La collection Rolf Meyer

Organisée par Artcurial, la vente de la succession Rolf Meyer s'est annoncée comme l'une des plus importantes vacations de la saison 2003.

sommaire :

MERCEDES 600 du Maréchal Tito

Gilles Bonnafous le 10/02/2003

Partagez

réagir

Six portes et 2,5 tonnes, mais 250 ch et 200 km/h ! L'impressionnante limousine Mercedes 600 Pullman landaulet du Maréchal Tito sera, à n'en pas douter, l'une des attractions de la vente de la Collection Rolf Meyer.

Présentée au salon de l'automobile de Francfort en septembre 1963, la Mercedes 600 fait sensation. Conçu pour les chefs d'Etats et autres Grands de ce monde, le nouveau vaisseau amiral de Stuttgart s'inscrit dans la prestigieuse lignée des " Grossen Mercedes " (Grandes, pas grosses !) d'avant guerre, comme la fameuse 770.
MERCEDES
D.R
MERCEDES
D.R
La 600 réunit tous les raffinements technologiques de l'époque. Elle est motorisée par un V8 supercarré de 6,3 litres ouvert à 90° et doté d'un arbre à cames en tête par rangée de cylindres. Alimenté par l'injection Bosch - une première pour Stuttgart sur un V8 -, il développe 250 ch et un couple phénoménal de 51 mkg disponible dès 2800 tr/mn. La transmission est confiée à une boîte de vitesses automatique à quatre rapports avec différentiel autobloquant. Avec 200 km/h et le 0 à 100 km/h abattu en 12 secondes, les performances sont dignes d'une voiture de sport, le tout dans un silence royal. La tenue de route n'est pas en reste, servie par une suspension pneumatique à contrôle automatique de niveau et amortisseurs réglables au volant, qui sait concilier confort souverain et excellence du comportement routier. Le freinage à double circuit est assuré par quatre disques, assistés bien sûr.

La production de la 600 démarre en septembre 1964. La voiture est offerte (si l'on ose dire vu le niveau de prix !) en un large choix de modèles : berline quatre portes à l'empattement de 3,20 mètres et limousine Pullman construite sur un empattement allongé à 3,90 mètres (6,24 mètres de long et de l'ordre de 2800 kilos !). Cette dernière est disponible en deux versions fermées (quatre portes et six portes), ainsi qu'en landaulet, avec capote s'ouvrant sur les portes arrière ou jusqu'à la séparation chauffeur, également réalisé en quatre portes et six portes.

Une partie de la puissance (une cinquantaine de chevaux) est absorbée par les multiples organes auxiliaires destinés à assurer un confort d'exception. Un système hydraulique commande l'ouverture et la fermeture des portes, des vitres et du toit ouvrant, ainsi que le réglage de l'ensemble des sièges. L'habitacle somptueux se décline en divers aménagements, avec sièges face à face ou non, strapontins, tables repliables, bar, etc.
MERCEDES
D.R
MERCEDES
D.R
Souvent personnalisées et adaptées aux goûts de leurs illustres clients, les 600 bénéficient d'un traitement exclusif. Toutes sortes d'équipements particuliers et de décors satisfont des caprices de milliardaires. Les exemples sont légion. Ainsi l'intérieur de la 600 du richissime Gulbenkian fut-il modifié par Chapron dans le but de faire tenir une grande bouteille de Perrier dans le bar réfrigéré… De plus, ne supportant pas les reflets du soleil sur les chromes, le milliardaire fit entièrement déchromer la voiture, y compris l'étoile à trois branches ! Rainier de Monaco demanda également que des transformations fussent effectuées sur la suspension de sa voiture, qu'une équipe de l'importateur français, Charles Delecroix, réalisa dans l'atelier du palais.

Familière du gotha, la 600 a notamment séduit les vedettes Michel Polnareff et Rika Zaraï, l'avionneur Marcel Dassault (plusieurs voitures dont une version Pullman) ou le chef d'orchestre Herbert von Karajan. En 1965, un landaulet à quatre portes fut réalisé sur mesure pour le Pape Paul VI. Il était doté de multiples équipements spéciaux, dont un toit rehaussé, des portes arrière élargies et un fauteuil unique à l'arrière, que dis-je un trône ! Heureux les pauvres, clame l'Evangile… La voiture servira trois papes avant de retourner à Stuttgart, où elle est exposée de nos jours dans le musée d'Untertürkheim.

Au chapitre des curiosités, signalons un prototype de coupé deux portes réalisé en 1965 sur empattement court (tout est relatif !). Parti aux Etats-Unis, il est depuis revenu en Allemagne. Par ailleurs, 43 exemplaires blindés de la 600 seront construits, dont deux voitures spéciales demeurées à Sindelfingen et mises à la disposition de l'Etat allemand.
MERCEDES
La Mercedes 600 de Karajan D.R
MERCEDES
La Mercedes 600 de Paul VI D.R
Plusieurs landaulets Pullman seront réalisés pour le Maréchal Tito, dont celui à six portes présenté à la vente du Palais des Congrès. Entre autres équipements sophistiqués, cette voiture, qui n'a que peu roulé, est décorée de boiseries en palissandre de Rio. Elle possède également un système de communication par microphones et un bar avec verrerie en cristal, sans oublier un altimètre au tableau de bord…

Au terme de dix-huit années de production, la Mercedes 600 voit son ultime exemplaire sortir d'usine le 10 juin 1981. 2677 voitures ont été construites, dont 487 limousines Pullman (parmi lesquelles 59 landaulets, dont sept à six portes). Plus d'un tiers d'entre elles ont pris le chemin de l'Amérique.
MERCEDES
D.R
MERCEDES
D.R
article précédent MERCEDES 500 K

Page précédente
MERCEDES 500 K

article suivant MERCEDES SSK de Carlos Zatuszek

Page suivante
MERCEDES SSK de Carlos Zatuszek

Partagez

réagir