Saga Alpina

Au pays du tuning, les préparateurs ne manquent pas. Mais un seul est officiellement reconnu en tant que constructeur à part entière. Les raisons d'une telle singularité se trouvent dans les livres d'Histoire…

sommaire :

ALPINA B3

Vincent Desmonts le 01/06/2003

Partagez

réagir

Dur, dur, d'être un préparateur… Surtout quand on travaille sur les produits d'un constructeur ayant déjà dans son giron un département spécialisé dans les versions sportives. Bref : entre Motorsport et Alpina, il y aurait un climat de saine émulation si les budgets de recherche et développement étaient comparables… ce qui est loin d'être le cas.
ALPINA
D.R
Alors Alpina, qui se satisfait d'une production annuelle de 850 voitures, traque les niches délaissées par le grand frère de Munich. Prenez la dernière M3, par exemple. Une sportive remarquable, qui touche même à la perfection dans sa version SMG. La M3 a tout pour elle : un look élégant et sportif, un châssis équilibré et efficace, un moteur rageur et incroyablement disponible, une boîte robotisée qui fait référence, etc…

Pourtant, l'actuelle M3 (" E46 ") a fait l'impasse sur deux qualités de sa devancière (la " E36 ") : le confort de suspension et la variété de carrosseries disponibles. Si le premier sacrifice peut sembler contestable, le second a été dicté par l'insuccès des M3 E36 berline et break. Du coup, exit les M3 E46 du même métal. Mais ce qui apparaît comme un investissement inutilement coûteux pour BMW est une aubaine pour Alpina et sa petite équipe de 170 personnes.
BMW Alpina B3 S Limousine
BMW Alpina B3 S Limousine D.R
BMW Alpina B3 S Cabriolet
BMW Alpina B3 S Cabriolet D.R

L'Alpina B3 S est le fruit de ce constat. Disponible en coupé et cabriolet, mais aussi en berline et en break Touring, elle possède une ligne discrète : seuls les appendices aérodynamiques et les jantes alu au dessin spécifique la distinguent d'une banale 318d… Tout comme la M3, la B3 S utilise un 6 cylindres en ligne atmosphérique, mais orienté cette fois vers la douceur et à la disponibilité à tous les régimes. Par allongement de la course (de 91 à 93,8 mm), la cylindrée passe à 3346 cm3. Et si la puissance n'atteint "que" 305 ch (343 ch pour la M3), le 6 en ligne Alpina fait quasiment jeu égal en couple avec le fougeux bloc de Motorsport, avec notamment 90% du couple disponible entre 2 500 et 6 500 tours, et déjà 275 Nm à… 1 000 tr/mn ! Résultat de cette remarquable élasticité : les performances sont très proches de celles d'une M3… et dignes d'une vraie sportive. L'Alpina couvre le 0 à 100 en 5,4 s (5,2 pour la BMW) et son temps au kilomètre départ arrêté reste sous la barre des 25 s. Ceux qui abattent régulièrement des kilomètres sur autoroutes allemandes seront en outre heureux d'apprendre qu'Alpina, au contraire de BMW, ne limite pas ses productions par construction : la B3 S atteint les 270 km/h en vitesse maxi. En outre, la consommation moyenne est plus basse (10,9 l/100 km contre 11,9), même si B3 S et M3 rivalisent de gourmandise en ville (16,2 l/100 km pour la première et 17,8 pour la seconde). Tout ceci pour un prix inférieur de 5 000 euros à celui d'une BMW M3… avouez que la proposition est tentante !
ALPINA
D.R
BMW Alpina B3 S Limousine
BMW Alpina B3 S Limousine D.R
L'Alpina marque cependant le pas du côté des boîtes automatiques : alors que la BMW M3 peut s'équiper de la formidable boîte robotisée SMG-II à six rapports, aussi rapide en mode sportif que douce en mode automatique, l'Alpina B3 S ne propose en option qu'une boîte automatique cinq rapports à commande séquentielle, baptisée " Switch-Tronic ", de conception plus ancienne. La boîte Switch-Tronic possède, tout comme la SMG-II, des commandes au volant. Mais avec son convertisseur de couple, forcément plus énergivore que l'embrayage d'une boîte robotisée, elle dégrade les performances de la B3 S : comptez une seconde pleine de plus sur le kilomètre départ arrêté, et presque autant sur le 0 à 100.
Le moteur de la B3 S
Le moteur de la B3 S D.R
ALPINA
D.R

La B3 S est obligatoirement une propulsion. Pour bénéficier d'une transmission intégrale, il faut se tourner vers la coûteuse B3 3.3 " Allrad " (pour " Allradantrieb, quatre roues motrices). Affichée 57000€ en Belgique, la B3 3.3 est basée sur l'ancien moteur des B3 (un 3,3 litres de 280 ch), et n'est livrable qu'en boîte automatique. En outre, son poids atteint jusqu'à 1 630 kg avec la carrosserie break. Tout ceci a une influence directe sur les performances, décevantes : par rapport à une BMW 330xi automatique, l'Alpina ne progresse que d'une poignée de dixièmes de seconde sur les accélérations et de quelques kilomètre/heure en vitesse maxi grâce au kit aérodynamique. Tout ça au tarif d'une… BMW M3 ! C'est bien cher payé.
BMW Alpina B3 3,3 Allrad Touring
BMW Alpina B3 3,3 Allrad Touring D.R
BMW Alpina B3 3,3 Allrad Touring
BMW Alpina B3 3,3 Allrad Touring D.R
Si la B3 3.3 Allrad apparaît peu intéressante, la B3 S apporte en revanche la preuve qu'il y a une place à côté des "grosses machines" des constructeurs pour un préparateur. Performante, polyvalente et placée à un tarif compétitif, elle fait d'autant plus amèrement regretter qu'Alpina n'ait plus d'importateur en France.
article précédent  Historique Alpina

Page précédente
Historique Alpina

article suivant ALPINA B7

Page suivante
ALPINA B7

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de ff7
ff7 a dit le 20-11-2016 à 20:14
a la recherche de un moteur alpina b3 2002 3.3 essence
avatar de 121966
121966 a dit le 01-01-2015 à 17:50
Je suis à la recherche d'un moteur alpina b3 3.3 essence Anne fabrication 2002