Essai MERCEDES GLK 350 CDI

Vincent Desmonts le 26/12/2012

Bousculé par le succès des Audi Q5 et BMW X3, le Mercedes GLK revoit sa copie et affine son style. Une bonne occasion de (re)découvrir cet engin talentueux !

Voir la vidéo en HD

Présentation

Avec le GLK, Mercedes voulait créer un petit frère au légendaire Classe G. Idée à priori intéressante, à ceci près que la clientèle des crossovers veut à tout prix un 4X4... qui ne ressemble pas à un 4X4. Résultat : sans faire franchement un four, le GLK est à la traîne derrière ses rivaux, les Audi Q5 et BMW X3. Mercedes a donc revu sa copie, en adoucissant les traits de ce SUV jusqu'alors taillé à la serpe. À l'avant, les projecteurs sont remaniés, et les designers ont abandonné l'équerre et la règle pour dessiner les boucliers et la calandre. À l'arrière, les feux et boucliers ont été plus légèrement remaniés.

Mais c'est dans l'habitacle que les modifications sont les plus profondes. La planche de bord a gagné en rondeurs, en adoptant notamment des placages étendus et de nouvelles buses d'aération rondes. L'habitabilité est plutôt généreuse et l'équipement complet... ce qui est bien le moins sur cette finition Fascination, affichée tout de même 65 100 € avec le V6 diesel. Un moteur qui séduit toujours autant par sa souplesse (620 Nm de couple), son punch (0 à 100 km/h en 6,4 secondes, tout de même !) et sa douceur, magnifiée par la boîte automatique à 7 rapports. Cerise sur le gâteau, cet ensemble est ici au service d'un châssis réussi. Le différentiel central à embrayages multidisques renvoie préférentiellement le couple aux roues arrière, avec un effet bénéfique pour l'agilité. Tout juste pourra-t-on reprocher quelques trépidations de suspensions sur mauvaises routes.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Mercedes semble bien embarrassé avec son Classe G, véhicule emblématique aux origines rustiques, dont le succès auprès de la clientèle semble surprendre le constructeur lui-même. Au moment de décliner le concept du 4X4 de loisirs sur le segment compact, inauguré par le BMW X3, Mercedes s'est donc dit : « pourquoi ne pas créer un petit frère du Classe G ? ». Ni une, ni deux, le GLK était né, avec son allure cubique, son capot quasi-horizontal et ses ailes taillées à la serpe. Alors que vient de sonner l'heure du restylage, le bilan apparaît plutôt mitigé. Les rivaux aux lignes plus douces, Audi Q5 en tête, remplissent des bons de commande à tire-larigot, alors que le GLK peine à trouver sa clientèle. Le voici donc remanié, affiné, légèrement féminisé. Optiques plongeantes, calandre aux contours adoucis et bouclier redessinés rendent son allure moins martiale.

À bord, la planche de bord a été largement remaniée. Les formes rigides et austères de l'ancienne sont désormais habillées d'un vaste placage (bois, alu...) courant sur toute la largeur, tandis que des aérateurs ronds façon SLS AMG font leur apparition. La finition est soignée, l'habitabilité généreuse. Seul le coffre paraît un peu étroit dans la catégorie (450 dm3, soit 100 de moins qu'un BMW X3). Enfin, la dotation de cette finition haute Fascination est complète (cuir, GPS, climatisation automatique à 3 zones, hayon électrique...), mais la liste d'options est encore bien longue. Si bien que notre modèle d'essai – bardé d'équipements – dépassait les... 78 000 € !

Mécanique et châssis

Dans cette version 350 CDI, le Mercedes GLK restylé reprend le V6 turbo diesel de dernière génération. Ne vous fiez pas à son matricule : ce moteur affiche 3 litres de cylindrée ! Il développe 265 chevaux, mais offre surtout 620 Nm de couple disponibles dès 1 600 tr/min. Il est obligatoirement associé à la boîte automatique 7G-Tronic à 7 rapports, récemment optimisée pour réduire les frottements.

La transmission intégrale repose sur un différentiel central à embrayage multidisques. Ce dernier est intégré à la boîte transfert et se situe à l'arrière de la boîte de vitesses. Il offre une répartition du couple native de 45/55, afin d'optimiser l'agilité en virage. Côté châssis, le GLK dispose de l'amortissement sélectif Agility Control apparu en premier sur la Classe C. Ce système semi-actif adapte la fermeté des amortisseurs en fonction de l'état de la route.

