Essai NISSAN Murano 3.5 V6

Vincent Desmonts le 05/01/2009

Moins abouti que ses rivaux allemands, le Nissan Murano n'en offre pas moins une dose d'exotisme façon US et une grande douceur de conduite.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Commercialisé avec succès depuis 2002 aux États-Unis, le Nissan Murano a connu en France une carrière plus discrète, faute de moteur diesel. Pour 2009, Nissan nous livre une version profondément remaniée... en attendant un V6 à gazole prévu pour 2010 ! Extérieurement, c'est surtout la nouvelle calandre qui attire tous les regards. Chromée, large, elle transfigure l'allure du Nissan Murano, mais risque de ne pas plaire à tout le monde. À l'arrière, le nouveau dessin du hayon et des feux évoque le Qashqai.

Dans l'habitacle, les progrès sont notables : la nouvelle planche de bord affiche une qualité en nette hausse, même si le Nissan Murano reste à l'écart des références allemandes. Les matériaux présentent un aspect plus soigné et moins clinquant. L'équipement déjà complet s'enrichit encore d'une banquette arrière rabattable à commande électrique, d'un système audio Bose ou encore d'une caméra fixée sur le rétroviseur droit, permettant de mieux cerner les contours de l'auto en manœuvres. Dommage que l'habitabilité arrière n'ait pas progressé.

Côté mécanique, on retrouve le V6 « VQ » 3,5 litres bien connu, boosté de 234 à 255 chevaux pour l'occasion. Le Nissan Murano n'échappe malheureusement pas au « super malus » de 2 600 euros, la faute à des émissions de CO2 légèrement supérieures au seuil fatidique des 250 g/km... Reste que l'agrément procuré par l'original attelage V6 3.5 et boîte à variation continue CVT fera sans doute oublier ces désagréments fiscaux. La transmission revue dans le sens d'une plus grande réactivité se révèle d'une extrême douceur, sans pour autant pénaliser l'agrément. Le châssis à la fois confortable et sécurisant complète à merveille le groupe motopropulseur pour donner au Nissan Murano ses galons de « Crossover » sans souci.

Voir plus de photos

Sur la route

S'il sera disponible en 2010 avec le nouveau V6 diesel Renault-Nissan qui lui donnera enfin toutes ses chances de succès en Europe, le Murano a été avant tout conçu pour le marché américain, qui a englouti à lui seul la moitié de la production. Et cela se sent à la conduite : bien installé dans de confortables fauteuils n'offrant qu'un maintien latéral symbolique, le conducteur aura tout loisir d'apprécier la douceur du Murano.

Le V6 3.5 « VQ » fait montre d'une belle souplesse et ne prononce jamais un mot plus haut que l'autre. La boîte à variation continue se révèle d'une absolue douceur sans pour autant donner la désagréable impression de patinage qui est souvent ressentie avec ce genre de transmission. Elle donne tant satisfaction à l'usage que la commande séquentielle apparaîtra superflue la plupart du temps (sauf lors de descentes de cols).

Sur routes sinueuses, le Murano n'accomplit pas de miracles en matière d'agilité : son V6 pèse un peu trop lourd sur le train avant et la transmission intégrale « All-mode 4x4-i » ne renvoie au maximum que 43% du couple sur l'essieu arrière. Enfin, l'amortissement mal maîtrisé à allure soutenue achèvera de tempérer les ardeurs. Le « Crossover » Nissan affiche malgré tout un châssis plutôt équilibré et une efficacité amplement suffisante. De quoi envisager de longs parcours en famille avec sérénité, d'autant que l'insonorisation a progressé.

À retenir

Moins abouti que ses rivaux allemands, le Nissan Murano n'en offre pas moins une dose d'exotisme façon US et une grande douceur de conduite. Doté d'un ensemble moteur/boîte réussi et d'un comportement routier sécurisant, il brille également par son équipement complet et un tarif plutôt compétitif. Des qualités suffisantes pour que Nissan écoule les 200 exemplaires espérés par an... en attendant le diesel en 2010.
points fortsEnsemble moteur/boîte plaisant, douceur de conduite, équipement complet, châssis sécurisant, caméra de rétroviseur pratique.
points faiblesHabitabilité arrière moyenne, agilité du châssis en retrait, amortissement perfectible.
12.3

20
Les chiffres
Prix 2008 : 49 600 €
Puissance : 256 ch
0 à 100km/h : 8s
Conso mixte : 10.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 12/20
Sécurité active et passive : 12/20
Confort et vie à bord : 13/20
Budget : 15/20

Autres articles pouvant vous intéresser

NISSAN Murano dCi
NISSAN Murano dCi

Après avoir effectué une carrière discrète durant 5 ans, le Nissan Murano...

NISSAN Murano
NISSAN Murano

Il se fait rare sur nos routes mais quand on le croise, il ne laisse pas...

NISSAN 370Z Nismo
NISSAN 370Z Nismo

Avec le 370Z Nismo, Nissan continue le développement de son label sportif....

Tous les essais NISSAN
AUDI TTS Coupé
AUDI TTS Coupé

L'Audi TT fête son anniversaire avec un (très) léger restylage et des...

MASERATI Levante S
MASERATI Levante S

Maserati a mis à jour sa gamme, et notamment le pourtant tout jeune SUV...

AUDI R8 V10 Performance
AUDI R8 V10 Performance

Les supercars à moteur atmosphérique sont condamnées à brèves échéance....

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires