Les Bugatti Chiron Pur Sport et Super Sport 300+ réunies à Nardò

Samuel Morand le 04/09/2020

Bugatti a réuni pour la première fois dans l'enceinte du Nardò Technical Center situé dans les Pouilles, en Italie, ses modèles Chiron Pur Sport et la Chiron Super Sport 300+, à l'occasion de séances d'essais menées avec ses deux hyper-sportives.

Partagez

réagir
La Bugatti Chiron Pur Sport et la Chiron Super Sport 300+ sont, plus encore que les autres modèles de la gamme Chiron, conçues pour la vitesse. La vitesse de passages en courbes pour l'une, et la vitesse pure pour l'autre. L'anneau de Nardò long de 12.6 km de long, formant une boucle 4 km de diamètre dont la partie haute est inclinée à 12° (on peut y rouler jusqu'à 240 km/h sans tourner le volant, la seule inclinaison de la piste compensant les forces latérales), constitue donc le terrain idéal pour peaufiner ces deux modèles en cours de développement. D'autant plus qu'un circuit de contrôle de maniabilité de 6.2 kilomètres, est également disponible dans ce parc de 700 hectares accueillant au total 70 km de piste.

« Le terrain d'essai à Nardò avec sa piste ronde à grande vitesse et son circuit d'essai de maniabilité est idéal pour nous », explique Stefan Ellrott, directeur du développement chez Bugatti. « Ici, nous pouvons tester massivement la Chiron Pur Sport et la Chiron Super Sport 300+ à différentes vitesses, et ce, à des températures extérieures élevées. Nos hyper-sportives doivent fonctionner parfaitement, non seulement à des vitesses et à des températures modérées, mais aussi à des vitesses dépassant les 300 km/h, par temps froid ou chaud. »

Sous le soleil italien, 37 collaborateurs provenant de différents services spécialisés du constructeur de Molsheim, travaillent à la mise de huit châssis : quatre modèles de présérie de la Chiron Super Sport 300+, et quatre exemplaires de la Chiron Pur Sport qui parcourent ainsi plus de 20 000 kilomètres en essais.

La Chiron Pur Sport est presque prête pour la production en série et les ingénieurs de la marque tricolore enchaînent les tours de piste à Nardò pour analyser chaque donnée, et vérifier le bon fonctionnement du logiciel de commande du moteur, de la gestion thermique, de la charge et des fonctions de la boîte de vitesses, tout en mettant la dernière main à son châssis et à son système de freinage. Pour cela le circuit de maniabilité est parfaitement adapté à ce modèle qui aspire à l'excellence en termes de dynamique transversale.

De son côté la Chiron Super Sport 300+ dérivée du modèle du record (le premier véhicule de série à dépasser 300 miles par heure, avec une pointe enregistrée à 490.484 km/h), propose une dynamique longitudinale inédite dans la gamme des modèles Chiron. Ce châssis dont la production sera limitée à 30 exemplaires (moitié moins que pour la Chiron Pur Sport), offre en effet une vitesse de pointe de 440 km/h limitée électroniquement, grâce notamment à son aérodynamique spécifique (une partie arrière allongée) et à sa puissance portée à 1 600 ch, soit 100 ch de plus que le modèle Chiron standard.

La Chiron Super Sport 300+ dont le prix unitaire a été fixé à 3.5 millions d'euros nets, arrivera peu de temps après la Chiron Pur Sport : ses premières livraisons sont programmées vers la fin de l'année 2021.

Crédit photos : Bugatti

Partagez

réagir

Dernières actualités BUGATTI

Bugatti Chiron Sport « Les Légendes du Ciel »
Bugatti Chiron Sport « Les Légendes du Ciel »
La Bugatti Chiron Pur Sport en piste à Hockenheim
La Bugatti Chiron Pur Sport en piste à Hockenheim
La Bugatti Chiron Pur Sport est prête à prendre la route
La Bugatti Chiron Pur Sport est prête à prendre la route
Toutes les actualités BUGATTI

Tags liés

Commentaires