Salon de Detroit 2008

Salon de Detroit 2008


du 19 au 27 janvier 2008 Flux RSS Salon de Detroit 2008

CADILLAC Provoq Concept

Vincent Desmonts le 11/01/2008

Provoc', cette Cadillac ? Pas tant que ça pourtant. Entre son style très proche de la réalité et sa motorisation à hydrogène et pile à combustible, le concept Provoq ne choque pas les foules mais attise sans conteste les envies.

Voir la vidéo en HD

L'hydrogène est source de bien des fantasmes, à l'heure où l'on parle de réchauffement climatique, de raréfaction des ressources pétrolières, de menaces terroristes aux quatre coins du globe. Attendu comme la source d'énergie incontournable d'un futur qui sera forcément fait de « mobilité durable », l'hydrogène fait l'objet de recherches de plus en plus avancées chez les constructeurs.
General Motors n'est pas à la traîne sur le sujet, comme en témoigne la profusion de concept-cars dont le géant américain nous abreuve de salon en salon depuis plusieurs années. Initialement fantasmagoriques, ces prototypes se rapprochent de plus en plus d'un véhicule de production, comme cette Cadillac Provoq.

Si cette américaine « provoque », ce n'est cependant pas par son style. Ce « crossover » s'inscrit en effet dans la lignée de ces 4X4 de loisirs qui se destinent de plus en plus à une utilisation familiale... et routière. Il affiche certes la signature de design « Art and science » chère à Cadillac, qu'arbore également la récente berline CTS, mais possède une enveloppe plutôt conventionnelle pour un concept-car. Peut-être est-ce pour suggérer que cette Cadillac Provoq n'est finalement pas si loin de la production en série.
En tous cas, cette Cadillac représente le dernier chaînon à ce jour de l'évolution des voitures à hydrogène fonctionnant grâce à une pile à combustible. Dans la Provoq, celle-ci est deux fois plus compacte que celles des générations précédentes, tout en fournissant une puissance supérieure.

Rappelons qu'une pile à combustible génère un courant électrique en faisant réagir l'hydrogène carburant avec l'oxygène de l'air et en ne rejetant que... de l'eau. Il y a quinze ans, un tel dispositif était si encombrant et pesant qu'il remplissait le coffre d'un break et pénalisait lourdement les performances. Aujourd'hui, la pile à combustible d'une Cadillac Provoq se glisse sans encombre sous le capot, aux côtés d'un moteur électrique de 70 kW (94 ch) qui actionne les roues avant. Afin d'offrir quatre roues motrices, deux autres moteurs de 40 kW chacun (54 ch) s'insèrent dans les roues arrière. Enfin, une batterie lithium-ion offre une réserve de puissance qui sera exploitée en cas de forte sollicitation.

Côté performances aussi, les progrès rendent la technologie de la pile à combustible séduisante : la Cadillac Provoq accélère ainsi de 0 à 100 km/h en 8,5 s, un chiffre équivalent à ceux des SUV de luxe équipés de 6 cylindres essence. La vitesse de pointe est plus modeste (160 km/h), mais reste suffisante.

Restent deux problèmes. D'abord, le coût de fabrication d'une pile à combustible et sa relative fragilité. Ensuite, et surtout, l'absence d'infrastructure de distribution d'hydrogène : il faudra avoir beaucoup de chance pour habiter près d'une station afin de remplir le réservoir, qui stocke 6 kg du précieux gaz sous une pression de 700 bar. Heureusement, une fois rempli, celui-ci assure une autonomie de 450 km, voire 480 en profitant de la réserve de puissance de la batterie.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires