Essai BMW Série 6 Gran Coupé

Jean-François Destin le 03/06/2012

Version rallongée du Coupé Série 6 mais pas seulement, le Gran Coupé BMW constitue une alternative sportive 4 places 4 portes à la statutaire berline Série 7. Deux 6 cylindres essence et diesel de 320 et 313 chevaux sont au programme.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Une berline dessinée comme un coupé sportif : depuis 2004 et le lancement de la Mercedes CLS, cette audace stylistique appréciée du public a été curieusement assez peu reprise. Après Volkswagen et la CC, BMW y vient enfin à partir du coupé Série 6. Les designers ne se sont pas contentés de profiter d'un allongement de l'empattement de 113 mm (portant la longueur à 5 mètres), ils ont joué sur la hauteur (+ 23 mm) pour offrir un habitacle presque aussi spacieux que celui de la Série 7 y compris à l'arrière. BMW évoque même ici un 4+1 signifiant qu'il est possible d'accueillir un 5ème passager pour de courts trajets.

Il fallait aller aussi plus loin dans la personnalisation. C'est le cas au travers de nombreux détails comme les brides métallisées entre les prises d'air, les anti brouillard à LEDs ou le très large feu stop. Entièrement repensé, l'habitacle traduit l'élégance, le raffinement et la fonctionnalité propres aux modèles sportifs. A noter l'immense console centrale se prolongeant à l'arrière et l'écran de navigation 16/9 d'une grandeur inédite. Le Gran Coupé est proposé au lancement en 640i avec un 6 cylindres de 320 chevaux et en 640d avec un 6 cylindres diesel de 313 chevaux. Plus tard arrivera la 650i xDrive et son V8 de 450 chevaux. Tous ces moteurs sont associés à la récente boite automatique à 8 rapports. La suspension peut bénéficier en option de l'amortissement variable piloté et de l'Adaptive Drive avec antiroulis actif. Les tarifs varient entre 84.400 € et 104.000 €.

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Esthétique, sportivité, confort du voyage et luxe étaient inscrits au cahier des charges des designers pour ce premier coupé 4 portes de la marque. BMW parle même ici d'élégance athlétique, un grand écart réussi en jouant sur l'allongement de l'empattement (+113 mm) et la hauteur (+23 mm). Dépassant les 5 mètres de long, le Gran Coupé garde son élégance sans jamais paraître imposant. Et ce grâce à une foule de détails stylistiques comme le contour du capot avant ou le galbe très étudié de sa ligne de toit à l'arrière. Citons encore l'ornement métallisé des prises d'air, les anti brouillard à LEDs, l'absence de cadre autour des vitres latérales et le fameux "pan Hofmeister", ce retour vers l'avant de l'embase du montant arrière caractéristique du coupé. L'arrière se distingue entre autres par un troisième feu stop s'étirant sur toute la largeur sous la retombée du pavillon. Enfin l'appellation "Gran Coupé" apparait en transparence à l'extrémité des vitres arrière.

Dans l'habitacle, les stylistes ont exploité la longueur accrue, la console centrale se prolongeant jusqu'au milieu des assises arrière. Légèrement orientée vers le conducteur, la partie centrale de la planche de bord est surmontée d'un écran XXL de format 16/9 ème. La place du passager est cernée de galbes élégants en opposition au cockpit du conducteur taillé pour offrir fonctionnalité et confort rationnel. A l'arrière, les portières s'ouvrent largement sur des places spacieuses et lumineuses. On ne se sent pas confinés comme dans une Mercedes CLS. Les sièges sont aussi ergonomiques qu'à l'avant et les dossiers se rabattent pour faire passer la capacité du coffre de 460 à 1265 dm3. Comme à l'avant, les occupants de l'arrière disposent d'une palette de commandes de la climatisation et des sièges chauffants.

Châssis et moteur

Dans ce domaine, le premier exploit de BMW aura été de transformer le Coupé en Gran Coupé en limitant l'augmentation de poids autour à 85 kilos. L'accroissement de l'empattement favorise le confort et la tenue de route à haute vitesse sans ici compromettre la maniabilité. L'évolution a porté sur les réglages des liaisons au sol composées d'un essieu avant à double triangles oblique et d'un essieu multibras à l'arrière. Notre 640d Luxe d'essai (le 1er niveau de finition) disposait en série de la commande de régulation dynamique à 4 modes et d'un différentiel autobloquant sur les roues arrière. La transmission intégrale xDrive est optionnelle sauf sur le futur Gran Coupé V8 650i.

