Salon de Detroit 2003

ROLLS-ROYCE Phantom

Jean-François Destin le 01/01/2003

Plus majestueuse et encore plus prestigieuse que le modèle précédent, la nouvelle Rolls-Royce Phantom a fait ses débuts de star au Salon de Détroit.

Voir plus de photos

C'est la reine d'Angleterre qui va être contente ! Plus majestueuse et encore plus prestigieuse que le modèle précédent, la nouvelle Phantom de Rolls a fait ses débuts de star au Salon de Détroit. Seuls bémols pour la famille royale d'Angleterre : elle ne sera livrable que dans un an et les 300.000€ , montant aujourd'hui estimé de la facture, tomberont dans l'escarcelle de...BMW.

Depuis le 1er janvier 2003, Rolls-Royce appartient en effet à la firme Munichoise tandis que Bentley est restée dans le groupe Volkswagen. Seule consolation pour le britannique : BMW a eu l'élégance de ne pas rapatrier la fabrication des Rolls sur le continent. Elle se fera dans une nouvelle usine à Goodwood, l'ancien site de Crew étant désormais dévolu au montage des seules Bentley.

Comme Ford avec Jaguar et Aston Martin, BMW et VW ne trahiront pas la philosophie, la tradition et le caractère unique des marques prestigieuses dont ils ont aujourd'hui la responsabilité. On le constate avec cette nouvelle Phantom même si la patte de Chris Bangle, le chef du design de BMW se repère ça et la et notamment dans le dessin du couvercle de malle façon serie 7.

Avoisinant les 6 mètres de long, la Phantom hérite d'une structure intégrale en aluminium. Un choix coûteux que seul un constructeur argenté pouvait retenir. Il devrait permettre à la Rolls de rester sous les 3 tonnes malgré la multitudes d'équipements de sécurité et de confort dont elle dispose.

Originalité que devrait apprécier les grands de ce monde : les portes arrière s'ouvrent à contre sens pour faciliter l'accès à bord. Sobre mais très élégante, la ligne du nouveau haut de gamme de Rolls met comme toujours en valeur l'inimitable calandre encadrée d'optiques plutôt modestes en taille et curieusement rectangulaires. Espérons en tous cas que le pare-choc proéminent - et pour tout dire pas très esthétique - soit réservé au marché américain.

Pour l'habitacle, BMW évoque un véritable cocon de luxe et de tranquillité. Immenses, les places arrière constituent un véritable petit salon avec un "sofa" proposant deux places d'un côté et une de l'autre, chaque occupant bénéficiant d'un repose-pieds. La planche de bord, ultra classique et sans inspiration ne ménage en revanche aucune surprise.

Dans un premier temps, la Rolls-Royce Phantom sera équipé d'un 12 cylindres en V de 6,75 l développant les 450 chevaux. Tradition oblige, les performances n'ont pas été communiqués.

Avis des propriétaires

Commentaires