Saga Bizzarrini

La marque Bizzarrini naît en 1966. De magnifiques sportives verront le jour sans connaître un véritable succès. Pourtant...

sommaire :

ASA 1000 GT

Gilles Bonnafous le 06/02/2007

Partagez

réagir

L’ASA 1000 GT a pour genèse un projet Ferrari lancé en 1959 et destiné à séduire un public plus jeune. En termes de concurrence, la cible visée est particulièrement l’Alfa Romeo Giuletta Sprint. La voiture sera rapidement baptisée « la Ferrarina », la petite Ferrari. L’architecture retenue est classique, moteur avant-propulsion.

Giotto Bizzarrini, alors chez Ferrari, développe le châssis, tandis que Carlo Chiti dessine le moteur, un petit 850 cm3 — il sera porté à un litre, puis à 1100 cm3 en 1965. Il s’agit d’un quatre cylindres supercarré (69 x 69 millimètres) en aluminium à arbre à cames en tête. En version 1032 cm3, alimenté par deux carburateurs Weber, il offre 97 ch à 7000 tr/mn. La « Ferrarina » atteint 180 km/h. La boîte de vitesses possède quatre rapports avec overdrive et la suspension arrière fait appel à un pont rigide. Le freinage est confié à quatre disques.
ASA 1000 GT
ASA 1000 GT D.R.
ASA 1000 GT
ASA 1000 GT D.R.
Alors chez Bertone, le jeune Giorgietto Giugiaro signe le design d’un joli petit coupé de moins de quatre mètres de longueur. La voiture est dévoilée au salon de Turin de 1961 sur le stand Bertone. Mais elle est dépourvue de tout nom de marque, présentant juste l’appellation « Mille ». Car à l’approche du salon, le Commendatore s’est ravisé et s’est retiré du projet. Probablement par crainte que la production d’un modèle populaire nuise à l’image de ses prestigieuses GT.

Enzo Ferrari vend le projet à Oronzio de Nora, un industriel de l’électrochimie qui installe son fils Niccolo à la présidence de l’ASA (Autocostruzioni Societa per Azioni), société créée en 1962 pour produire la voiture. Le contrat stipule que le nom Ferrari ne doit figurer nulle part et que Bertone en assurera la construction.
ASA 1000 GT
ASA 1000 GT D.R.

Le modèle définitif est exposé au salon de Turin de 1962, motorisé par le moteur de 1032 cm3. L’objectif affiché par le constructeur est de construire 1000 voitures par an — il y aura loin de la coupe aux lèvres. Et la production tarde à démarrer chez Bertone.

Pour élargir son offre et toucher un plus large public, ASA propose une version cabriolet dite « Spider », qui apparaît au salon de Genève de 1963. Toujours dessinée par Bertone, la carrosserie est réalisée en fibre de verre.

L’ASA 1000 se vend mal — il faut dire que son prix élevé ne favorise pas sa diffusion. Et par manque de mise au point suffisante, les premiers clients essuient les plâtres. Bertone abandonne l’affaire après quelques exemplaires fabriqués. C’est la carrosserie Ellena prend le relais.
Les versions coupé et cabriolet de l'ASA 1000
Les versions coupé et cabriolet de l'ASA 1000 D.R.
Une version compétition ASA 1000 GTC (C pour Competizione) est préparée, dont le quatre cylindres est ramené à 994,6 cm3 pour l’homologation à moins d’un litre. La carrosserie est en alliage léger. Un prototype à moteur central est également développé à l’initiative de Giotto Bizzarrini.

Un nouveau projet d’ASA 411 (pour 4 cylindres et 1,1 litre) est exposé au salon de Paris de 1965. Son moteur développe 104 ch à 7500 tr/mn. Il est accouplé à une boîte à quatre rapports avec overdrive sur les trois vitesses supérieures. L’année suivante, le salon de Genève sert de cadre à la présentation du coupé RB 613 Roll-Bar. Construit sur un châssis tubulaire, il reçoit une carrosserie en fibre de verre, qui retient la formule Targa. Deux moteurs sont prévus, un six cylindres de 1292 cm3 et 124 ch ou un quatre cylindres de 1755 cm3 et 150 ch accouplés à une boîte de vitesses à cinq rapports. Trois exemplaires seront fabriqués. Engagé aux 24 Heures du Mans 1966, l’un d’eux (motorisé par le 1,3 litre) sera éliminé à la sixième heure sur accident.

Une monoplace de F3 à moteur Ford-Cosworth est même mise en chantier pour la saison 1967. Mais la société est exsangue et doit cesser ses activités. Au total, une centaine d’ASA 1000 auront été construites, dont quelques spiders.
ASA
D.R.
Coupé RB 613
Coupé RB 613 D.R.
article précédent  Bizzarrini ingénieur

Page précédente
Bizzarrini ingénieur

article suivant ATS 2500

Page suivante
ATS 2500

Partagez

réagir

Commentaires