Championnat Endurance 2014

Audi, Toyota, Porsche à l’assaut d’un nouveau règlement basé sur l’économie de carburant : le WEC (Word Endurance Championship) 2014 promet d’être un millésime exceptionnel digne des grands duels Ford/Ferrari ou Ford/Porsche des années 60. Huit épreuves sont au programme à partir du 20 avril (6 heures de Silverstone) jusqu’au 30 novembre (6 heures de Sao Paulo) en passant par les 24 Heures du Mans les 14 et 15 juin, sommet de la saison.

sommaire :

Spa : Toyota a les atouts pour s’imposer

Jean-François Destin le 02/05/2014

Partagez

réagir


Audi
Long de 7 kilomètres et autorisant, de par son tracé, une moyenne au tour de près de 210 km/h et des pointes à 290 km/h, le circuit à reliefs des Ardennes belges devrait profiter aux 1000 chevaux des deux TS040 Hybrid de Toyota Racing. L’occasion unique pour le team japonais d’accentuer son avance après le doublé de Silverstone et de laver l’affront de l’an dernier. En 2013, Audi avait réussi un triplé insolent en reléguant la seule Toyota rescapée à 1 tour.

En 2014, les cartes ont été rebattues par l’introduction d’une nouvelle règlementation basée sur l’efficience énergétique. Toyota, Audi et Porsche de retour en Endurance ont planché sur différentes variantes d’hybridations et à l’issue des 6 Heures de Silverstone il y a 15 jours, les choix des Japonais se sont avérés payants tout comme ceux de Porsche monté sur la troisième marche du podium. Audi vaincue pas une mauvaise stratégie pneumatique sous la pluie et quelques soucis d’hybridation n’a pas rallié l’arrivée.

Porsche

Toyota
A Spa, la firme aux anneaux devra se racheter d’autant que la très rapide piste belge constitue une répétition générale des 24 Heures du Mans. Comme l’an dernier, Audi Sport Team Joest a engagé aux côtés de la N°1 de Di Grassi/Duval/Kristensen et de la N°2 de Fässler/Lotterer/Tréluyer une troisième R18 e-tron quattro N°3 pour Albuquerque/Bonanomi. Est-ce équitable face à la concurrence ? Le règlement n’interdit rien. Profitant de son imposant budget, le constructeur allemand en profite pour tester le "package" aérodynamique Le Mans. Visuellement, il modifie surtout l’arrière de la R18 par le montage d’ailes arrière prolongées et des passages de roues plus galbés assortis d’imposantes ouïes latérales.

Sur ce "Grand Huit" des Ardennes souvent bien arrosé à cette période de l’année, Audi aura l’avantage du nombre mais les longues portions à pleine charge moteur favorisent Toyota et ses deux TS040 aux mains de Wurz/Sarrazin/Nakajima et Davidson/Lapierre/Buemi. Lors de la manche anglaise inaugurale, les deux LMP1-H japonaises ont montré leur potentiel et leur fiabilité et il ne serait pas étonnant qu’elles trustent la première ligne à Spa à l’issue des qualifications.

Audi

Porsche
Chez Porsche, on s’est félicité de la belle entame de la 919 Hybrid à Silverstone où une troisième place était presque inespérée. Ultra rapide (plus de 300 km/h au Ricard durant le Prologue WEC) mais aussi très maniable et vive, elle devrait, aux mains de Dumas/Jani/Lieb (N°14) et Bernhard/Weber/Hartley (N°20) constituer l’outil idéal pour réussir à Spa. Et notamment dans ce S compressif terrible précédant le raidillon de l’eau rouge emprunté à plus de 260 km/h. Un juge de paix pour les pilotes qui, pour l’emprunter à fond, ne disposent que d’une seule trajectoire et pour les suspensions réclamant un compromis d’amortissement très subtil.

En catégorie LMP1-L (sans hybridation), le team suisse Rebellion fera débuter l’inédite R-One entièrement étudiée et conçue dans les ateliers français d’Oreca. Aux mains de Prost/Heidfeld/Beche, elle va bénéficier d’un V8 entièrement revisité par l’usine chez TMG Europe. Rebellion engage également une classique Lola B12/60 pour Kraihamer, Bellichi/Leimer.

La catégorie LMP2 sera presque aussi pauvre qu’à Silverstone. On note toutefois l’arrivée de la Zytech Nissan du Jota Sport aux côtés de la Morgan Nissan du G-Drive Racing et des Oreca Nissan du SMP Racing et du Team KCMG.

En GTE Pro et AM, les 14 concurrents feront rouler pour notre plus grand plaisir des Ferrari F458 Italia, des Porsche 911 RSR et des Aston Martin vantage V8.

Départ de la course samedi 3 mai 2014 à 14h30.

Porsche
article précédent  Silverstone : Toyota donne une leçon d'hybridation à Audi

Page précédente
Silverstone : Toyota donne une leçon d'hybridation à Audi

article suivant  Spa : deuxième victoire pour Toyota

Page suivante
Spa : deuxième victoire pour Toyota

Partagez

réagir

Commentaires