Essai PORSCHE Taycan 4S Sport Turismo

Walid Bouarab le 15/02/2022

Porsche continue d'élargir la gamme de sa remarquable berline. Avec cette variante Sport Turismo, la promesse d'un break plutôt pratique et toujours aussi bluffant est tenue. Des arguments de poids, au sens littéral.

Partagez

réagir
Voir la vidéo en HD

Familiale à Grande Vitesse

Après avoir joué les baroudeuses en variante Cross Turismo, la Taycan réduit sa garde au sol, se dépare de ses protections et se mue en un plus traditionnel break de chasse, mieux campé sur ses roues. Le résultat, c'est cette version Sport Turismo, qui vient compléter la gamme de la berline allemande. Dévoilé au dernier salon de Los Angeles, ce Taycan presque familial en a également profité pour étrenner le label GTS, plus sportif que notre modèle d'essai (4S), mais à bonne distance des supersoniques Turbo et Turbo S.

La recette reste la même que le Cross Turismo, à quelques centimètres de garde au sol près. Le Sport Turismo (une appellation également utilisée pour la sœur thermique Panamera) profite toujours de son empattement généreux (2,90 m), d'un coffre de 446 dm3 et d'un rangement de 84 litres sous le capot avant. Dans cette version 4S dotée de la batterie Performance Plus de 93,4 kWh, la puissance des deux moteurs électriques (un par essieu) s'établit à 490 ch. En mode Sport Plus et Launch Control activé, le boost atteint même 571 ch. La magie de l'électrique fait débouler les 650 Nm de couple de manière instantanée pour des accélérations toujours aussi brutales. Avec ce Sport Turismo, Porsche en profite pour faire évoluer la dotation du Taycan. Le système multimédia reçoit des mises à jour concernant son interface : icônes colorées pour plus d'ergonomie, intégration de la compatibilité smartphone Android Auto, assistant vocal Google... Côté fonctionnalités, ce Taycan break étrenne également le Remote Park Parking, pour stationner son véhicule à distance via smartphone. Enfin, le très vaste toit vitré se dote de cristaux liquides pour s'opacifier totalement, ou partiellement via des rangées de motifs.

Voir plus de photos

Voilà pour les présentations. Lors de cet essai hivernal réalisé dans la région de Salzbourg, la météo capricieuse et les importantes chutes de neige nous ont incité à opter pour la plus raisonnable déclinaison 4S, dont les performances déjà percutantes et la transmission intégrale sont de rigueur. Sans grande surprise, on retrouve l'excellent niveau de confort de cette Porsche pourtant capable de jouer les supersportives. Malgré les chiffres d'autonomie annoncés (entre 417 et 498 km d'autonomie), notre Taycan chargée à 100 % nous annonce rendre les armes dans seulement 340 km. Les températures très basses et l'enregistrement des consommations de notre confrère précédent n'aidant sûrement pas. Notre destination finale se retrouvant bien plus proche que cette limite, nous ne regardons pas à la dépense d'énergie. Et la très rapide allemande de nous impressionner par ses performances et sa justesse. Toujours précis, mené par un train avant réactif et discipliné, pouvant toujours compter sur un popotin conciliant, le Taycan Sport Turismo ne rend rien à la berline. Une portion de trajet étant effectuée sur route fermée et généreusement enneigée nous permet de nous laisser aller à quelques dérives, dévoilant un équilibre exquis et une direction rigoureuse et communicative. Ajouter à cela des accélérations toujours aussi rudes à encaisser et vous obtenez le must de la familiale sportive.

Reste le poids, l'ennemi du bien dans ce cas-là. Porsche communique une masse de 2250 kg, à vide. En descente de col, et malgré les très performants pneus hiver chaussés par notre modèle d'essai, les distances d'arrêt témoignent de la charge conséquente à stopper. A ne pas oublier en cas d'accès d'optimisme. En ce qui concerne ses vertus familiales, ce Taycan Sport Turismo offre 4 cm de plus en garde au toit à l'arrière.

Suffisant pour confortablement installer deux adultes. Difficile cependant d'imaginer ce break surpuissant mais peu endurant comme la familiale idéale. D'autant plus que son tarif dépassant les 110 000 € le réserve à une élite. Un modèle pourtant primordial pour Porsche, désormais plus vendu que la célèbre 911, et qui se doit d'annoncer un futur 100 % électrique réjouissant, même pour une marque à la philosophie aussi sportive.

À retenir

quoteLe Taycan sait convaincre sous toutes ses formes. Avec cette nouvelle variante break, elle reste finalement très proche de la Cross Turismo, l'esprit baroudeur en moins. Avec cette version 4S, on aurait espéré plus de polyvalence que les exclusives Turbo et Turbo S
points fortsPerformances, dynamisme et confort, mise à jour techno
points faiblesPoids handicapant sur la neige, autonomie réduite, tarifs
15.4

20
Les chiffres
Prix 2022 : 140 000 €
Puissance : 530 ch
0 à 100km/h : 4s
Notre avis
Note de coeur : 16/20
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 13/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 8/20

Partagez

réagir

Derniers essais PORSCHE

PORSCHE 718 Cayman GT4 RS
PORSCHE 718 Cayman GT4 RS
PORSCHE 911 (992) GTS 3.0 480 ch
PORSCHE 911 (992) GTS 3.0 480 ch
PORSCHE 911 (992) GT3
PORSCHE 911 (992) GT3
Tous les essais PORSCHE

Avis des propriétaires

Commentaires