La Mazda 787B de 1991 en piste à Le Mans Classic

Samuel Morand le 28/06/2022

Partagez

réagir
Voir plus de photos

La 10ème édition de Le Mans Classic organisée dans la Sarthe du 30 juin au 3 juillet prochain, offrira aux amateurs de sport automobile présents sur place, une rare occasion de voir évoluer en piste le châssis Mazda 787B victorieux aux 24 Heures du Mans en 1991.

Plus de 800 voitures de course et quelque 8500 automobiles de collection sont attendues au Mans pour l'édition 2022 de Le Mans Classic, un évènement dont les fans ont été privés depuis quatre ans en raison de la pandémie de Covid-19. Mazda Motor Corporation a souhaité se joindre à la fête que constitue ce retour de l'évènement manceau, en apportant au Mans le légendaire prototype 787B qui s'imposa sur le double tour d'horloge en 1991.

C'est en effet avec ce prototype construit autour d'un châssis dessiné par le Britannique Nigel Stroud, et animé par un moteur rotatif quadrirotor, que le trio composé de Johnny Herbert, Bertrand Gachot et Volker Weidler remporta les 24 Heures du Mans 1991 et offrit à la marque japonaise son premier et seul succès à ce jour sur la classique française. Une victoire qui constituait également le premier succès d'un constructeur japonais sur cette épreuve tant prisée au pays du soleil levant, bien avant que Toyota ne décroche cinq succès consécutifs avec ses prototypes TS050 Hybrid et Toyota GR010.

Les 22 et 23 juin 1991, le châssis 787B n°55 réalisa la « course parfaite » pour s'adjuger la victoire sur la course mancelle. Il réalisa 28 arrêts au stand au cours desquels son moteur rotatif R26B de plus de 700 ch se contenta d'un appoint d'huile, et hormis les opérations classiques de ravitaillement (changements de pneumatiques et ravitaillement en carburant), l'équipe ne remplaça qu'un capot avant ainsi que les disques et plaquettes de freins du véhicule, qui évolua en piste tel un métronome. La 787B boucla au final 362 tours du tracé sarthois et relégua à deux tours la Jaguar XJR-12 n°35 du trio Jones/Boesel/Ferté, qui monta cette année là sur la deuxième marche du podium tandis que la 3ème était occupée par l'équipage Wollek/Fabi/Acheson (lui aussi sur Jaguar XJR-12).

La dernière apparition de ce châssis 787B dans la Sarthe remonte à 2013. L'Automobile Club célébrait alors le 90ème anniversaire des 24 Heures du Mans et Mazda avait fait le déplacement avec ce véhicule emblématique, qui deux ans plus tôt avait déjà effectué le voyage jusqu'au Mans pour fêter cette fois le 20ème anniversaire de sa victoire sur le double tour d'horloge.

Dans le cadre de Le Mans Classic, la Mazda 787B effectuera des tours de démonstration du circuit manceau les 1er et 2 juillet. Elle sera pilotée pour l'occasion par une autre « légende » des 24 Heures du Mans : le Japonais Yojiro Terada. Celui-ci est un habitué de l'épreuve française à laquelle il a prit part à 29 reprises, et il est également bien connu des services de Mazda. Entre autres résultats inscrits à son palmarès, Yojiro Terada s'est en effet classé 8ème de ces mêmes 24 Heures du Mans 1991, course à laquelle il a pris part au volant du châssis Mazda 787 n°56.

Partagez

réagir

Dernières actualités MAZDA

Mazda fête les 30 ans de sa victoire au Mans
Mazda fête les 30 ans de sa victoire au Mans
Une Mazda 787b aux enchères Gooding
Une Mazda 787b aux enchères Gooding
Goodwood, Rossi teste la Mazda 787B
Goodwood, Rossi teste la Mazda 787B
Toutes les actualités MAZDA

Tags liés

Commentaires