Essai BMW 740d xDrive 313 ch

Jacques Warnery le 09/02/2015

Les berlines de luxe se doivent aujourd'hui d'être déclinées version quatre roues motrices. La BMW Série 7 ne déroge pas à la règle et propose la transmission intégrale xDrive sur de nombreux moteurs.

Voir la vidéo en HD

Quatre à quatre

Quand on pense transmission intégrale sur une grosse berline, la marque Audi vient tout de suite à l'esprit. Normal pour un pionnier qui a fait de cette technologie sa marque de fabrique. Mais aujourd'hui, tous les constructeurs y viennent, même un chantre de la propulsion comme BMW. Depuis 2009, la Série 7 se décline avec la transmission intégrale xDrive sur certains modèles. Il faut dire qu'à force de proposer des moteurs de plus en plus puissants, les simples roues arrière motrices deviennent vite débordées avec un pied droit insistant. Du coup, la poupe devient vite baladeuse, malgré tous les efforts de l'électronique. Cela peut vite devenir scabreux, surtout quand la météo s'en mêle… Pour 3 400 € de plus, notre 740d reçoit une transmission intégrale, bien utile pour canaliser les 630 Nm de son six cylindres 3.0 diesel, alimenté par deux turbos. Seul le logo xDrive, niché sur la malle arrière la distingue extérieurement de la version propulsion. Depuis son restylage de l'été 2012, le vaisseau amiral signé BMW s'offre des nouveaux phares à LED, des boucliers et des haricots de calandre légèrement redessinés. Et si la toute dernière Mercedes Classe S est entrée dans la danse à grands coups de technologie, la Bavaroise fait de la résistance. Les mieux traités sont comme toujours les passagers arrière, même s'ils ne disposent pas de sièges électriques dans notre version Exclusive Ultimate. Le standing reste pourtant à la hauteur de la catégorie grâce à une présentation moins tapageuse qu'à bord de la Mercedes. Sur un marché européen adepte de sobriété, cela peut faire la différence... Devant le pilote, le combiné propose une instrumentation spécifique selon les modes de conduite.

Voir plus de photos

Une limousine enjouée

Sur les routes sinueuses des environs de Val d'Isère, le système xDrive permet de réaccélérer très tôt en sortie d'épingle sans se poser de questions ni solliciter les béquilles électroniques. Malgré un surpoids de 75 kg, cette imposante berline reste toujours aussi plaisante et peut même se montrer enjouée pour une limousine dépassant les 5 mètres de long et les deux tonnes sur la balance... En apportant cette touche de sérénité en sortie de virage serré tout en conservant le plaisir de conduite typiquement BMW, cette transmission fait mouche. Facturée 2 980 €, la suspension Dynamic Drive avec barres antiroulis actives participe également à cette agilité, tout en jouant patte de velours en mode « Confort plus ». Un peu trop même dans ces conditions, tant les incessants flottements de la caisse peuvent importuner... De son côté, le 3.0 diesel biturbo de cette version 740d est à la hauteur du châssis. Souple comme un élastique, vigoureux et profitant d'une belle allonge, il forme un couple idéal avec l'excellente boîte automatique à huit rapports. Délivrant 313 ch, il boxe seul face à ses rivaux allemands : une Classe S350 Bluetec 4Matic développe 258 ch quand les A8 3.0 TDI et 4.2 TDI proposent respectivement 258 et 385 ch...

Totale transparence

Un petit tour sur le circuit Glace de Val d'Isère permet de mieux comprendre le fonctionnement de ce système xDrive. Une fois les aides électroniques mises en sommeil, cette imposante berline équipée de pneus hiver se déhanche à la réaccélération. Logique, puisqu'en conditions normales cette transmission intégrale privilégie un typage propulsion en répartissant 60% du couple moteur à l'arrière. Selon les conditions d'adhérence rencontrées, cette valeur évolue constamment pour optimiser la motricité, au point de reporter dans des cas extrêmes tout le couple moteur à l'avant ou à l'arrière. La répartition peut également évoluer entre les essieux de droite ou de gauche en intervenant sur les freins et en favorisant la roue qui dispose de la meilleure adhérence. L'ensemble fonctionne en douceur et en totale transparence, tout en rendant cette Série 7 étonnamment amusante sur le circuit glace. Sa répartition privilégiant les roues arrière ravit les amateurs de contrebraquage, avec une bien meilleure motricité. Impossible de résister à l'envie de se refaire quelques tours supplémentaires tant ce système concilie plaisir et efficacité.

