Rétromobile 2006

RENAULT 4 CV et ses dérivés

Gilles Bonnafous le 22/02/2006

Le plus vaste de Rétromobile et le mieux conçu des constructeurs grâce à une mise en scène claire, le stand Renault fêtait le soixantième anniversaire de la 4 CV.

Le plus vaste (500 m2) de Rétromobile et de loin le mieux conçu et le plus attractif grâce à une mise en scène claire, le stand Renault fêtait le soixantième anniversaire de la 4 CV. Le département Histoire et Collection avait eu la bonne idée de présenter une voiture ouverte, à bord de laquelle les visiteurs pouvaient s'installer pour découvrir ou retrouver les sensations des fifties. Une animation était également organisée pour les enfants, invités à décorer des 4 CV modèles réduits. Du prototype du modèle (une réplique) à la version construite au Japon, en passant par les séduisants dérivés sportifs, dix voitures étaient exposées au total : réplique du prototype de 1942, réplique de 1063, voiture du rallye Méditerranée – Le Cap, 4 CV Hino, voiture du Touring Secours belge, concept car Fiftie, cabriolet Brissonneau & Lotz, coupé Autobleu et Alpine A 106.

RENAULT 4 CV et ses dérivés RENAULT 4 CV et ses dérivés

Evolution sportive de 4 CV, la 1063 marque le retour de Renault à la compétition. Dès son lancement, la 4 CV s'est révélée une redoutable compétitrice : en 1948, cinq voitures dominent leur classe au Mont Ventoux, un succès qui va en appeler d'autres. Ceux-ci ne vont pas laisser indifférents les dirigeants de la Régie, qui donnent leur accord pour développer une version gonflée. La cure de vitamines comporte un arbre à cames spécial, une culasse et un embiellage en alliage léger, ainsi qu'un carburateur double corps. Modifiée de la sorte, la 4 CV dépasse les 130 km/h. De 1951 à 1954, elle se forgera un palmarès flatteur : Coupe des Alpes, Liège-Rome-Liège, Tour de France, Mille Milles et même 24 Heures du Mans, où, en 1951, François Landon dominera la classe des 750 cm3.

En 1950, deux 4 CV s'engagent dans une épreuve accueillant généralement des voitures de plus forte cylindrée, le rallye Méditerranée – Le Cap : 16 000 kilomètres, soit la plus longue épreuve au monde, à couvrir en moins de 57 jours… De série, les deux 4 CV sont simplement équipées du matériel recommandé par l'organisateur. De plus, les équipages, qui ne bénéficient pas de véhicules d'assistance, assurent eux-mêmes les réparations. La traversée du Sahara va réclamer plusieurs démontages du moteur, avant de trouver un peu de répit sur les pistes de l'Afrique centrale. Le 20 février, les petites Renault entrent dans Cape Town : elles ont couvert la distance dans les temps !

La 4 CV a été construite au Japon par Hino à partir de 1953. Notamment utilisée comme taxi, cette version nippone sera ensuite produite à 100% à partir de pièces fabriquées au pays du soleil levant. Bien que le contrat ne soit pas renouvelé en 1960, la voiture continuera d'être construite par les Japonais jusqu'en 1963…

Choisie en Belgique par le Touring Secours, la 4 CV portaient assistance aux automobilistes en difficulté. Initialement équipées de motos avec side-car, les patrouilles furent dotées de leurs premières 4 CV en juillet 1960 : d'un total de 25, elles passèrent à 140 en 1962. Les dernières circuleront jusqu'en 1968 avant d'être remplacées par des Renault 5.

Réalisé à l'occasion du cinquantième anniversaire de la « motte de beurre » et exposé au salon de Genève de 1996, le concept car Fiftie s'inspire des lignes de la 4 CV. Construit sur la plate-forme en aluminium du Spider et habillé d'une carrosserie en fibre de carbone, ce clin d'œil au passé se veut aussi une démonstration de technologie du futur.

La 4 CV a été un terrain fertile pour l'éclosion de dérivés sportifs à l'image du cabriolet produit par Brissonneau & Lotz en collaboration avec le pilote Louis Rosier. Au début des années cinquante, ce dernier se lance dans la conception de petites sportives (berlinette et barquette sur base 4 CV, puis coupé dérivé de la Frégate). Le développement de ses projets le conduit à se rapprocher de l'industriel Brissonneau & Lotz, entreprise sous-traitante de Renault. Dans son usine de Creil, cette dernière construit de 1956 à 1959 ce charmant cabriolet à carrosserie en matière plastique.

Dans les années cinquante et soixante, la société Autobleu fabrique des pipes, qui permettent, par un habile montage modifiant alimentation et échappement, de grappiller quelques précieux chevaux. Mais la firme réalise également des carrosseries en petite série, dont un élégant coupé sur base 4 CV proposé à partir de 1953. Dessinée en collaboration avec Ghia, cette voiture élégante et bien finie séduira quelques célébrités du cinéma et du show-biz comme Michèle Morgan, Luis Mariano et Eddie Constantine. Une version cabriolet sera proposée en 1955, réalisée dans les ateliers Chapron. La production cessera en 1958.

Conçu par Jean Rédélé, le coupé A 106 marque le début d'une marque qui se couvrira de gloire : Alpine. Au début des années cinquante, Jean Rédélé rêve de doter la France d'une petite sportive utilisant des éléments de série. La 4 CV est une voiture bien née, mais lourde et non aérodynamique. Après quelques tâtonnements, il rencontre les frères Chappe, carrossiers à Saint-Maur et familiers de la technique du plastique. Ainsi naît en 1955 l'A 106, dotée d'une carrosserie polyester. Brillante et maniable, elle recevra par la suite une boîte à cinq rapports et des moteurs dérivés de la Dauphine.

Prêté par Renault Histoire et Collection et exposé sur le stand voisin de l'Automobile Club d'Aix-en-Provence, un coupé Vernet Pairard complétait ce florilège de 4 CV d'exception.

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de yakafoc
yakafoc a dit le 23-06-2013 à 10:46
Certains jours je m'inquiete sur les capacités de notre super directeur de chez Renault, je suis certain que ce concept car 4ch ferait un carton, mais non, on continue à faire des modèles banaux qui se ressemblnte tous, sauf bien entendu, la 500, la mini, ou la new beetle, enfin continuons à rester cons......
avatar de coucicoussa
coucicoussa a dit le 19-05-2013 à 09:06
y-a longtemps que je pense comme toi je roule depuis belle lurette avec mon bolide sans pouvoir modifier legalement cette putain de carte grise,il ya un potanciel enorme de modifs a voir le succé de la 5oo les italiens nous b.... comme toujours
avatar de DB974
DB974 a dit le 25-11-2012 à 19:28
comment qualifier les responsables de constructeur comme renault ou citroen quand on voit la Fifty creation de 96 encore dans le coup aujourd hui il preferent laisser prosperer la mini de bmw ou la 500 de fiat beaucoup moins belle et fabriquer des clios qui ne rapportent rien ou si peu et la 2CV n y a t il rien a faire non plus les cons resteront des cons malgre le talent de leur personnel honte a eux et en + comme ce sont des vehicules a fort valeur ajoutee on pourrait les faire en France DB974
avatar de marcegypt
marcegypt a dit le 22-07-2009 à 20:46
Ou trouver des pièces 4 c v ? Renault ne repond même pas. Merci de vos conseils.
avatar invité
un internaute a dit le 14-02-2008 à 09:00
Un peu vieille l'info, alors que Renault ne daigne même pas être présent à Rétromobile 2008 !