Centenaire de la Coupe Gordon Bennett

150 ancêtres et vétérans étaient rassemblés en Auvergne pour faire revivre la Coupe Gordon Bennett, l'ancêtre des Grands Prix automobiles.

sommaire :

Centenaire de la Coupe Gordon Bennett

Gilles Bonnafous le 10/06/2005

Partagez

réagir

Les 3, 4 et 5 juin derniers, 150 voitures, ancêtres et vétérans, étaient rassemblées pour faire revivre la Coupe Gordon Bennett, l’ancêtre des Grands Prix automobiles, dont l’édition 1905 s’était déroulée en Auvergne sur le circuit tracé au début du siècle par les frères André et Edouard Michelin.
Dodge Brothers Type W14, 1914
Dodge Brothers Type W14, 1914 G.Bonnafous
Bibendum est de la fête
Bibendum est de la fête G.Bonnafous
Les organisateurs de la manifestation, l’Automobile Club d’Auvergne, Michelin, qui avait apporté d’importants moyens, et les collectivités locales avaient uni leurs efforts pour assurer une complète réussite à cet événement exceptionnel. 82 marques originaires de treize pays constituaient un plateau international d’exception, témoignage émouvant de la protohistoire de l’automobile. De la plus ancienne, un tricycle Léon-Bollée de 1897, à la plus récente, qui n’était pas postérieure à la Première Guerre mondiale.

Parmi les participants engagés dans cette belle aventure, on remarquait de nombreux Britanniques (comme toujours), mais aussi des Suisses, Néerlandais, Belges, Allemands, Autrichiens, etc. Certains étaient même venus d’outre-Atlantique, Etats-Unis et Mexique (une Berliet 1903).
Sunbeam 16, 1915
Sunbeam 16, 1915 G.Bonnafous
Delaunay-Belleville 6 de 1914 ex-cour de Russie
Delaunay-Belleville 6 de 1914 ex-cour de Russie G.Bonnafous

Le circuit d'Auvergne tracé par les frères Michelin
Le circuit d'Auvergne tracé par les frères Michelin D.R.
Reconstitution du pit stop de 1905
Reconstitution du pit stop de 1905 G.Bonnafous
Le samedi, les acteurs de ce « revival » ont mis leurs pas, ou plutôt leurs roues, dans le sillage des héros de 1905 sur le même parcours qu’il y a un siècle. Soit 137 kilomètres au pied du Puy de Dôme et au cœur des volcans d’Auvergne. La journée était agrémentée de haltes dans six villages, Rochefort-Montagne, Laqueille, Bourg-Lastic, Herment, Pontaumur et Pontgibaud. Partout, ce fut la fête et la même foule enthousiaste qui évoquait les images du Tour de France (cycliste). Une chaleur qui fait chaud au cœur et qui rassure. Devant un tel spectacle, on se dit que ceux qui se rêvent aujourd’hui en fossoyeurs de l’automobile n’ont pas encore gagné la partie…

Tout le monde avait joué le jeu, les édiles comme les habitants habillés en costumes d'époque, dont tout le monde a pu apprécier la qualité de l'accueil et la ferveur. A Laqueille, Michelin avait mis en scène un « pit stop », auquel participait chaque voiture, en souvenir de l'arrêt au stand inventé par la manufacture à l'occasion de la course de 1905. Bibendum avait ainsi dominé la concurrence en ravitaillant et changeant les pneus en un temps record (trois minutes).
Delage, 1914
Delage, 1914 G.Bonnafous
Robert Panhard au volant de la Panhard Levassor couse 1908
Robert Panhard au volant de la Panhard Levassor couse 1908 G.Bonnafous

Edouard et François Michelin sur la Brasier 1907
Edouard et François Michelin sur la Brasier 1907 D.R.
Pic-Pic Type MIV, 1914
Pic-Pic Type MIV, 1914 G.Bonnafous
Les prodigieuses machines de course (une cinquantaine) furent les vedettes naturelles de cet extraordinaire musée vivant. Pour rendre hommage à la voiture victorieuse en 1905, Michelin avait spécialement acquis une Brasier 1907, qui avait été entièrement restaurée en vue de l’événement. A ses commandes, Edouard Michelin et son père François s’en sont donnés à cœur joie… Le Musée de Mulhouse-Collection Schlumpf avait apporté la Panhard de 1908, au volant de laquelle Robert Panhard n’a pas ménagé son plaisir. Le musée Henri Malartre était également présent avec sa superbe La Buire de 1904, ainsi que le musée de l’Aventure Peugeot (une Type 26 de 1901). Quant à Lord Montagu, il n’avait pas manqué le rendez-vous, pas plus que la célèbre Vauxhall Prince Henry du musée de Beaulieu.

Plusieurs actrices de cette commémoration ont réellement participé à l’époque à diverses éditions de la Coupe Gordon Bennett : deux Napier de 1903, la Mercedes 60 HP victorieuse avec Jenatzy la même année, une Pope Toledo américaine de 1905 et une Panhard-Levassor. Hommage également à l’Itala victorieuse de la Coure Pékin-Paris de 1907 et à une rarissime Nazarro de 1913.
Renault de Grand Prix, 1907
Renault de Grand Prix, 1907 G. Bonnafous
Hupmobile Type 32, 1913
Hupmobile Type 32, 1913 G. Bonnafous

On ne saurait passer sous silence les charmantes petites voitures de cette époque héroïque, à l’image de la Grégoire 1908 de Jean-Michel Cérède, des trois Philos (une petite marque lyonnaise) réunies pour la circonstance, ou d’une Pic-Pic de la Banque Pictet de Genève, l’une des huit recensées au monde. Mais il faudrait les citer toutes !
La Buire course 1905 du musée Henri Malartre
La Buire course 1905 du musée Henri Malartre G.Bonnafous
De Dion Bouton Type E61 de 1900
De Dion Bouton Type E61 de 1900 G.Bonnafous
Plusieurs voitures non restaurées, dont une Renault Type AX de 1906 et une imposante Delaunay-Belleville 1914 ex-cour de Russie présentées dans leur jus séculaire, ont fait l’admiration des connaisseurs. Rien de vaut cette patine chargée d’histoire, surtout quand la mécanique fonctionne parfaitement !

Le dimanche, la fête s’est poursuivie sur le circuit de Charade, où les voitures les plus anciennes se sont trouvées quelque peu à la peine dans les côtes… Par contre, les bolides de Grand Prix ont pu marquer leur avantage et pousser des pointes au-delà de 100 km/h pour les plus puissants. C’est peu dire qu’à cette vitesse, les sensations étaient fortes pour celui qui avait pris place dans le siège de copilote. Particulièrement dans les descentes, vu la tenue de route aléatoire de ces monstres et leurs freins douteux, présents uniquement sur les roues arrière…
Amédée Bollée Type F, 1914
Amédée Bollée Type F, 1914 G.Bonnafous
SCAR K Type Tour de France, 1910
SCAR K Type Tour de France, 1910 G.Bonnafous
article suivant  Historique de la Coupe Gordon Bennett

Page suivante
Historique de la Coupe Gordon Bennett

Partagez

réagir

Commentaires