7ème Sport et Collection

Le circuit du Val de Vienne a été, les 12 et 13 mai 2001, le théâtre d'un des plus importants rendez-vous français d'amateurs et de passionnés de voitures de sport et de collection.

sommaire :

Les breaks de chasse

Dominique Deschatres le 13/05/2001

Partagez

réagir

La voiture automobile a succédé à la voiture hippomobile et nos premières automobiles n'étaient-elles pas de simples voitures à cheval capables de se mouvoir sans être tirées par un cheval ?
Les termes ''berline, coupé, coach, cabriolet, limousine, break'' correspondent tous à des types de carrosseries hippomobiles.

Dans les années trente Ettore Bugatti, grand amateur de chevaux, continuait à adopter le style fiacre pour certaines carrosseries du type 40, et même pour une de ses Royales…
Le cheval a beaucoup inspiré l'automobile de sport. Ainsi on parle de pur-sang de Molsheim ou de Maranello. Il est devenu emblème : le célèbre Cavallino Rampante qui figurait sur l'avion de chasse de Francesco Baraca, as de la première guerre mondiale, fut offert par la mère du pilote en 1923 à Enzo Ferrari ; le blason Porsche reprend les armes de la ville de Stuttgart sur lesquelles figure un cheval ; et lorsque Ford a voulu construire une sportive, elle a orné sa calandre d'un Mustang au grand galop.

D. Deschatres

D. Deschatres
La chasse, quant à elle, a inspiré les fameux breaks de chasse : carrosseries spéciales, d'inspiration break surbaissé, à partir de coupés sportifs d'exception. Ce fut même une des particularités d'Aston-Martin qui a commercialisé en petite série des Shooting Break à partir, par exemple, de la DB5 ( 12 exemplaires ) ou plus récemment de la Virage. Aston-Martin a du reste utilisé la chasse à la courre pour la présentation de ses modèles. Les grands carrossiers ont aussi réalisé, sur commande spéciale, en exemplaire souvent unique, des breaks de chasse Ferrari (330 GT, 365 GTB4 Daytona, et très récemment 456GT), Lamborghini ou Jaguar.

D. Deschatres


D. Deschatres

D. Deschatres
Les breaks de chasse que Sport et Collection nous a présentés, ont été primés dans les plus grands concours d'élégance à Bagatelle et tout récemment à Villa d'Este en Italie. L'Aston-Martin Virage DP2 fut produite par l'usine à 4 exemplaires et la DB6, carrossée par FLM Panelcraft, à 2 exemplaires. L'un de ces deux modèles appartenait au pilote Innés Ireland. La Lamborghini Flying Star II, à carrosserie Touring sur châssis de 400 GT, fut présentée au salon de Turin en 1966. C'est un exemplaire unique tout comme la Ferrari 365 GTB4 Daytona habillée par Panther Westwinds sur un dessin de Coco Chinetti ou encore une superbe 330 GT 2+2 vêtue par Vignale et présentée au même Salon en 1968. Un conseil donc, ne vous rendez-vous plus à la chasse en vulgaire engin à quatre roues motrices, mais optez pour un élégant break de chasse. Sportif et... économique !

D. Deschatres

D. Deschatres
article précédent Compte rendu

Page précédente
Compte rendu

article suivant AMILCAR C6

Page suivante
AMILCAR C6

Partagez

réagir

Commentaires