Essai MERCEDES Classe S 420 CDI

Jean-François Destin le 13/08/2007

En France, point de salut sans une gamme diesel fournie y compris en haut de gamme. Mercedes l'a bien compris en élargissant son offre de moteurs musclés en Classe S.

Voir la vidéo en HD

Présentation

En France, point de salut sans une gamme diesel fournie y compris en haut de gamme. Mercedes l'a bien compris en élargissant son offre de moteurs musclés en Classe S. Au 6 cylindres 3 litres 235 chevaux de la 320 CDI s'est adjoint récemment un V8 4 litres développant 320 chevaux pour la 420 CDI. Une puissance plus adaptée aux 2015 kilos de la berline de prestige de la marque. Les 85 chevaux supplémentaires font effectivement la différence avec une vitesse de pointe qui passe de 235 à 250 km/h et un 0 à 100 km/h abaissé de 1,2 seconde (6,6 contre 7,8). L'arrivée de cette motorisation nous a donné l'occasion de reprendre contact avec une Classe S dont la silhouette fluide, élégante et sportive de 5,07 m (et 5,205 m en limousine) reprend quelques traits de design des élitistes Maybach.

Outre sa gamme de moteurs essence également en constante évolution (avec des puissances allant de 272 chevaux pour la S 350 d'accès à 612 chevaux pour le V12 de la prestigieuse 65 AMG), la Classe S se distingue par son confort de roulage. Comme tous les autres modèles de la gamme S, notre S 420 CDI était équipée en série de la suspension Airmatic. Elle régule l'amortissement et gomme les inégalités de la route. Seul petit inconvénient : une légère prise de roulis en virage. A l'abri dans un habitacle luxueux où se côtoient le cuir des sièges multicontours, le bois précieux et l'alu brossé, les passagers sont traités avec égard, notamment à l'arrière. Pour le conducteur, la S 420 CDI se pilote d'un doigt, le V8 étant parfaitement relayé par l'excellente boite automatique 7G Tronic. La S 420 CDI est facturée 108.200 € et 112.600 € en limousine. Des tarifs élevés par rapport à la concurrence.

Voir plus de photos

Sur la route

Le ton est donné lorsque la portière se referme avec un bruit sec et sourd attestant une étanchéité parfaite de l'habitacle. S'ensuivent l'installation sur un siège ergonomique bardé de réglages tridimensionnels et la redécouverte d'une planche de bord flatteuse parsemée de commandes très fonctionnelles. Tout a été fait pour détendre le conducteur et lui éviter les efforts inutiles. Une fois le V8 lancé (seul moment où l'on distingue la signature diesel du moteur), il suffit d'enclencher le court levier (derrière le volant) sur Drive pour décoller la S 420. La première fois, on profite de la progressivité de la mécanique et de la bonne volonté d'une boite quasi parfaite. Ensuite, on est vite tenté de solliciter les 320 chevaux. Seulement, 6,6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h déplacent de l'air et étonnent le badaud sans qu'à l'intérieur les sensations ne soient spécialement spectaculaires.

Dépassant les 5 mètres et les 2 tonnes, la Classe S semble au départ manquer d'agilité et d'aisance. C'est tout le contraire, on peut même la bousculer sans qu'elle manifeste sa mauvaise humeur. Certes, le poids est là et il faut savoir garder raison dans les enchaînements sinueux mais on roule très vite sans avoir à effectuer la moindre correction de trajectoire. Le résultat d'un comportement sain et rigoureux auxquels participent une direction précise et un freinage bien dimensionné malgré une pédale manquant de mordant. Seul le léger roulis lié à la suspension Airmatic peut surprendre sans jamais inquiéter. Formidable machine à abattre les kilomètres, la Classe S en version 420 se montre aussi assez sobre compte tenu de ses performances. Très silencieuse, elle constitue une référence parmi les berlines de haut de gamme diesel. Dommage qu'elle soit si chère.

À retenir

Dans le concert des berlines de très haut de gamme, la Classe S occupe une place privilégiée parce qu'elle bénéficie d'une image reconnue de la marque de fort longue date. Certes, lorsqu'on la compare à la Série 7 de BMW, à l'Audi A8 voire à la Lexus LS, les différences sont minimes tant tous les constructeurs travaillent sur le même registre. On pourra reprocher à Mercedes d'être moins généreux en équipements de série et de jouer à l'excès la carte des suppléments. Mais le succès planétaire de la Classe S le démontre, les clients sont prêts à payer un peu plus pour rouler à l'ombre de la fameuse étoile.
points fortsSilhouette, comportement routier, confort de référence, habitabilité, V8 discret et performant, boite 7 G Tronic, consommation maîtrisée, direction, freinage.
points faiblesLéger roulis, pédale de frein manquant de mordant, prix élevés, prix des options.
15.5

20
Les chiffres
Prix 2007 : 108 200 €
Puissance : 320 ch
0 à 100km/h : 6.6s
Conso mixte : 9.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 17/20
Budget : 9/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES S 63 AMG 4Matic+ Limousine
MERCEDES S 63 AMG 4Matic+ Limousine

Vous rêviez d'une limousine ultra-luxueuse capable d'accélérer aussi fort...

MERCEDES S63 AMG Coupé
MERCEDES S63 AMG Coupé

Design alléchant, confort raffiné et performances de premier ordre : sur le...

MERCEDES Classe S 63 AMG
MERCEDES Classe S 63 AMG

Dans sa version 63 AMG, la Mercedes Classe S entend concilier un confort de...

Tous les essais MERCEDES
VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de azzuro
azzuro a dit le 25-11-2007 à 13:48
Voiture d'excellence par définition qui en plus sait rester sobre......