Wiesmann ferme les portes de son usine

Soufyane Benhammouda le 08/05/2014

Apparue en 1985, la société Wiesmann est née de l'imagination de deux frères qui souhaitaient produire des sportives différentes. Avec un style rétro et des technologies modernes, dont les plus gros moteurs BMW, les roadsters et coupé de la marque se différenciaient du reste de la production automobile. Aujourd'hui, Wiesmann ferme ses portes et entre dans les livres d'histoire automobile.

Après l'agrandissement des locaux de la firme en 2009, Wiesmann a connu de lourdes complications financières qui l'ont mené tout droit vers une déclaration d'insolvabilité en août 2013. Mais au mois de décembre, l'artisan annonçait fièrement avoir posé sa demande d'annulation de dépôt de bilan, synonyme de la présence d'un nouvel investisseur.

Hélas la réalité est tout autre. Avec 119 employés qui ne peuvent percevoir de salaires et des dettes fournisseurs qui s'empilent sur le bureau du comptable, Wiesmann a décidé de cesser ses activités et de fermer les portes de son unique usine située à Dülmen, en Allemagne.

Le constructeur avait pourtant réussi à développer une gamme complète de sportives. La Wiesmann MF3 animée par un moteur de BMW M3 a été suivie de près par la MF4, une GT intermédiaire, et la grosse MF5 GT et Roadster motorisée par le V8 4,4 l bi-turbo de 555 ch et 680 Nm de couple de la BMW M5. La cadette de la famille est la MF4 GT-CS de 420 ch, proposée à 25 unités au prix de 193 000 euros.

Après bien d'autres petits artisans automobiles, c'est donc au tour de Wiesmann de tirer sa révérence. A la rédaction de Motorlegend, nous avons déjà versé une larme.
actu suivante Une Dino rouillée aux enchères

Actu précédente
Une Dino rouillée aux enchères

actu précédente Record du tour sur l'Île de Man

Actu suivante
Record du tour sur l'Île de Man

Autres articles pouvant vous intéresser

Wiesmann Project Gecko: en approche
Wiesmann Project Gecko: en approche

Après avoir diffusé une première image teaser dans le courant de l'été, le...

Un teaser pour la nouvelle Wiesmann
Un teaser pour la nouvelle Wiesmann

Le constructeur allemand Wiesmann sera présent au Salon IAA de Francfort, en...

Wiesmann confirme son retour avec un nouveau modèle
Wiesmann confirme son retour avec un nouveau modèle

Le constructeur allemand Wiesmann va prochainement faire son retour sur la...

Toutes les actualités WIESMANN
Wiesmann confirme son retour avec un nouveau modèle
Le Bloodhound LSR en piste pour le record

L'équipe du Bloodhound Land Speed Record (LSR) est arrivée dans le désert de...

Wiesmann confirme son retour avec un nouveau modèle
Enchères : plateau insolite au NEC

La maison britannique Silverstone Auctions a réuni quelques modèles insolites...

Wiesmann confirme son retour avec un nouveau modèle
AM DBS Superleggera Neiman Marcus

Parmi les somptueux présents intégrés au traditionnel « Christmas Book » de...

Toutes les actualités
  • Photo WIESMANN : les galeries et fonds d'écran
  • Dossier WIESMANN : tous les articles WIESMANN sur Motorlegend

Commentaires

avatar de autoloisirs
autoloisirs a dit le 14-05-2014 à 11:38
La passion automobile s'étiole, victime d'une répression sécuritaire, écologique et fiscale... Je ne doute pas que les Wiesmann deviennent prochainement des collector encore plus inaccessibles après l'arrêt de la production. J'ai quelques inquiétudes sur l'avenir de Lotus... dont la presse parle si peu...A.P.
avatar de SKIPPER
SKIPPER a dit le 13-05-2014 à 21:52
Je n'irai pas jusqu'à verser une larme car je considère que c'est un épisode regrettable mais, hélas, inéluctable. Rares sont les gens qui peuvent s'offrir, à 193 000 euros, une voiture originale mais sans historique. A part Morgan qui est l'une des très rares exceptions, et qui reste dans des prix raisonnables pour un "joujou" d'adulte, je ne vois pas beaucoup de petits artisans constructeurs capables de résister aux pressions administratives et financières actuelles. Il est bien de rêver mais le retour sur terre est souvent douloureux. La solution: de vraies voitures anciennes, restaurées dans les règles de l'art et fiabilisées par des spécialistes. Nous avons la chance d'en avoir quelques uns en France.