollers...

Visage au vent et look branché, les passagers de la Smart Crossblade sont des sportifs à la mode, adeptes du skateboard ou des patins à roulettes — oh pardon, des rollers...
"Cette étude vise un cercle de clients pour lesquels dynamisme et forme physique constituent deux composantes essentielles des loisirs", déclarent les gens de Smart.

SMART Crossblade SMART Crossblade

Directement dérivée de la berline ultra-compacte dans sa version Cabrio, la Crossblade a renoncé à tout ce qui protège du vent et des intempéries. La plus amusante des Smart est en effet dépourvue de toit, de portes, et même de pare-brise, puisque la planche de bord est juste surmontée d'un étroit déflecteur en forme de visière. Elle se présente ainsi sous la forme d'un roadster tendance fun car, qui pourrait faire fureur à St-Tropez...

Réalisée sur la plate-forme de la version découvrable de la mini allemande construite en Moselle (à Hambach), la Crossblade remplit les conditions nécessaires à son éventuelle homologation — en particulier dans le domaine de la sécurité. A cette fin, la cellule Tridion a été renforcée par des tôles à haute résistance disposées au niveau du plancher, ainsi que des montants avant et arrière : barres en croix sous le plancher pour prévenir la torsion, parois latérales et entourage de l'arceau de sécurité pour la rigidité globale. Par ailleurs, l'absence de portes est compensée par deux arceaux latéraux en aluminium.

Le choix des surfaces et des matières utilisées dans l'habitacle tient compte de l'architecture ouverte de la voiture. D'où l'absence de tapis et la présence d'un plancher en tôle nue, ainsi que d'un pédalier en aluminium recouvert d'un revêtement antidérapant analogue à celui utilisé sur les... skateboards ! De couleur rouge feu, les garnitures de sièges sont réalisées en tissu caoutchouté, insensible à l'humidité. Quant aux éléments décoratifs, ils reprennent la couleur gris titane de la cellule. Ajoutons que Crossblade emprunte au modèle Cabrio ses phares à double ellipse.

Côté mécanique, Crossblade reprend le trois cylindres essence turbo de 600 cm3 (61 ch) conçu par Mercedes. Il est associé à la boîte de vitesses séquentielle automatisée à six rapports. La voiture est par ailleurs chaussée de pneumatiques de 185/45 montés sur des jantes d'une largeur de sept pouces.

En déclinant, à partir du modèle de base, des variantes ou des concept cars très fun (dont le superbe roadster de l'an dernier), MCC Smart ancre son image de constructeur jeune et branché. Une bonne manière de faire " passer " des prix de vente fort élevés...

Avis des propriétaires

Commentaires