Salon de Detroit 2009

Salon de Detroit 2009


Du 17 au 25 janvier 2009 Flux RSS Salon de Detroit 2009

CADILLAC Converj

Vincent Desmonts le 15/01/2009

La Cadillac Converj illustre ce que pourrait être le haut de gamme écolo de demain. Mais la Converj reste techniquement très proche de la future Chevrolet Volt...

Voir plus de photos

Après avoir reçu les subsides des contribuables américains, General Motors joue les élèves appliqués à Detroit, évitant les shows à paillettes, les présentations de gros SUV gourmands et en faisant la promotion de « l'électrification de l'automobile ». Une posture de circonstance ? Seul l'avenir nous apportera une réponse certaine, mais la Cadillac Converj présentée à Detroit donne déjà quelques éléments de réponse. « La Cadillac Converj illustre clairement ce à quoi pourrait ressembler un véhicule électrique Cadillac », a expliqué Bob Lutz, le vice président de GM en charge du développement produit.

L'alliance des termes « Cadillac » et « véhicule électrique » est franchement inédite. La célèbre marque américaine s'était historiquement plutôt spécialisée dans des modèles aux carrosseries opulentes et aux V8 à l'appétit certain. Aussi la Cadillac Converj représente-t-elle un saut dans l'inconnu et une tentative de répondre à une question angoissante pour les marketeurs : comment différencier à l'avenir un modèle haut de gamme comme la Cadillac Converj d'une auto plus populaire comme la Chevrolet Volt ?

Car c'est bien là le fond du problème : s'il y a un abysse entre une basique Chevrolet Cavalier et une Cadillac CTS, les différences techniques entre une Chevrolet Volt et la Cadillac Converj sont minimes. La technologie s'appelle E-Flex chez Chevrolet, Voltec chez Cadillac, mais est foncièrement identique : la propulsion est assurée par un moteur électrique (de 120 kW, soit 163 ch, et 370 Nm de couple) alimenté par des batteries lithium-ion. Lorsque ces dernières se vident, un petit moteur thermique à quatre cylindres alimenté aux biocarburants démarre afin de faire office de générateur. Avantage du système : 64 km de conduite 100% électrique et donc sans émissions, mais en même temps plusieurs centaines de kilomètres d'autonomie grâce au réservoir d'essence.

À partir du moment où la Cadillac Converj ne se différencie pas sur le plan technique, il devient plus difficile de justifier son surcoût par rapport à un modèle standard. Alors Cadillac a mis le paquet sur tout le reste, ce qui saute aux yeux : le design et les équipements.

Côté design, la Cadillac Converj rappelle les meilleures heures de la marque. Ce coupé 2+2 affiche une ligne en coin, une belle agressivité et des proportions aussi dynamiques qu'inhabituelles, avec un capot très court. La face avant arbore la vaste calandre Cadillac traditionnelle, mais sur la Converj celle-ci est fermée pour une meilleure aérodynamique. À sa base naissent deux lignes qui filent sur les flancs tout en soulignant les deux optiques verticales. Le profil est aussi musclé que dynamique avec une ligne de caisse très inclinée. Quant à la poupe de la Cadillac Converj, elle évoque de trois-quarts arrière le coupé CTS que Cadillac commercialisera dans les prochains mois. Le toit vitré est enfin couvert de panneaux solaires qui permettent d'alimenter les équipements du bord.

Haut de gamme oblige, l'habitacle en regorge : instrument de bord à diodes OLED, navigation et climatisation commandées par écran tactile, éclairage ajustable, rétrovision par caméras, sièges avant électriques. L'intérieur apparaît soigné : il regorge de beaux matériaux – souvent recyclés – comme la suédine, le cuir, l'aluminium, le bois et même... la soie. Il faudra bien ça pour justifier le positionnement « premium » de la Cadillac Converj !

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de mike0002
mike0002 a dit le 22-01-2009 à 15:55
Je suis très content du virage de Cadillac. La marque de prestige de GM. La ligne est superbe et l'intérieur est avant gardiste. Non franchement je leur tire mon chapeau. Bravo