Rétromobile 2003

Compte rendu

Motorlegend le 17/02/2003

Promenez vous dans Rétromobile en toute liberté, grâce à notre visite commentée.

Dès votre arrivée au salon Rétromobile 2003, vous serez accueilli par les 50 ans de la Corvette. Le stand dédié à cette américaine mythique présente cinq des modèles les plus emblématiques de la marque ; de la première version datant de 1953, à aujourd'hui, en passant par une 65, une 68, et une 94. Et sur votre droite, comme depuis de nombreuses années, c'est le stand BMW qui ouvre le salon. Il vous propose lui aussi un voyage dans le temps avec quelques roadster qui ont marqué l'histoire : BMW Dixi Ihle Sport de 1929, 507 ou encore Z1 et Z4.

Compte rendu Compte rendu

Pour débuter votre visite on ne peut que vous encourager à emprunter l'allée centrale; au fur et à mesure de votre cheminement vous découvrirez les fabuleuses voitures de records, thème retenu cette année par les organisateurs.

C'est le stand Citroën qui vous accueillera ensuite avec toute une série de voitures de compétitions et en particulier de rallye. La petite Rosalie sera la première voiture de record que vous pourrez découvrir, elle a, en 1933, parcouru 300 000 km à la moyenne de 93 km/h ! Vous pourrez aussi revoir la DS groupe V de 1972 déjà présentée à Rétromobile. A ne pas manquer la Méhari Géo Cap équipée de chenilles amovibles.

Juste à côté de Citroën, c'est Peugeot, qui vous fera voyager jusqu'aux origines de la marque avec plusieurs modèles, dont un châssis de 1894 (la type 7), un tricycle de 1900 ou une Phaeton Victoria (type 8) de 1893 superbement restaurée. A noter la mise en scène particulièrement soignée de ce stand qui n'est pas sans évoquer la belle époque. Plus loin, la marque de Sochaux propose tout une série de populaires des années 60 / 70. A noter également la présence d'un très élégant cabriolet 402 Darl'mart de 1938.

En poursuivant votre chemin vous tomberez nez à nez avec l'impressionnante Blue Bird de 1963. Equipé d'un turbopropulseur Bristol-Siddeley Proteus de 4500 cv tournant à 11 000 tours minute, la Blue Bird atteignit la vitesse extraordinaire de 648,587 km/h le 17 juillet 1964.

Sur votre gauche c'est le stand Chrysler qui immanquablement attirera votre attention avec un cabriolet Impérial Crown " shiner " de 1963 ou une "Town & Country" de 1948. Et sur la droite c'est Mercedes qui présente une saga des SL, de l'incontournable 300 SL " papillon " de 1954 à la SL 55 AMG d'aujourd'hui.

Ensuite c'est encore au tour de Citroën d'être présent au travers du club " les chevrons de l'amitié " qui expose quelques modèles exceptionnels de la marque comme un cabriolet traction 6 cylindres de 1939, une SM 4 portes ou une DS 19 coupé " Le Paris " de 1959 carrossé par Henri Chapron. Superbe.

Reprenant votre chemin par l'allée centrale vous ne pourrez pas manquer une autre voiture de record : la Golden Arrow de 1929. D'une longueur de 8,43 m, cette voiture est équipée d'un moteur Napier Lion de 12 cylindres de près de 24 litres de cylindrée. Développant 1000 CV elle remporta en 1929 le record de vitesse avec 372,386 km/h.

Maintenant vous arrivez chez Renault, le constructeur joue aussi la carte des records avec la 40 cv et l'Etoile filante. Mais la marque au losange y présente également quelques prototypes comme la CX 15 ou un véhicule 6 roues de 1924.

Plus loin sur la droite, le stand du club Alfa expose deux autos exceptionnelles : l'Alfa Bi moteur de 1935, une monoplace équipée de deux moteurs de 8 cylindres, un à l'avant un à l'arrière (540 cv) et un coupé 1750 GTA Autodelta de 1970.

Pour les amateurs de roadster le stand de Classic Cars propose à la vente une Maserati A 6 GCS de 1954 et un superbe Spider Porsche de 1956. En face un autre marchand, Lukas Hüni expose entre autres une splendide Delahaye type 145 de 1937, carrossé par Henri Chapron et une Aston Martin DB 3 S de 1956 (ex Stirling Moss).

Sur votre droite ne manquez pas le stand Classic Car & Rover Club qui présente une étonnante barquette Rover Jet 1. Equipé d'un moteur turbine, cette voiture atteignit le 26 juin 1952 sur l'autoroute de Jabbeke en Belgique, la vitesse record de 245 km/h, une première mondiale pour une automobile ainsi motorisée.

Face à vous maintenant la 6ème voiture de record, la Sumbeam 350 cv, qui fut en 1922 la première voiture détentrice d'un record du monde de vitesse avec 235,217 km/h. Cette anglaise vient du musée de Beaulieu en Grande-Bretagne comme la suivante la Sumbeam de 1000 cv de 1927. Cette dernière est équipée de deux moteurs d'avion Matabele de 12 cylindres en V, pour une cylindrée totale de 45 litres. Elle a atteint le 29 Mars 1927, la vitesse record de 327,898 km/h.

Non loin de là, ne manquez pas sur le Stand Ferrari, la 250 TR de 1957, châssis n° 0704.
Lors de votre visite à Rétromobile ne négligez pas les allées latérales; on y fait parfois des rencontres étonnantes, comme sur le stand B 64 où une société argentine expose des voitures d'enfants, répliques à l'échelle de modèles célèbres comme Bugatti ou Ferrari. Cette même société présente un coupé Cadillac V 16 de 1930 qui vaut vraiment le détour.

Pas loin sur le stand du commissaire priseur Osénat vous pourrez voir aussi une rare Simca Gordini T 15 C de 1956, ou encore à quelques stands de là une étonnante Citroën SM revue et corrigée par un américain Jerry Hathaway. Son moteur Maserati est entièrement chromé !

Et avec un peu de chance vous pourrez rencontrer sur le stand de la FFVE André Marcadier, l'un des pères des Marcadier dont un superbe coupé Barzoï de 1971 est exposé.

Votre visite ne serait pas complète sans un passage au stand de la galerie des Damiers. S'il n'est pas obligatoire d'acheter, il est néanmoins tout à fait conseillé d'admirer les belles autos qui y sont présentées comme une Talbot Lago Le Mans en superbe état.

Votre visite vous emmènera ensuite sur le stand de Christie's où une cinquantaine de voitures sont exposées et proposées à la vente. Parmi les star de cette vente ne manquer pas la Ferrari 250 GT Tour de France ou les premières maquettes de la Bugatti EB 110.

Si les deux parties latérales du salon sont traditionnellement occupées par les marchands de pièces détachées, les libraires ou les vendeurs de miniatures on a l'impression que l'espace dévolu aux voitures diminue singulièrement et cela malgré, cette année, la quasi absence des motos et des bateaux.

Enfin, avant de quitter le salon, n'oubliez de vous arrêter sur le stand d'Automobile Historique, le magazine des voitures et des hommes, où trône une F1 monoplace Renault type RE30 de la saison 1982. Animé par un moteur V6 1500 cc turbocompressé développant 650 CV à 12 000 tr/min, ce véhicule est celui des premiers grands succès de Renault en F1. Alain Prost et son coéquipier René Arnoux réalisèrent 10 pole positions dans l'année 82 sur cette voiture. A son bord, Prost remporta sa première victoire en F1.

Bonne visite à tous !

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires