Louis Vuitton Classic 2003

Pour sa seizième édition, le célèbre concours d'élégance quittait la pelouse du Parc de Bagatelle pour le domaine national de Saint-Cloud.

sommaire :

Louis Vuitton Classic 2003

Gilles Bonnafous le 06/09/2003

Partagez

réagir

Le cru 2003 du Louis Vuitton Classic va marquer un tournant dans l'histoire de la manifestation. Pour sa seizième édition, organisée les 6 et 7 septembre, le célèbre concours d'élégance quitte la pelouse du Parc de Bagatelle, qu'il occupait depuis sa création, pour le domaine national de Saint-Cloud. Certains aficionados - certes pas les plus jeunes - auront une bouffée de nostalgie en se rappelant le Festival Auto Rétro, qui, à la grande époque de la fin des années 80, avait pris ses habitudes dans le parc de Saint-Cloud…

D.R

D.R
Pourquoi une telle migration ? On invoque chez le malletier le fait que le Parc de Bagatelle accueille actuellement une exposition (sur les labyrinthes), qui occupe une large part de l'espace habituellement dévolu au concours d'élégance. Mais on nourrit l'espoir, rue du Pont-Neuf, que l'expression " Louis Vuitton Classic " se substituera au vocable " Bagatelle " dans la bouche des passionnés ! Mais les habitudes sont tenaces et la langue un corps vivant impossible à contrôler. On verra bien quelle expression naîtra de l'imagination populaire, d'autant que " Louis Vuitton Classic " n'est pas aisé à prononcer…

Le nouveau cadre permettra aussi de donner une nouvelle dimension au concours. Pour la première fois s'agissant du Louis Vuitton Classic parisien, une parade sera organisée, comme cela se fait aujourd'hui dans de nombreuses manifestations de voitures anciennes. Mais la balade sera assez conséquente, plus de vingt kilomètres à travers le parc, et assimilable à une sorte de mini-rallye.
Aston Martin LM7
Aston Martin LM7 D.R

Cette année, Paris sera le seul concours d'automobiles de collection organisé par Louis Vuitton. En effet, ni le Louis Vuitton Classic du Hurlingham Club de Londres, ni celui de New York, organisé au Rockefeller Center, n'auront lieu en 2003. Pour le premier, le lieu est en réfection -- le concours devrait renaître l'an prochain. Quant au second, il est interrompu sine die. Par contre, Louis Vuitton prépare un rallye du même type que le China Run, qui relia Dalian à Pékin en 1998. Cette nouvelle aventure est programmée à l'horizon 2005.
Bentley Blue Train
Bentley Blue Train D.R
Rassemblées autour du thème " L'Art de voyager sans limites ", sujet retenu pour 2003, soixante-dix voitures triées sur le volet seront présentes sur les pelouses de Saint-Cloud. Plusieurs modèles illustreront particulièrement le propos : la Bentley Blue Train (qui relia Cannes à Londres avant que le Train Bleu n'arrive à Calais), ainsi que la Jaguar XK SS de Steve McQueen et la Ford Thunderbird de Marilyn Monroe pour les voitures de stars. Comme à l'accoutumée, les véhicules seront répartis en neuf catégories selon leur âge et leur carrosserie. Une dixième catégorie sera dédiée aux concept cars, mais de création récente. Ainsi, l'impressionnante Colombus, oeuvre d'Ital Design présentée au salon de Turin de 1992, sera inscrite au concours. Sur les sept voitures retenues, six ont été dévoilées en 2003, dont la Cadillac Sixteen (clin d'oeil aux seize cylindres des années trente), qui constitue l'une des plus intéressantes études de cette année.

Le public aura tout loisir d'admirer les limousines et grandes routières de marques prestigieuses telles que Rolls-Royce, Bugatti ou Mercedes, la marque de Stuttgart fêtant cette année le quarantième anniversaire de la 600. La dernière Delahaye 135 carrossée par Figoni est également au programme. Au rayon des cabriolets, qui concourent dans la catégorie " Grand Air ", on retiendra particulièrement une Horch 853 A, une Mercedes 540 K, plusieurs Bentley, ainsi qu'une Voisin carrossée par Dubos - une curiosité à découvrir même si Dubos n'a pas réalisé que des chefs-d'œuvre, loin de là. Fidèle au Louis Vuitton Classic, la banque Pictet de Genève viendra avec l'une des huit rescapées de la petite marque helvétique Pic Pic aujourd'hui recensées dans le monde.
Ital Design Colombus
Ital Design Colombus D.R

Les voitures de compétition seront représentées par une Aston Martin LM7, la Jaguar Type C victorieuse des 24 Heures du Mans en 1953, la Gordini T 23 S de Behra et Manzon qui mena la course pendant neuf heures sur le circuit de la Sarthe en 1952, une Lola T222 Can Am de plus de 800 ch, une berlinette Ferrari 250 GT Tour de France, ainsi que par deux charmantes OSCA MT4.
Jaguar XK SS de Steve McQueen
Jaguar XK SS de Steve McQueen D.R
Sponsor de l'événement, Chrysler dépêchera sept modèles phares de l'histoire de la marque, de sa fondation en 1924 à nos jours - dont la superbe Crossfire. PSA sera également très présent avec le buggy Peugeot Hoggar, un concept car dévoilé au salon de Genève de cette année, une 401 Eclipse, dont nous reparlerons, et la reconstruction d'une autochenille Citroën P17 de commandement de la croisière jaune. Célèbre expédition à laquelle participa Louis Vuitton en fournissant des lits de camp et des malles de voyage.

Nous reviendrons plus en détails sur quelques modèles particulièrement intéressants ou attachants, à l'image de la Gordini T 23 S, qui nous permettra d'évoquer le début des années cinquante où les voitures françaises couraient au Mans pour la victoire absolue, ou de la Peugeot 401 Eclipse de 1935 à toit rétractable. Imaginé par le designer Georges Paulin et réalisé par le carrossier Marcel Pourtout, ce système ingénieux sera repris en 1957 par Ford. Mercedes relancera la formule dans les années 90 (SLK), avant que Sochaux n'emboîte le pas avec la 206 CC et la 307 CC, puis Renault (Mégane), ainsi que plusieurs autres constructeurs.
Autochenille Citroën P17
Autochenille Citroën P17 D.R
article suivant BENTLEY Speed Six Blue Train

Page suivante
BENTLEY Speed Six Blue Train

Partagez

réagir

Commentaires