Rallye Poitiers Elégance 2001

Pour cette 15ème édition, Nicole Linot et toute son équipe de Poitiers Elégance Automobile se sont à nouveau mobilisés pour nous plonger dans l'histoire de l'automobile.

sommaire :

MG TF

le 01/06/2001

Partagez

réagir

MG
D. Deschatres
MG
D. Deschatres
La MG série T est sans aucun doute une des voitures les plus représentatives de la production anglaise. Elle symbolise toute une conception et philosophie de l'automobile, qui ont malheureusement disparu. Elle est de surcroît l'ultime évolution du concept Midget né en 1929 avec la type M et dont le succès n'a cessé de croître au cours de son histoire.

Au début des années 50, les ventes de la Midget TD commencent à vaciller; mais MG dispose néanmoins d'une remplaçante prête à entrer en production. Baptisé EX175, ce prototype est basé sur un châssis modifié avec des parties mécaniques de la TD mais avec une carrosserie superbement profilée et tout à fait au goût du jour.

C'est ainsi que fut présentée, en 1953, la TF. Cette réussite tient du miracle si on connaît les circonstances dans laquelle elle a été créée. Sa carrosserie était le résultat d'un bricolage hâtif, mais plutôt bien maîtrisé.

MG
D. Deschatres
MG
D. Deschatres
Les mêmes solutions techniques

Du point de vue mécanique, la TF est tout à fait identique à la TD, elle en reprend aussi la forme de son châssis. A hauteur des roues avant, on trouve une robuste traverse en caisson sur laquelle est fixée la suspension indépendante, la crémaillère de direction, le support avant du moteur et le radiateur. On ajoute un arceau tubulaire au-dessus de la première traverse et l'on obtient un ensemble auvent-cloison pare feu (ou tablier) rigidifié. De même, sa suspension, ses freins, sa direction, son moteur jusqu'en 1954 et sa transmission restent inchangés.

Le freinage, confié à quatre tambours, est commandé par un système hydraulique Lockheed toutefois non assisté. Les deux mâchoires de chaque roue avant sont actionnées chacune par un piston. Leurs homologues arrière n'ont pas le droit à tout ce raffinement.

MG
D. Deschatres
MG
D. Deschatres
Un look nouveau

La séduction de la TF vient surtout de ses formes adoucies et de ses angles plus sculptés que dessinés. On martèle ici, on creuse là, en gardant l'esprit MG mais en harmonisant courbes et volumes. Les modifications les plus visibles se situent à l'avant. Pour la première fois sur une MG la calandre est inclinée et le bouchon qui la surmonte est même factice. De même, les phares qui l'encadrent sont semi intégrés (à la place d'être montés à part) dans les ailes qui courent du pare chocs avant à la pointe arrière en une seule volute. La ligne de capot est tendue, effet accentué par une baguette chromée, et l'inclinaison de la calandre se trouve comme par ricochet au niveau de la découpe de l'auvent avec des portières fortement échancrées.

Le meilleur reste encore à venir... L'harmonieuse ondulation de l'auvent est comme des sourcils qui ne demandent qu'à servir de saute vent. L'enfoncement de la planche de bord apporte une indéniable amélioration esthétique. Le tableau de bord proprement dit accueille au centre les instruments octogonaux, rappelant le sigle MG, comme le compteur de vitesse et le compte tours puis deux boites à gants aux extrémités (une pour le conducteur et une pour le passager). Les aménagements intérieurs sont redessinés et peuvent paraître presque plus cossus que ceux de la TD. Les sièges, en cuir s'il vous plaît, sont maintenant séparés et remplacent le dossier existant. L'arrière de la voiture avec son réservoir légèrement incliné plus son bouchon "snap on" et sa superbe roue de secours avec sa jante "fil" se conforme aussi à cet adoucissement général des lignes.
MG
D. Deschatres

Sur la TF, les flancs du capot sont fixes et seul le dessus s'ouvre, les deux volets pivotant l'un sur l'autre. Ainsi découvert le moteur révèle, selon le modèle, deux motorisations successives: De 1953 à juin 1954 l'auto est équipée du 1250 cm3 de la TD et à partir de juillet 1954 à fin 1955 elle est dotée d'un nouveau moteur de 1500 cm3 désigné XPEG. L'implantation mécanique est classique avec un tablier plongeant assez loin sur lequel sont fixés les menus organes électriques. Le coté droit dévoile sans mystère les deux carburateurs SU et le gauche, la tête d'allumeur, le bouchon du radiateur et la jauge à huile.

