Contrefaçon : rappel pour Aston Martin

Olivier Thomas le 11/02/2014

Après avoir dû rappeler 90 voitures en Australie à cause d'une pédale d'accélérateur qui pourrait être défectueuse, c'est à une campagne de rappel bien plus importante qu'Aston Martin est aujourd'hui confronté : plus de 17 000 véhicules devront repartir en concession.

Partagez

réagir
Alors qu'Aston Martin vient de fêter en grande pompe son centenaire, le constructeur anglais doit affronter en ce moment une bien mauvaise publicité. 17 590 voitures, soit 75% de la production de la marque livrée ces sept dernières années, subissent en effet un rappel à cause d'une pièce contrefaite utilisée au niveau de la pédale d'accélérateur. La faute en incombe au sous-traitant chinois qui livrait ladite pièce.

Les voitures concernées par la campagne de rappel ont été produites entre novembre 2007 et décembre 2013 pour celles qui disposent d'un volant situé à gauche, et entre mai 2012 et décembre 2013 pour celles dont le volant est à droite. La NHTSA, l'autorité américaine en charge de la sécurité routière, indique que les modèles visés sont les DB9 et V8 Vantage, DBS, Rapide, Rapide S, V12 Vantage, V8 Vantage S et Virage, et qu'il existe un risque de rupture du bras de la pédale.

Aston Martin précise qu'il s'agit d'un rappel préventif, aucun incident en rapport avec la pièce contrefaite n'étant à déplorer. Par ailleurs, afin de ne pas perdre davantage de crédit auprès de ses clients, le constructeur britannique a annoncé que la fabrication des pédales n'aurait plus lieu en Chine, mais en Grande-Bretagne.

Partagez

réagir

Dernières actualités ASTON MARTIN

Aston Martin va accélérer l'électrification de sa gamme
Aston Martin va accélérer l'électrification de sa gamme
Nouveau partenariat entre Mercedes-Benz AG et Aston Martin
Nouveau partenariat entre Mercedes-Benz AG et Aston Martin
Offrez-vous le simulateur AMR-C01 créé par Aston Martin
Offrez-vous le simulateur AMR-C01 créé par Aston Martin
Toutes les actualités ASTON MARTIN

Tags liés

Commentaires