Côté motorisation, le BMW Gran Coupé est bien servi avec deux 6 cylindres en ligne 3l double turbo développant 320 chevaux en essence et 313 chevaux en diesel. Dans les deux cas, la récente boite automatique à 8 rapports fait merveille en exploitant au mieux le couple de 630 Nm de 1500 à 2500 tours. Des régimes qui en disent long sur la souplesse du moteur et son allégresse lors des reprises à bas régime. Le 640d est limité à 250 km/h et passe de 0 à 100 km/h en 5,4 secondes. Comme toujours BMW a veillé à ce que ces performances ne soient pas sanctionnées par une hausse des consommations. C'est tout le contraire avec 5,5l en moyenne mixte et un excellent 10 litres réels à fortes cadences.

Au volant

Même ambiance, même luxe, même ergonomie très recherchée : au volant du BMW Série 6 Gran Coupé, on retrouve les sensations du Coupé tout en profitant d'une plus grande luminosité, les places arrière ménageant un espace inattendu tant aux jambes qu'au niveau de la tête. En comportement, les différences ne sont pas flagrantes. C'est tout à l'honneur des ingénieurs qui ont su s'affranchir d'un gabarit et d'un poids en hausse. L'arsenal technologique procure un agrément de conduite très élevé. Un comportement routier au-delà de l'attente de la clientèle. Pour ceux, rares, qui passent à l'attaque et attendent des réactions sportives, l'amortissement piloté permet de bénéficier d'un châssis à la carte surtout s'il s'accompagne du contrôle actif du roulis. En mode Sport+ et sans contrôle de trajectoire, la conduite réclame un peu plus d'attention sur le sec.

Sous la pluie, conditions de notre essai, l'électronique pas trop intrusive devient un partenaire apprécié pour rouler vite en toute sécurité. L'essentiel étant de garder à l'esprit le poids en mouvement (près de 1800 kilos). L'essai du Gran Coupé nous a permis de renouer avec le fabuleux diesel 3 litres biturbo de 313 chevaux et de découvrir la douceur, la réactivité et l'étagement de la nouvelle boite automatique à …8 rapports. Un bonheur de tous les instants, la souplesse de la mécanique comme les montées en régimes permettant de se jouer du trafic. Le seul bémol concerne le fonctionnement du stop/start de série générant des secousses en phases d'arrêt et de redémarrage.

À retenir

Venu tardivement au Coupé 4 portes, BMW a conscience que le Gran Coupé fera du tort au Coupé 6 (il ne coûte que 1800 € de plus) tout comme à la Serie 7 facturée seulement 3400 € de plus. Pour la marque allemande, l'essentiel est d'élargir l'offre pour accroître les ventes globales de Série 6 tout en réalisant de la conquête. Ce principe de la berline/coupé sera repris au niveau de la Série 3 puisqu'un projet est en phase de validation.
points fortsDesign, habitacle, espace à l'arrière, coffre transformable, qualité de fabrication, comportement routier, agrément moteur/boite, consommation.
points faiblesOptions chères, gabarit en ville.
14.5

20
Les chiffres
Prix 2012 : 95 731 €
Puissance : 313 ch
0 à 100km/h : 5.4s
Conso mixte : 5.6l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 15/20
Budget : 13/20

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW 650i Coupé
BMW 650i Coupé

Après quatre ans d'une carrière discrète dans nos contrées, la BMW Série 6...

BMW 640i Coupé
BMW 640i Coupé

La troisième génération de BMW Série 6 monte encore en gamme en proposant un...

BMW Série 6 Cabriolet
BMW Série 6 Cabriolet

Somptueusement carrossé, le nouveau cabriolet BMW Série 6 hérite de moteurs...

Tous les essais BMW
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

VOLVO S60 T8 Polestar Engineered
VOLVO S60 T8 Polestar Engineered

Hybride rechargeable, la mécanique combinant essence et électricité de la...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 20-06-2012 à 23:52
Tout simplement sublime.