Les deux moteurs montés sur la TF sont fondamentalement les mêmes. Par conséquent pour avoir 1500 cm3 au lieu de 1250 cm3 l'alésage est modifié (72 X 90 au lieu de 66.5 X 90) et la hauteur de culasse est diminuée, passant de 76.75 mm à 76.15mm pour obtenir un rapport de compression plus élevé (8.3:1) ce qui autorise un gain de puissance de 10 % (63 ch à 5000 tr/mn au lieu de 54 ch à 5200 tr/mn) et 17 % de couple supplémentaire. Moins spectaculaire que la TD, la TF se montre plus rapide malgré une accélération sensiblement identique.
MG
D. Deschatres
La TF procure un plaisir intense mais elle est devenue une pièce de collection très recherchée. De 1953 à 1955, la TF a été produite à 9 600 exemplaires avec seulement 3 600 en version 1500 cm3.

Caractéristiques techniques TF 1500

MOTEUR
Quatre cylindres en ligne en position longitudinale avant; cylindrée: 1466 cm3, 72 X 90 mm d'alésage-course. Bloc et culasse en fonte. Vilebrequin équilibré par contrepoids sur 3 paliers en 'white métal', soupapes culbutées, arbre à came latéral entraîné par chaîne double sous tendeur hydraulique. Graissage sous pression avec filtre; capacité de 6 litres. Refroidissement par radiateur, pompe et calorstat: 5.7 litres. Alimentation par pompe électrique SU et 2 carburateurs SU 114; réservoir de 54 litres. Allumage en 12 volt. Allumeur, bobine et dynamo. Taux de compression: 8.3 à 1; couple maxi: 10.5 mkg. Puissance maxi: 63 ch à 5000 tr/mn; puissance fiscale: 8 CV. Vitesse maxi: environ 136 km/h; de 0 à 100 km/h en 16 sec. Consommation: 9.4 litres au 100 km.

TRANSMISSION
Embrayage monodisque à sec. Boite à quatre rapports; seconde, troisième et prise direct synchronisées. Arbre de transmission à deux cardans et manchon coulissant à l'avant. Pont arrière rigide semi flottant à couple hypoide et différentiel.

CHASSIS-SUSPENSION

Châssis type échelle: deux longerons à section fermée, forte traverse avant supportant moteur et train avant, arceau renfort d'auvent, traverses intermédiaires et arrière tubulaires. Carrosserie composite. Roues avant indépendantes suspendues par des triangles inférieurs, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs hydrauliques à leviers formant triangles supérieurs. Pont arrière rigide suspendu par deux ressorts semi elliptiques à 7 lames, amortisseurs hydrauliques à levier. Direction à crémaillère; rayon de braquage: 4.75 m. Frein principal hydraulique Lockheed à tambour. Frein à main à commande mécanique sur les roues arrières. Roues fil à moyeu cannelé en série . Pneu 5.50 X 15

DIMENSIONS-POIDS
Longueur: 3.74 m; largeur: 1.52 m; hauteur: 1.34 m; empattement: 2.39 m; voies avant-arriere (roues fil):1.22 m/ 1.29 m; garde au sol: 15 cm. Poids à vide: 875 kg.
MG
D.R
MG
D. Deschatres
article précédent JAGUAR XK 120

Page précédente
JAGUAR XK 120

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de ericelf
ericelf a dit le 19-04-2016 à 18:12
Bonjour, Je cherche un moteur XPAG Ou XPEG a refaire ou en bon état? Je veut me faire un moteur d'avance ... 0652587200
avatar de arcalain42
arcalain42 a dit le 21-03-2014 à 09:29
je suis récemment detenteur d'une mg tf 1250 qui précédemment a été mal entretenue et que je remet en état petit à petit. j'accepte tous les conseils éventuels des anciens et moins anciens d'ailleurs.merci d'avance