Saga Rolls-Royce

Le célèbre slogan « Best car in the world » reflète l’exigence du créateur de la marque. Tout au long de sa brillante carrière, Henry Royce fera preuve d’une compétence à la hauteur de son angoisse de perfection.

sommaire :

ROLLS ROYCE Silver Spirit et Silver Seraph

Gilles Bonnafous le 15/07/2008

Partagez

réagir

Après une longue carrière de quinze ans, la Silver Shadow cède la place en 1980 à une nouvelle génération, celle de la Silver Spirit. Dévoilée au salon de Paris, la nouvelle voiture est la cousine de la Bentley Mulsanne. Si elle s’avère techniquement proche de sa devancière — même plate-forme et moteur identique —, son esthétique a été profondément remaniée.

Œuvre du designer autrichien Fritz Feller, la Silver Spirit est plus basse de quatre centimètres et plus large de neuf par rapport à la Silver Shadow. Ce qui la fait paraître plus longue alors que les dimensions sont inchangées. Des vitres galbées et une surface vitrée augmentée, qui réduit la hauteur des flancs, lui confèrent un look plus moderne. La hauteur de la calandre a encore été réduite, tandis que la Silver Spirit apparaît comme la première Rolls-Royce à être dotée d’une mascotte rétractable. Pour autant, la voiture n’a pas le caractère de sa devancière.
Silver Spirit I
Silver Spirit I D.R. / Rolls-Royce
Silver Spirit II
Silver Spirit II D.R. / Rolls-Royce
Silver Spirit reprend le V8 de 6,7 litres de la Silver Shadow II, ainsi que la transmission automatique Hydramatic Turbo. Sa suspension a été modifiée avec un système de correction d’assiette de marque Girling. Au cours d’une carrière de 18 ans, le modèle va connaître plusieurs évolutions. Le V8 recevra le système d’injection électronique Bosch KE-Jetronic, d’abord sur les voitures destinées au marché américain, puis sur l’ensemble de la production. La voiture sera également dotée du freinage ABS Bosch (Mark II).

La Mark III concerne des améliorations apportées à la culasse du V8 (quelques chevaux supplémentaires). La Mark IV verra l’abandon de l’appellation Silver Spirit, remplacée par Park Ward, tandis qu’une Silver Dawn sera commercialisée sur le marché d’outre-Atlantique. En 1997, tous les modèles seront dotés de l’empattement long, ainsi que d’un turbocompresseur Garrett.

Présentée en même temps que la Silver Spirit, la Silver Spur constitue la version allongée de cette dernière (de onze centimètres). Elle perpétue la tradition des limousines avec chauffeur. Jusqu’en 1998, elle suivra la Silver Spirit dans ses diverses évolutions techniques. Sur sa base, des limousines six glaces à l’empattement allongé seront proposées par les carrossiers. Trois versions seront offertes : extension de 35, 91 et 101 centimètres.
Silver Spur
Silver Spur D.R. / Rolls-Royce
Silver Spur limousine allongée
Silver Spur limousine allongée D.R. / Rolls-Royce

Silver Spur
Silver Spur D.R. / Rolls-Royce
Techniquement très complexes, de telles transformations représentent des budgets considérables (équivalent en général au prix d’achat de la voiture). La Silver Spur fera l’objet d’autres types de commandes spéciales, dont un cabriolet quatre portes, sans parler des versions blindées. Baptisée Flying Spur, une version turbocompressée apparaîtra en 1994.

La Silver Seraph succède à la Silver Spur au salon de Genève 1998. Toujours construite à Crewe, elle est la première Rolls-Royce motorisée par un V12 depuis la Phantom III d’avant guerre. D’origine BMW, ce groupe de 5,4 litres en aluminium offre 325 ch à 5000 tr/mn. Ainsi gréée, la voiture file à 230 km/h. La boîte de vitesses automatique possède cinq rapports.

Mis à part la calandre, la Silver Seraph est identique à la Bentley Arnage, également apparue en 1998, dont elle partage la plate-forme. Les deux modèles ont aussi en commun la carrosserie dessinée par le styliste Graham Hull, qui l’a dotée de formes dérivées de la Bentley Mulsanne. La limousine allongée, dont l’empattement gagne 25 centimètres, est baptisée Park Ward. La Silver Seraph s’avèrera moins brillante et performante que l’Arnage. Elle s’effacera en 2002 au profit de la Phantom lancée l’année suivante par BMW.
Silver Seraph
Silver Seraph Rolls-Royce
article précédent ROLLS ROYCE Silver Shadow

Page précédente
ROLLS ROYCE Silver Shadow

Partagez

réagir

Commentaires