Tour Auto 2000

Parti du Trocadéro à Paris pour arriver à Biarritz, l'édition 2000 du Tour Auto a permis d'assister au départ de 200 voitures.

sommaire :

Interview de Jean et Jean-Charles Rédélé

Gilles Bonnafous le 11/04/2000

Partagez

réagir

Dans le parc fermé du Tour Auto installé place du Trocadéro, nous avons eu le plaisir de rencontrer Jean Rédélé, le célèbre père des Alpine, ainsi que son fils Jean-Charles, qui participe au Tour, évidemment sur une voiture de la marque de son père. Nous leur avons demandé de confier leurs impressions aux internautes de Motorlegend.


Motorlegend: Jean Rédélé, votre présence ici honore le Tour Auto
J. Rédélé : C’est pour moi un grand plaisir de me trouver ici. Recréer le Tour Auto est une idée magnifique et l’épreuve a acquis une réputation justifiée. Ce qui lui permet d’offrir une grande diversité, au niveau des concurrents comme des voitures : toutes ont une histoire et elles sont en parfait état. De plus, le Tour Auto a pris un caractère très international, plus qu’à l’époque où il n’était pas une course historique. Et l’organisateur a su faire venir de grands pilotes comme Stirling Moss ou Walter Röhrl.


Motorlegend: Cette épreuve doit évoquer pour vous de grands souvenirs, quand vous participiez au Tour de France comme pilote, puis en tant que constructeur…
J. Rédélé : A l’époque, il y avait deux catégories, les voitures de sport et les autres. En 1954, j’ai terminé second au volant d’une 4 CV, battu par une Alfa Romeo. Ma voiture disposait de 750 cm3, l’Alfa de 2 litres… Néanmoins, j’ai convenablement tiré mon épingle du jeu et surtout, je me suis bien amusé. Après, j’ai dû céder le volant pour développer Alpine. J’ai alors construit les voitures pour ceux qui couraient… Alpine n’a jamais gagné le Tour de France, car le règlement ne nous convenait pas. Mais j’en ai conservé de très bons souvenirs. C’était une longue épreuve et, à l’époque, nous n’avions pas droit à l’assistance.

Motorlegend.com

Motorlegend.com
Motorlegend: Jean-Charles Rédélé, vous voici au cœur du Tour Auto.
J.C. Rédélé : C’est ma première participation. Je suis ravi de pouvoir piloter au milieu d’un plateau de voitures exceptionnelles. Et puis, je roule les traces de mon père…


Motorlegend: Sur quelle voiture courez-vous ?
J.C. Rédélé : Il s’agit d’une berlinette 1800 cm3 Groupe IV de 1973. La voiture a couru le rallye de Monte-Carlo de 1973, pilotée par Bob Wolleck. Ensuite, elle a connu une deuxième vie dans ce qui était l’équivalent de la deuxième division d’aujourd’hui, dont elle est devenue championne de France en 1978. Elle appartient aujourd’hui à M. Mercier, un passionné originaire de Châtellerault, qui l’a entièrement restaurée (depuis le châssis) pour participer au Tour Auto de l’an dernier. Et cette année, pour sa deuxième participation, son moteur a été refait.


Motorlegend : Quels sont vos projets ?
J.C. Rédélé : Je termine actuellement la restauration d’une M 64 avec laquelle je vais courir à Magny-Cours au mois de juin. Après quoi je vais attaquer le chantier de la 3 litres. A part cela, je viens d’être papa d’une petite Laure qui ressemble à sa mère. Elle est donc adorable…
article suivant  Interview de Walter Röhrl

Page suivante
Interview de Walter Röhrl

Partagez

réagir

Commentaires