Rétromobile 2001

Le stand BMW

Gilles Bonnafous le 09/02/2001

Partagez

réagir

Vedette du stand BMW, la Turbo était entourée de trois voitures aussi différentes que possible. Une étonnante diversité qui témoigne du riche et contrasté passé de la marque.

Vedette du stand BMW, la Turbo dessinée par Paul Bracq était entourée de trois voitures aussi différentes que possible. Une étonnante diversité qui témoigne du riche et contrasté passé de la marque. Véritable choc de cultures, le voisinage de la Turbo et de la Dixi (et de l’Isetta) illustre pourtant l’histoire complexe d’une firme qui débuta fort modestement, avant de construire des merveilles.

 Le stand BMW  Le stand BMW

DIXI
Cette voiture nous renvoie aux racines de la firme. Car l’histoire automobile de BMW débute en 1928 avec le rachat de la marque Dixi — qui construit sous licence l’Austin Seven. Equipée d’un moteur à quatre cylindres de 748 cm3, la Dixi est une voiture minimum proposée à un prix tout aussi minimum.

BMW ISETTA
La BMW Isetta rappelle à ceux qui l’auraient oublié que, dans les années cinquante, BMW a également construit des petites voitures. Après avoir acheté la licence de l’Isetta à l’italien ISO, la firme de Munich produira à partir de 1955 plus de 160 000 exemplaires de cette singulière petite auto, également fabriquée en France par Velam. Elle reçoit un moteur monocylindre de moto de 250 cm3 ou 300 cm3 (12 ch et 13 ch) installé à l’arrière. Elle donnera naissance deux ans plus tard à une vraie quatre places, la BMW 600, équipée d’un bicylindre à plat de 20 ch. La 600 sera elle-même suivie en 1959 de l’excellente 700 (toujours à moteur arrière).

BMW 328
Modèle mythique de la marque, la 328 est présentée en septembre 1936. Ce roadster au design magnifique reçoit un six cylindres apparu pour la première fois en 1933 sur la 303. La 328 s’illustrera en compétition (Nürburgring, Mille Milles…) et ne sera produite qu’à 462 exemplaires.

Partagez

réagir

Avis des propriétaires

Commentaires