Mondial de l'automobile 2006

NISSAN Qashqai

Jean-François Destin le 27/09/2006

Il est rare de croiser un SUV qui fait attention à sa ligne. Le Nissan Qashqai a pourtant les proportions d'une berline compacte tout en affirmant un caractère de 4x4.

Voir la vidéo en HD

Ni trop long, ni trop court, pratique, logeable, haut sur pattes et pas agressif pour les autres : le cahier des charges du Nissan Qashqai, le nouveau SUV de Nissan n'était pas simple à concrétiser. En dévoilant cette nouveauté début septembre dans une usine désaffectée de la banlieue parisienne, Carlos Ghosn, le très médiatique président de Renault/Nissan a voulu par sa présence et son discours appuyé donner un coup de pouce à un 4X4 Crossover bien calibré mais pas vraiment "people".
S'inscrivant par sa taille (4.31m de long pour 1.78m de large et 1.61m de haut) dans le segment des berlines compactes conventionnelles "peu inspirées et dépourvues de passion" affirme Carlos Ghosn, le Qashqai est censé répondre aux nouvelles aspirations de la clientèle tout en remplaçant l'Almera disparue du catalogue.

Le Nissan Qashqai dont le nom compliqué fait tout de même penser à la charmante cité côtière portugaise proche d'Estoril est un pur produit marketing. Il doit satisfaire les acheteurs lassés des berlines, des 4X4 purs et durs et des monospaces. Un engin maniable, rassurant, pas trop consommant, bien agencé intérieurement et offrant une position de conduite surélevée très appréciée des femmes.

La première bonne surprise du Nissan Qashqai concerne la double offre à deux et quatre roues motrices. Comme certains autres constructeurs (Hyundai notamment avec son Tucson et le nouveau Santa Fe) Nissan a prévu d'emblée de le proposer en traction avant et en 4X4. Moins cher, moins lourd et donc moins gourmand en carburant, le deux roues motrices devrait selon les prévisions concerner 70% des ventes. Les constructeurs commencent enfin à comprendre que c'est le look 4X4 et non pas forcément la pesante transmission intégrale qui attire une nouvelle clientèle vers les SUV.

Néanmoins, Nissan, dont le succès s'est bâti sur la valeur de ses gros 4X4 comme le Patrol, se devait de vendre le Nissan Qashqai en 4 roues motrices. Cette transmission baptisée All Mode et reprise au X-Trail est proposée sur les versions haut de gamme 2 litres. Un mode d'entraînement intelligent puisqu'en condition normale (sur sol sec), le véhicule évolue en traction avant. Dès que les conditions d'adhérence se dégradent, le système électronique répartit le couple entre les deux trains dans une proportion de 57% à l'avant et 43% à l'arrière. A partir d'une molette et de trois positions, le conducteur peut aussi bloquer le système pour ne pas revenir en traction avant ou opter pour le 50/50 en cas de début d'enlisement dans la boue ou le sable.

Bien entendu, le Nissan Qashqai, malgré sa garde au sol ne rejoint pas les 4X4 de franchissement. Il s'agit d'un « tous chemins » qui, par exemple, retardera le montage de chaînes pour atteindre une station de sport d'hiver.

Moderne avec sa direction électrique asservie à la vitesse et sa suspension multi-bras à l'arrière, le Nissan Qashqai sera disponible au début de l'année prochaine avec quatre moteurs au choix : en base un 1600 cm3 de 115 chevaux déjà monté sur la Micra et la récente Note ou un diesel dCi 1500 cm3 Renault de 106 chevaux. En haut de gamme, sont proposés des 2 litres, un essence de 140 chevaux et en diesel le dCI de 150 chevaux. A noter que les deux diesels héritent en série d'un filtre à particules intégrant un système de régénération automatique.
Selon les versions, quatre boîtes sont montées : mécanique à 5 ou 6 rapports, automatique à 6 rapports et de type CVT à variation continue.

Reste l'emballage : autrement dit ce qui est susceptible d'attirer le chaland. Avec un Murano étincelant qui rencontre un succès inespéré en France malgré l'absence d'un moteur diesel, Nissan a su séduire la clientèle haut de gamme. Sympathique mais sans réelle personnalité, le Nissan Qashqai dont le design a été réalisé à Londres devra se rattraper par son ambiance à bord et ses astuces de confort. Le premier contact montre que l'habitacle soigné et assez bien fini se révèle d'une facture assez classique.

Pour Carlos Ghosn, ce SUV constituera en tous cas un véhicule de conquête en Europe puisque 80% des 100000 ventes attendues chaque année devraient concerner des gens qui n'ont jamais acheté Nissan.
Produit dans l'usine anglaise de Sunderland en Angleterre, le Nissan Qashqai coûtera entre 19000 et 28000 €.

Voir plus de photos

Avis des propriétaires

Commentaires