Salon de Detroit 2008

Salon de Detroit 2008


du 19 au 27 janvier 2008 Flux RSS Salon de Detroit 2008

MAZDA Furai

Vincent Desmonts le 14/01/2008

Nouveau concept-car de la série Nagare, la Mazda Furai est une sportive aux limites de la pure voiture de course. Un bel hommage à l'héritage sportif de la marque !

Voir la vidéo en HD

Cela fait déjà pas mal d'années que Mazda a adopté son slogan « Zoom-zoom » et orienté ses voitures vers un dynamisme de conduite assez marqué, en s'inspirant de l'héritage du roadster MX-5. Mais le constructeur d'Hiroshima ne s'était risqué jusqu'alors jamais sur le terrain de la supersportive, même avec le chapelet de concept-cars (Nagare, Ryuga, Hakaze et Taiki) sur le thème du vent et des éléments naturels dont nous gratifie Mazda depuis fin 2006.

La Mazda Furai présentée en ce moment au salon de Detroit est donc cet élément qui faisait défaut à toute lignée de concept-cars digne de ce nom. Mais pour le constructeur nippon, la Furai réalise également le lien entre les modèles de compétition (en American Le Mans Series) et les voitures de série. « L'état d'esprit d'une voiture de route est très différent de celui d'une auto de course », explique Franz von Holzhausen, directeur du design de Mazda USA. « L'objectif de la Mazda Furai est de trouver un point de convergence entre ces intérêts disparates. » La Furai s'inscrit donc à mi-chemin entre la voiture de circuit inapte à la route et la supercar de route pas vraiment équipée pour l'utilisation sur piste... et célèbre à sa manière la victoire de la Mazda 787B aux 24 Heures du Mans il y a presque 17 ans (déjà !).

Hélas, Mazda tempère tout de suite nos folles espérances : la Furai ne sera pas commercialisée. Pas plus qu'elle ne courra. Elle restera un « one shot », comme on dit. Pour la beauté du geste. Et le geste est indubitablement beau ! La face avant est tout simplement sublime, tout en mouvement et en finesse. Les flancs sont puissants et délicats à la fois, leurs prises d'air s'intégrant naturellement à la ligne d'ensemble au lieu de lui nuire. L'arrière intimide, avec son échappement reprenant la forme d'un piston rotatif.

Car bien entendu, la Mazda Furai se dote d'un moteur rotatif. Comment pourrait-il en être autrement ? Mazda reste aujourd'hui le seul défenseur du groupe motopropulseur de type Wankel, malgré sa tendance toujours marquée à l'abus de fluides divers (essence et huile notamment). En l'occurrence, la Furai reprend le trirotor Renesis R20B de 450 ch déjà utilisé par les Mazda engagées en ALMS, simplement modifié pour pouvoir accepter des biocarburants. D'ailleurs, loin d'être un concept-car en bois et résine, la Mazda Furai roule. Et plutôt bien, même, puisqu'elle est bâtie sur un châssis Courage C65 déjà éprouvé durant deux saisons en ALMS, avec une victoire et neuf podiums en 15 courses. La Furai anticipe même les évolutions à venir du règlement, avec son cockpit fermé.

Quant au style, Mazda affirme qu'il sert l'aérodynamique, les formes de la Furai guidant les flux d'air de la façon la plus efficace possible. A l'intérieur, le châssis carbone-composite laisse suffisamment de place pour héberger un passager. La présentation se veut globalement moins dépouillée que celle d'une véritable voiture de course. A mi-chemin, toujours. Mais rarement compromis aura été autant séduisant !

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de mb320SL
mb320SL a dit le 17-01-2008 à 19:56
Magnifique, domage qu'il n'y ai pas la musique du moteur !!