Essai MERCEDES AMG A 45 4Matic

Vincent Desmonts le 05/01/2016

La Mercedes Classe A AMG pensait avoir mis tout le monde d'accord avec ses 360 ch. C'était sans compter avec l'Audi RS3 Sportback, forte de 367 canassons. Ping, pong : pour son restylage, la Mercedes-AMG A 45 redevient la plus puissante des compactes, avec 381 ch ! Échec et mat, la RS3 ? Pas vraiment...

Voir la vidéo en HD

Course à l'armement

Derrière leurs moustaches et leurs airs sérieux, les Allemands sont de grands enfants. Surtout ceux qui travaillent dans l'automobile. J'en veux pour preuve cette course à la puissance vaguement absurde à laquelle ils se livrent à tous les niveaux de gamme, et particulièrement chez les compactes sportives. Si Ford avait défrayé la chronique il y a quelques années avec une Focus RS de plus de 300 ch, ce genre de cavalerie n'émeut plus guère aujourd'hui. Chez les marques premium, c'est même une sorte de minimum syndical, largement outrepassé par les modèles les plus sportifs : 367 ch pour l'Audi RS3 Sportback, 370 ch pour la prochaine BMW M2 Coupé… et carrément 381 ch pour cette Mercedes-AMG A 45. Du coup, la petite bombe à l'Étoile bat tous les records de la catégorie, avec un 0 à 100 km/h pulvérisé en 4,2 s et une vitesse maxi bridée électroniquement à 250 km/h, voire 270 moyennant une rallonge budgétaire de 2 300 €. En comparaison, une Renault Mégane R.S. 275 paraît presque poussive, avec son 0 à 100 km/h en 6 s ! Dans le détail, les 21 ch supplémentaires de la Classe A AMG ont été obtenus en remaniant le haut moteur, le calage de la distribution et le turbo. La pression de suralimentation reste cependant inchangée, à 1,8 bar. De son côté, la boîte à double embrayage DCT-7 bénéficie d'un étagement retravaillé pour mieux exploiter la mécanique. Dans l'habitacle, on note l'apparition de la molette AMG Dynamic Select, qui offre plusieurs modes de fonctionnement : Confort, Sport, Sport+ et un réglage Individual que l'on peut paramétrer à sa guise. Enfin, la Classe A AMG peut maintenant recevoir un amortissement piloté (1 250 €), ainsi qu'un différentiel autobloquant à l'avant (pack à 2 650 €).

Voir plus de photos

Ça tape et ça gronde !

Pour autant, pas de miracle : qu'elle soit dotée ou non de la nouvelle suspension active, la A 45 reste du genre ferme. Très ferme ! Elle chahute ses occupants à la moindre plaque d'égout et fait des dos d'âne un calvaire. Les superbes sièges baquet Performance optionnels (pack à 3 000 €) de notre modèle d'essai accentuent encore ce côté spartiate. Abonnement chez le kiné fortement conseillé, tant la petite AMG est fatigante au quotidien ! En mode Confort, sa boîte manque également un peu de réactivité au rétrogradage. Derrière, l'échappement grogne déjà. La bête ne demande qu'à ce qu'on lui lâche la bride. Alors on cède et l'on bascule sur les modes plus sportifs pour faire parler les chevaux. Et on est servi ! Ça pousse très fort, et l'aiguille du compteur s'affole. Il suffit d'ailleurs d'une poignée de secondes pour risquer la case « Prison », tant cette A 45 AMG ne donne jamais l'impression de s'essouffler. Une telle réserve de puissance, c'est digne d'une supercar ! Reste que la plage d'utilisation du 4 cylindres turbo est étroite : une fraction de seconde d'inattention et l'on tape involontairement le rupteur. D'ailleurs, l'écran central nous intime l'ordre de passer le rapport supérieur dès 5 500 tr/min. Pendant ce temps là, l'échappement sport éructe, tousse, souffle, gronde. Une extravertie, cette A 45 AMG !

On tourne à tâtons

En virage, ça se gâte un peu. D'abord à cause d'une direction isolant totalement le conducteur du train avant, ce qui met peu en confiance à l'abord d'une courbe un tant soit peu glissante. Ensuite, en l'absence du différentiel autobloquant à l'avant, la Classe A AMG s'abandonne un peu trop brutalement au sous-virage, la transmission intégrale renvoyant encore trop peu de couple vers l'arrière (50 % au maximum). Enfin, si la fermeté des suspensions sera un atout sur circuit, elle devient un problème dès lors que la route est bosselée : on est alors obligé de lever le pied pour ralentir le rythme et laisser le châssis reprendre ses esprits. Bref, la Mercedes-AMG A 45 n'est pas très à l'aise sur de la petite départementale sinueuse. Heureusement, la puissance disponible permet de récupérer dans les bouts droits le temps perdu dans les parties les plus tortueuses.

À retenir

On comprend bien la volonté d'AMG de donner à la petite Classe A le tempérament explosif des modèles V8, en dépit d'une architecture mécanique moins noble. Mais si le résultat ne manque pas de caractère, il reste brouillon dans son exécution. Le problème, c'est que sa rivale numéro 1, l'Audi RS3 Sportback, est justement tout sauf brouillonne. Plus efficace en châssis, plus confortable au quotidien, elle dispose en outre d'un cinq cylindres à la personnalité inimitable. Face à elle, et malgré sa « grande gueule », la Mercedes-AMG A 45 est à court d'arguments.
points fortsPerformances démesurées, caractère affirmé, molette AMG Dynamic Select bien pratique, look improbable.
points faiblesSuspensions très fermes, manque global d'efficacité, agrément moteur limité, détails de finition.
13.2

20
Les chiffres
Prix 2015 : 55 150 €
Puissance : 381 ch
0 à 100km/h : 4.2s
Conso mixte : 7.3l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 13/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 8/20
Tag :

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES A35 AMG 4 Matic
MERCEDES A35 AMG 4 Matic

Alors que la sulfureuse A45 AMG pointe le bout de sa calandre, nous prenons...

MERCEDES A 200 7G-DCT AMG Line
MERCEDES A 200 7G-DCT AMG Line

La précédente Classe A avait réussi sa mue en devenant une berline compacte...

MERCEDES A45 AMG
MERCEDES A45 AMG

Gueule d'enfer, puissance colossale et badge mythique : la Mercedes A45 AMG...

Tous les essais MERCEDES
VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Bobo4
Bobo4 a dit le 07-01-2017 à 00:41
Article nul!!! Confortable avec une suspension pilotee! Je me demande s ils l ont vraiment testee???
avatar de bdbd03
bdbd03 a dit le 07-01-2016 à 10:45
et pourquoi pas un face a face avec un NISSAN GTR ca pourrait etre interessant
avatar de freeman27
freeman27 a dit le 06-01-2016 à 10:50
Comme d'habitude la partie vidéo et médiocre ! Vous restez cantonner à des vidéo "mazout" alors qu'on veux entendre les vocalises, surtout en sportives essence !!