Salon de Francfort 2005

MINI Concept

Jean-François Destin le 27/09/2005

Presque 45 ans jour pour jour après l'apparition en septembre 1960 des craquantes Mini Countryman et Traveller, Mini dévoile le Mini Concept au Salon de Francfort.

« Travel in style » : telle est la devise du concept Mini dévoilé au Salon de Francfort. Quarante cinq ans, presque jour pour jour après l'apparition en septembre 1960 des craquantes Mini Countryman et Traveller, la firme anglaise, désormais propriété de BMW, nous refait le coup du Mini break. Mais avec quel talent ! A partir des matériaux modernes comme l'aluminium, le chrome, des tissus au look fibre de verre et des fibres de carbone, les stylistes ont réalisé ce qui pourrait préfigurer la version loisirs de la gamme Mini attendue à la fin de l'année prochaine.

MINI Concept MINI Concept

Faciliter le chargement et l'accès à bord a été l'idée directrice du concept. Ainsi, tous les ouvrants font appel à une cinématique en parallélogramme. Les portières conducteur et passager pivotent à la foi sur le côté et vers l'avant. A l'arrière, les mini-portes s'ouvrent en deux parties vers l'arrière, la vitre de chacune descendant en coulissant dans la garniture. L'arrière du pavillon en verre appelé girafon coulisse aussi vers l'avant pour dégager le coffre. Dans ce dernier prend place une boite cargo modulaire, sorte de fourre tout dans lequel on peut transporter des équipements de sport et des effets mouillés. Une fois relevé, le couvercle fait fonction de séparation entre le coffre et l'habitacle.

Pour l'intérieur traité dans une variété de teintes claires, les concepteurs parlent de « floating elements ». Il s'agit de donner l'impression d'espace aux occupants mais aussi que le mobilier reste suspendu au dessus du plancher. Les quatre sièges, ceux à l'avant étant plus vastes et confortables, sont rattachés par des bras de suspension spéciaux à l'îlot qui supporte la console centrale. C'est le seul lien avec le plancher. Cette disposition profite surtout aux jambes des passagers arrière qui peuvent glisser leurs pieds sous les sièges avant. Ces derniers se seront installés facilement grâce à un système « easy entry » innovant. En appuyant sur un bouton électrique, les sièges glissent vers l'avant tout en pivotant vers l'intérieur. Ils reviennent ensuite automatiquement à leur position initiale.

Très classe, le concept Mini bénéficie de cuir blanc haut de gamme, contrastant avec des surfaces métalliques froides mais modernes et design. Les panneaux intérieurs des portes sont recouverts d'un tissu de fibre de verre revêtu d'aluminium tandis que le plancher a droit à une matière en nylon tressé au look fibres de carbone. On voyagera vraiment chic dans ce Mini break du 21ème siècle rendu encore plus exclusive par le Satellite Silver, une peinture de carrosserie multicouches argent et gris à effets changeants.

Mini ne donne aucune indication sur les dimensions du concept mais compte tenu de l'accroissement du porte-à-faux arrière, la longueur doit tourner autour de 3.80 m soit près de 18 cm de plus que la Mini actuellement commercialisée.

Pour les nostalgiques, rappelons que la Mini Estate break de 1960 fut vendue à cette époque sous les noms d'Austin Seven Countryman et de Morris Mini Traveller. Outre les deux demi-portes arrière que l'on retrouve aujourd'hui, on se souvient surtout des boiseries extérieures recouvrant la partie arrière de la carrosserie à partir des montants centraux. En 1969, la Mini Estate, venue remplacer les Countryman et Traveller a rencontré un succès durable, 400.000 exemplaires ayant été produits et vendus entre 1960 et 1982.

MINI Concept MINI Concept

Avis des propriétaires

Commentaires