À retenir

Le plaisir et l'agilité d'une propulsion et l'efficacité des quatre roues motrices : le système xDrive résout la quadrature du cercle. Ainsi équipée, notre Série 7 parvient à canaliser le couple généreux de son diesel sans dénaturer l'esprit et le plaisir de conduite BMW. Les 3 400 € demandés se justifient donc pleinement, surtout qu'ils engendrent une surconsommation (+0,3 l/100 km) et des rejets de CO2 supplémentaires (+ 10 g/km) anecdotiques. En option sur les 730d et 740d, elle est indisponible sur la 740i et 760i, mais montée d'office sur 750i et 750d. La transmission xDrive continuera très certainement d'équiper sa remplaçante, annoncée au prochain Salon de Francfort. En attendant, la série 7 actuelle conserve de beaux restes.
points fortsExcellente transmission intégrale xDrive, moteur diesel souple, efficace et discret, boîte automatique très réussie, présentation sobre, confort moelleux.
points faiblesSuspension parfois « flottante en mode confort », poids conséquent, options qui font vite grimper l'addition.
15.3

20
Les chiffres
Prix 2012 : 94 600 €
Puissance : 313 ch
0 à 100km/h : 5.4s
Conso mixte : 6l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 17/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 12/20

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW M760Li xDrive V12 Exclusive
BMW M760Li xDrive V12 Exclusive

Quand le haut de gamme du haut de gamme chez BMW se pare d'un badge M, on...

BMW 740Le xDrive iPerformance
BMW 740Le xDrive iPerformance

Après la Classe S de Mercedes, c'est donc au tour de la BMW Série 7 de passer...

BMW 750 Li xDrive
BMW 750 Li xDrive

BMW a de grandes ambitions élevées pour sa nouvelle Série 7. Le moins que...

Tous les essais BMW
SEAT Leon Cupra R ST
SEAT Leon Cupra R ST

Avant de tirer sa révérence, l'actuelle Seat Leon se décline dans une ultime...

PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP
PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP

La 308 GTi a reçu un filtre à particules pour se conformer aux nouvelles...

LAMBORGHINI Urus
LAMBORGHINI Urus

Près de 25 ans après la disparition du LM002, Lamborghini revient sur le...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 22-03-2016 à 01:09
Rien a redire Puissance confort consommation silence et aussi tenue de route exceptionnelle Super voiture
avatar de Quiniou
Quiniou a dit le 13-02-2015 à 01:26
Salut pat ! Je n'ai pas de tes nouvel j'espere que tu n'as pas mal pris qu'un jeune puisse avoir un avis ... Je te rappel les differents groupes sur facebook ou je suis donc bmw life style , e36 rhone alpes et bien sur m3 e36 france . Aux plaisir de te rencontrer on fait notre ressemblement narional a lyon ce vendredi a 20h si tu veux venir .
avatar de patricck
patricck a dit le 10-02-2015 à 22:45
Vu l'orthographe de Quiniou, il n'est pas près de se l'offrir
avatar de karnager01
karnager01 a dit le 10-02-2015 à 20:33
les avis négatifs sont un peu exagérés, quand il s'agit d'une Peugeot ils ne trouvent quasi pas de défauts et dés que c'est une allemande ils cherchent la petite bete.pour info le jour ou un constructeur français arrivera à faire une grande routière de la qualité d'une bmw e38 ou classe s de la même époque on en reparle. ils se masturbent sur des c1 ou 208, allez voir les anglo saxons qui savent faire des test de voitures. je le vois avec le temps, les bmw l'intérieur reste comme à l'origine jusqu'à ce que la voiture va à la poubelle et les françaises se disloquent en 2/3 ans. on ne compare pas une bmw/mercedes avec une Peugeot comme certains magazines veulent faire. surtout turbo qui ose dire qu'une508 est mieux e agrément qu'une allemande, la on nage en plein délire..... faut être crédible et pas pro Peugeot/Renault.
avatar de Racoon
Racoon a dit le 10-02-2015 à 11:48
Bonjour cher internaute ! Quelques réponses à vos remarques. Concernant les suspensions : il n'est pas obligatoire de sombrer dans la mollesse "à l'américaine" lorsque l'on choisit un mode confort, d'autres modèles arrivent à trouver un meilleur compromis. Au sujet des options, Jacques précise qu'elles "font *vite* grimper l'addition" : tout est dans le "vite", une nuance qui vous a échappé. Et puis, sachez que même le tarif d'une BMW Série 7 se négocie, prouvant ainsi que, y compris à ce niveau de prix, une partie de la clientèle compte ses sous :-) Enfin, il y a déjà suffisamment de chômeurs dans notre pays pour éviter d'en rajouter un en licenciant ce pauvre Jacques, sous prétexte que ce papier n'est pas de votre goût. Vous ne croyez pas ? Au plaisir. Vincent