Essai BMW X4

Vincent Desmonts le 23/06/2014

Après l'incroyable succès de son gros X6, BMW réitère l'opération dans le segment du dessous, avec ce X4, un SUV compact élancé et se voulant très dynamique. La magie opère-t-elle toujours ?

Voir la vidéo en HD

Chronique d'un succès annoncé ?

Il faut savoir reconnaître ses torts : pas grand-monde n'avait anticipé le tabac qu'allait faire le BMW X6, et moi le premier. Pensez donc, quelle clientèle allait donc bien pouvoir s'intéresser à cet énorme « coupé-4X4 », pas très habitable et hors de prix ? Beaucoup de monde, en réalité : depuis son lancement en 2008, le BMW X6 s'est écoulé à pas moins de 250 000 exemplaires au total. Même la France, pays pourtant peu porté sur les modèles haut de gamme, à fortiori lorsqu'ils flirtent avec les deux mètres de large, a succombé aux charmes de ce « Sports Activity Coupé », comme l'appelle BMW : 8 600 unités ont été immatriculées dans l'Hexagone. Une sacrée réussite, donc, qui a poussé la marque de Munich à décliner le concept à l'échelle en-dessous. Voici donc le BMW X4, petit frère du X6... et proche cousin du X3.

Voir plus de photos

Un air de famille

L'air de famille avec le X6 est évident de profil : même pare-brise très incliné, même ligne de toit fuyante, même postérieur râblé. Mais le X4 affiche des dimensions plus compatibles avec les centre-villes de la vieille Europe, avec 4,67 mètres de long et 1,88 de large. Son gabarit est d'ailleurs très proche de celui du X3, ce dernier étant légèrement moins long (- 14 mm) et un peu plus haut (+ 37 mm). La face avant est pour l'essentiel héritée du X3 restylé, avec ces optiques caractéristiques s'étirant jusqu'aux haricots chromés de la calandre. Les flancs sont dynamisés par deux « lignes de caractère » reliant les poignées de portes aux ailes avant d'une part, et soulignant les passages de roues arrière d'autre part. À l'arrière, les feux débordent largement sur les flancs, et la lunette est haut perchée, comme sur le X6.

Stylé dehors, spacieux dedans

Mais si ce dernier a quelque peu sacrifié l'habitabilité sur l'autel du style, ce n'est pas le cas du X4 : BMW a eu l'heureuse idée d'abaisser l'assise de la banquette arrière, ce qui permet de dégager une garde au toit suffisante pour de grands adultes. Quant au coffre, il affiche un volume de 500 dm3, ce qui devrait convenir pour une utilisation familiale. Le dossier de banquette, rabattable et fractionné en trois parties selon le schéma 40/20/40, permettra de porter la capacité de chargement à 1 400 dm3. À l'avant, on retrouve la planche de bord du X3, à la finition satisfaisante et à l'ergonomie sans défaut. L'équipement se veut par ailleurs plutôt luxueux, avec sellerie cuir, hayon électrique, système de navigation et radars de stationnement avant et arrière de série sur toutes les versions.

Un ensemble moteur/boîte réussi

Contrairement au X3, qui existe désormais en version deux roues motrices, le X4 n'est livrable qu'avec une transmission intégrale et se réserve les motorisations les plus puissantes : 28i et 35i en essence (245 et 306 chevaux), 20d, 30d et 35d en diesel (respectivement 190, 258 et 313 chevaux). Pour cet essai, nous avons opté pour la version xDrive30d, qui représente le meilleur compromis de la gamme en diesel. Son six cylindres en ligne offre une sonorité plutôt plaisante et un punch largement suffisant au quotidien. Ainsi motorisé, le X4 accélère ainsi de 0 à 100 km/h en 5,8 secondes, et peut atteindre les 234 km/h, des performances guère éloignées de celles du X4 xDrive35d (5,2 secondes et 247 km/h), facturé 4 550 € plus cher.

On apprécie également l'excellente boîte automatique à 8 rapports, fournie d'office, qui semble se bonifier avec le temps. Elle est ici plus réactive que jamais, répondant au quart de tour aux mouvements du pied droit ou aux impulsions sur les palettes au volant. Dans les modes « Sport » ou « Sport + », elle génère même de légers à-coups lors des changements de vitesses commandés par le conducteur, afin d'offrir des sensations sportives !

Agile... jusqu'à un certain point

Bonne surprise du côté du châssis, qui n'a pas été raffermi à outrance. Notre modèle d'essai, doté de la suspension pilotée SelectDrive (option à 1 200 €), offrait un confort douillet dans les modes les plus paisibles, et conservait une bonne qualité de filtration même dans les modes « Sport » et « Sport + ». Mais si le BMW X4 se révèle dynamique, il n'atteint pas la virtuosité de son rival, le Porsche Macan : si ce dernier offre une agilité remarquable, virevoltant de virage en virage avec une confondante aisance, le X4 rechigne un peu plus lorsque l'on hausse le rythme, son nez se révélant alors un brin paresseux en courbe. En outre, les suspensions tolèrent parfois des mouvements de caisse un peu excessifs. Pas de quoi retourner à la concession et jeter de rage les clés au visage du vendeur, mais suffisamment pour chagriner les conducteurs les plus exigeants.

On se consolera tout de même avec la direction, précise et dotée d'une crémaillère à pas variable (pas besoin de croiser les bras dans les virages les plus serrés), ou le système de blocage électronique du différentiel arrière (agissant sur les freins), qui permet de réaccélérer tôt dans la courbe. En revanche, les 1 820 kg à vide du X4 se font sentir lors de ralentissements répétés : le fading intervient assez vite dans les descentes de cols.

À retenir

Stylé, habitable et présentant un bon compromis confort/tenue de route, le BMW X4 est bien parti pour faire un tabac. D'autant que s'il n'égale pas la sportivité du Porsche Macan, il est aussi moins cher à équipement équivalent, légèrement plus performant dans cette version diesel, et plus spacieux. Et l'écart de prix assez raisonnable avec un X3 (comptez 2 500 à 3 000 € de plus) risque de donner un petit coup de vieux à ce dernier...
points fortsLook original, habitabilité préservée, agrément moteur/boîte, compromis confort/tenue de route, gabarit raisonnable.
points faiblesMoins agile qu'un Porsche Macan, endurance du freinage sujette à caution.
15.7

20
Les chiffres
Prix 2014 : 63 550 €
Puissance : 258 ch
0 à 100km/h : 6s
Conso mixte : 6l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 13/20

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW X4 xDrive 30i
BMW X4 xDrive 30i

Après seulement quatre ans de carrière, le BMW X4 se renouvelle complètement...

BMW 840d xDrive Gran Coupé
BMW 840d xDrive Gran Coupé

La BMW Série 8 complète sa gamme avec cette élégante carrosserie à quatre...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

Tous les essais BMW
JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

BMW 840d xDrive Gran Coupé
BMW 840d xDrive Gran Coupé

La BMW Série 8 complète sa gamme avec cette élégante carrosserie à quatre...

ASTON MARTIN V8 Vantage AMR
ASTON MARTIN V8 Vantage AMR

Dès le lancement de la nouvelle V8 Vantage, Aston Martin avait assuré qu'une...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de piloteman
piloteman a dit le 25-06-2014 à 00:57
Nul doute qu'ont va le voir un peut partout !!