RM Auctions : Ferrari Leggenda e Passione

Le 18 mai dernier, le circuit de Fiorano accueillait la traditionnelle vente de RM Auctions entièrement dévolue au culte du cheval cabré.

sommaire :

La frénésie Ferrari chez RM Auctions

Serge Bellu le 28/05/2008

Partagez

réagir

Le 18 mai dernier, le circuit de Fiorano accueillait la traditionnelle vente de RM Auctions entièrement dévolue au culte du cheval cabré.

La vente se déroulait en marge du circuit qui se trouve en périphérie de Maranello, près de la piste où sont essayées toutes les Ferrari de route et où sont étrennées les machines de Formule 1 par Felippe Massa et Kimi Raikkonen.

La compétition ce jour-là mettait en présence un large éventail de la production de Maranello. Le résultat de la confrontation réserve quelques surprises. Du « Top 10 » sont absentes les plus anciennes des Ferrari, la 195 Inter de 1951 (360 000 €) et la 340 America de la même année (575 000 €) ainsi qu’une 195 Inter de 1950 (517 000 €).
195 Inter de 1950
195 Inter de 1950 D.R. / RM Auctions
F1/87
F1/87 D.R. / RM Auctions
De la même manière, les monoplaces de Formule 1 récentes, trop compliquées à utiliser, sont boudées par les collectionneurs. Une restée invendue tandis que la F310B de 1997 atteignait 495 000 € et une F1/87 247 500 €.

La grande triomphatrice est une 250 GT Spyder California à châssis court de 1961, adjugée 7 040 000 €. En deuxième position, on trouve une 250 LM de 1964, voiture mal aimée en son temps, qui a trouvé preneur pour 4 510 000 €. Et à la troisième place, on retrouve la deuxième 250 GT Spyder California de la vacation, un modèle de 1958 à empattement long qui avait appartenu à l’acteur James Coburn. Elle est partie à 2 365 000 €.

La 512M, qui eut aussi une carrière peu glorieuse en 1971, année où elle fut complètement dominée par les Porsche 917, a séduit un collectionneur pour la coquette somme de 2 090 000 €.
250 GT California Spyder LWB
250 GT California Spyder LWB D.R. / RM Auctions
250 GT Lusso
250 GT Lusso D.R. / RM Auctions

Plus étonnant encore, le score d’une voiture de série qui décroche la cinquième place : une 275 GTB/4 de 1967 partie en échange d’un chèque de 1 320 000 €.

Une des deux 250 GT Berlinetta dites « Lusso » a changé de mains pour 1 100 000 €. Une 365 GTS/4 Spyder de 1971, évidemment certifiée d’origine, a été vendue 962 500 €.

Aux huitième et neuvième places, on trouve deux exemplaires de l’Enzo Ferrari, une de 2004 (852 000 €) et l’autre de l’année précédente (770 000 €). Enfin, à la dixième place, est partie la deuxième 250 GT « Lusso » (759 000 €).

Nous avons retenu dans notre choix un modèle rarissime, superbe et d’un intérêt historique exceptionnel arrachée pour 176 000 € « seulement » : la Pinin.
365 GTS/4 Spyder
365 GTS/4 Spyder D.R. / RM Auctions
Enzo
Enzo D.R. / RM Auctions
article suivant FERRARI 250 GT California Spyder

Page suivante
FERRARI 250 GT California Spyder

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de Paulo5159
Paulo5159 a dit le 29-05-2008 à 19:25
La différence non négligeable de prix entre les deux 250 GT/L (Lusso) est due au fait que la mieux vendue des deux est une des trois versions compétition connues.
avatar de Paulo5159
Paulo5159 a dit le 29-05-2008 à 19:22
Erreur de la rédaction. La 250 GT california de James Coburn est le chassis court bleu nuit, et non la chassis long rouge...