Sur la route

Il est des autos dont le look ne correspond pas à leur comportement sur la route. Le Mercedes GLK est de ceux-là. Je m'explique : avec son style un brin massif et cubique inspiré du bon vieux Classe G (né, rappelons-le, alors que la roue venait tout juste d'être inventée), on imaginerait volontiers le GLK se pencher mollement en virage, avoir l'agilité d'un cachalot et exceller en hors-piste. Pour ce dernier point, à moins d'avoir opté pour le Pack Offroad (facturé 700 € et incluant notamment un châssis surélevé et un limiteur de vitesse en descente), on évitera de s'aventurer dans des chemins trop creux : la garde au sol limitée et les pneus taille basse incitent plutôt à rester sur le bitume.

Or, justement, le GLK s'y révèle étonnant. Plutôt fermement amorti (un peu trop, même), il vire presque à plat, dispose d'une direction précise et d'une agilité surprenante. Il se montre même plus amusant que la Classe C, avec laquelle il partage pourtant un grand nombre de composants. Le fait que la transmission intégrale 4Matic distribue préférentiellement le couple à l'essieu arrière n'est sans doute pas étranger à ce caractère. Ajoutez à ce châssis réussi l'excellent groupe motopropulseur constitué par le V6 turbo diesel de 265 ch et la très douce boîte automatique 7G-Tronic, et vous obtenez un SUV des plus agréables à conduire. Le couple particulièrement généreux (620 Nm!) autorise par ailleurs des reprises musclées et des accélérations de petite sportive : 6,4 s de 0 à 100 km/h, c'est mieux qu'une Ford Focus ST.

À retenir

Ne vous fiez pas aux apparences : sous son air de gros 4X4 bonhomme, le Mercedes GLK 350 CDI cache les qualités d'une grande routière. Habitable, performant et efficace sur le bitume, il pèche essentiellement par des suspensions fermes et des prix atteignant vite des sommets. Il était urgent de le redécouvrir !
points fortsAgrément moteur/boîte, comportement routier, habitabilité, finition, présentation intérieure en net progrès.
points faiblesTarif élevé, options chères, suspensions un peu fermes, coffre moyen.
13.3

20
Les chiffres
Prix 2012 : 65 100 €
Puissance : 265 ch
0 à 100km/h : 6.4s
Conso mixte : 6.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 7/20

Autres articles pouvant vous intéresser

MERCEDES GLK 320 CDI
MERCEDES GLK 320 CDI

Le Mercedes GLK arrive à point nommé sur le marché. Au-delà d'une silhouette...

MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

MERCEDES EQC 400 4Matic AMG Line
MERCEDES EQC 400 4Matic AMG Line

Un an après sa présentation officielle au Mondial de Paris, l'EQC débarque en...

Tous les essais MERCEDES
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce
ALFA ROMEO Stelvio Q4 210 ch Veloce

Après presque trois ans d'une carrière en demi-teinte, le SUV Alfa Romeo...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de master41
master41 a dit le 26-12-2017 à 18:35
Moi aussi je viens d aquerir un glk 350 cdi ,un regal a conduire ,je sort d un jeep cherokee de 2011,le glk est tres confortable ,insonorisation parfaite et conso ; 7l sur autoroute et 6.3l sur route ça me change des 10l de l americain! acheter d occasion chez mercesdes il vous garandis le vehicule 2 ans...
avatar de CHRIS38
CHRIS38 a dit le 17-05-2015 à 05:33
Je viens d'acquérir un Glk 350 CDI, suis impressionné par l'insonorisation, un réel plaisir de faire de la route avec cet engin, d'autant plus que le V6 chante agréablement sa symphonie. Le GPS est très convivial, la sono est au top et je n'arrrive pas à la prendre en défaut. Bref, je suis absolument comblé par cette Mercedes et surpris qu'on puisse encore faire mieux qu'Audi ! Puis quelle gueule avec les jantes 20'' ! Très bon compromis si on veut éviter les gros 4x4 ostentatoires et encombrants en ville. Suis ravi, il me va comme un gant : j'ai la classe (GLK) !!
avatar invité
un internaute a dit le 04-01-2013 à 11:24
bonjour, pour avoir parcouru plus de 38000 kms avec un des tout premiers 320 livrés en France, je peux vous dire que c'est un super véhicule, avec plein de qualités et comme tout véhicule avec quelques petits défauts.....mais pardonnés car c'était vraiment un 1er...comparé aux Q5 aussi bien en 4 qu'en 6 cyl ( j'ai eu les 2 ), le GLK, c'est autre chose, en mieux........ un reproche ?? oui, le prix
avatar de Racoon
Racoon a dit le 04-01-2013 à 11:04
@Saviem63 : Bonjour. Pas vraiment, car l'Evoque est un peu petit et les "vrais" Range, franchement trop chers.
avatar de saviem83
saviem83 a dit le 03-01-2013 à 18:52
Et chez Land Rover, il n'y aurait pas de concurrence ???